Accueil FOI Croire en Dieu Khoutbah n°1027 : La nuit de Al-Qadr

Khoutbah n°1027 : La nuit de Al-Qadr

La nuit de Al-Qadr peut avoir lieu n'importe quelle nuit de Ramadan, mais le plus souvent, elle a lieu l’une des dix dernières nuits. La sagesse dans le fait de la maintenir cachée, c'est que les esclaves s’efforcent de veiller en adoration toutes les nuits de Ramadan.

Khoutbah n°1027

Discours du vendredi 31 mai 2019 correspondant au 26 ramadan 1440 de l’Hégire.

La nuit de Al-Qadr  

Al-hamdou lil-Lahi [1] wassalatou was-salamou ^ala sayyidina Mouhammadi r-raçouli l-Lah ; ya ‘ayyouha l-Ladhina ‘amanou t-taqou l-Lah.

La louange est à Allah, nous Le louons, nous demandons Son pardon et nous nous repentons à Lui, nous recherchons Son aide, nous recherchons Sa bonne guidée, nous Le remercions. Nous demandons que Allah nous préserve du mal de nos âmes et de nos mauvaises actions. Celui que Allah guide, nul ne peut l’égarer et celui qu’Il égare, nul ne peut le guider.

Je témoigne qu’il n’est de dieu que Allah, qu’Il est le dieu unique et qu’Il n’a pas d’associé, Lui Qui n’a pas de ressemblant, ni d’équivalent, ni d’égal.

Et je témoigne que notre Maître, notre bien-aimé, notre éminent guide, celui qui nous réjouit le cœur, notre Maître Mouhammad est Son esclave et Son messager, Son bien-aimé et celui qu’Il a élu, qu’il est celui que Allah a envoyé en tant que miséricorde pour les gens, en tant que guide annonciateur de bonnes nouvelles et avertisseur d’un châtiment. Il a transmis le message, il s’est acquitté de ce qui lui a été confié. Il a donné le conseil à la communauté et il a fourni son effort, un véritable effort, dans la voie que Allah agrée. Que Dieu le rétribue pour nous du meilleur de ce dont Il a rétribué chacun de Ses prophètes. Ô Allah élève davantage en degrés notre maître Mouhammad ainsi que la famille de notre maître Mouhammad, tout comme Tu as élevé en degrés notre maître Ibrahim ainsi que la famille de notre maître Ibrahim, et accorde davantage de bénédictions à notre maître Mouhammad ainsi qu’à la famille de notre maître Mouhammad, tout comme Tu as accordé davantage de bénédictions à Ibrahim ainsi qu’à la famille de notre maître Ibrahim, certes Tu es Hamid, Celui Qui mérite les louanges, la reconnaissance et les éloges éminents, Tu es Majid, Celui Qui donne largement et Qui est hautement éminent.

Esclaves de Allah, je vous recommande ainsi qu’à moi-même de faire preuve de piété à l’égard de Allah Al-^Aliyy Al-^Adhim. Allah ta^ala dit dans un verset explicite de Son Livre :

﴿ إِنَّآ أَنزَلۡنَٰهُ فِي لَيۡلَةِ ٱلۡقَدۡرِ ١ وَمَآ أَدۡرَىٰكَ مَا لَيۡلَةُ ٱلۡقَدۡرِ ٢ لَيۡلَةُ ٱلۡقَدۡرِ خَيۡرٞ مِّنۡ أَلۡفِ شَهۡرٖ ٣ تَنَزَّلُ ٱلۡمَلَٰٓئِكَةُ وَٱلرُّوحُ فِيهَا بِإِذۡنِ رَبِّهِم مِّن كُلِّ أَمۡرٖ ٤ سَلَٰمٌ هِيَ حَتَّىٰ مَطۡلَعِ ٱلۡفَجۡرِ ٥ ﴾

[sourat Al-Qadr] (‘inna ‘anzalnahou fi laylati l-qadr ; wama ‘adraka ma laylatou l-qadr ; laylatou l-qadri khayroun min ‘alfi chahr ; tanazzalou l-mala’ikatou war-rouhou fiha bi’idhni Rabbihim min koulli ‘amr ; salamoun hiya hatta matla^i l-fajr) ce qui signifie : « Nous l’avons fait descendre pendant la nuit de Al-Qadr. (1) Et que sais-tu de la nuit de Al-Qadr ? (2) La nuit de Al-Qadr est meilleure que mille mois. (3) Durant celle-ci, les anges descendent ainsi que Jibril, sur ordre de leur Seigneur pour toute chose [prédestinée par Allah jusqu’à l’année suivante]. (4) Elle est paix et salut jusqu’à l’apparition de l’aube. (5) »

Et le Bien-aimé, l’Élu salla l-Lahou ^alayhi wasallam, dit :

(( أُنْزِلَتِ التَّوْراةُ لِسِت مَضَيْنَ مِنْ رَمَضَانَ وَأُنْزِلَ الإنجيلُ لِثَلاثَ عَشْرَةَ خَلَتْ مِنْ رَمَضَانَ وَأُنْزِلَ الفُرْقَانُ لأربعٍ وعِشْرينَ خَلَتْ مِنْ رَمَضَانَ ))

(‘ounzilati t-Tawratou licittin madayna min Ramadan wa‘ounzila l-‘Injilou lithalatha ^achrata khalat min Ramadana wa‘ounzila l-Fourqanou li’arba^in wa^ichrina khalat min Ramadan) ce qui signifie : « La Torah est descendue la sixième nuit de Ramadan, l’Évangile est descendu la treizième nuit de Ramadan, et le Qour’an est descendu la vingt-quatrième nuit de Ramadan. »

Comme il est éminent le mois de Ramadan ! Comme elles sont éminentes les nuits de Ramadan ! Et notre propos aujourd’hui concerne la meilleure des nuits, la nuit de Al-Qadr éminente.

 

Allah ta^ala dit :

﴿ إِنَّآ أَنزَلۡنَٰهُ فِي لَيۡلَةِ ٱلۡقَدۡرِ ١﴾

(‘inna ‘anzalnahou fi laylati l-qadr) qui signifie : « Nous l’avons fait descendre pendant la nuit de Al-Qadr ». Le Qour’an a été descendu en une seule fois à partir de la Table préservée –al-lawhou l-mahfoudh– jusqu’à la Maison de la gloire –Baytou l-^Izzah– une demeure qui se trouve dans le premier ciel. Cela a eu lieu durant la nuit de Al-Qadr, qui était, cette année-là, la nuit du vingt-quatrième jour de Ramadan.

Puis, Jibril, ^alayhi s-salam l’a descendu au Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wasallam, au fur et à mesure, en fonction de ce que Allah lui a ordonné, selon les circonstances et les événements, jusqu’à achever sa descente en une vingtaine d’années.

Quant à laayah :

﴿ وَمَآ أَدۡرَىٰكَ مَا لَيۡلَةُ ٱلۡقَدۡرِ ٢﴾

(wama ‘adraka ma laylatou l-qadr) qui signifie : « Et que sais-tu de la nuit de Al-Qadr ? » c’est-à-dire : « Et que sais-tu, ô Mouhammad salla l-Lahou ^alayhi wasallam de la nuit de Al-Qadr ? », cette ayah est descendue pour montrer le caractère éminent de cette nuit et pour inciter à s’attacher fortement à la connaître, pour indiquer l’éminence de son degré.

La nuit de Al-Qadr peut avoir lieu n’importe quelle nuit de Ramadan, mais le plus souvent, elle a lieu l’une des dix dernières nuits. Il est rapporté du Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wasallam qu’il a dit :

(( فالتَمِسُوها فِي العَشْرِ الأواخر ))

[rapporté par Mouslim] (faltamisouha fi l-^achri l-‘awakhir) ce qui signifie : « …alors cherchez-la pendant les dix dernières nuits. » La sagesse dans le fait de la maintenir cachée, c’est que les esclaves s’efforcent de veiller en adoration toutes les nuits de Ramadan, dans l’espoir que cela coïncide avec la nuit bénie de Al-Qadr, tout comme Allah maintient caché le moment où l’invocation du jour du vendredi est exaucée. Allah ta^ala dit :

﴿ لَيۡلَةُ ٱلۡقَدۡرِ خَيۡرٞ مِّنۡ أَلۡفِ شَهۡرٖ ٣﴾

(laylatou l-qadri khayroun min ‘alfi chahr) ce qui signifie : « La nuit de Al-Qadr est meilleure que mille mois. » Cela signifie que l’adoration durant la nuit de Al-Qadr est meilleure que l’adoration qui serait faite durant mille mois ne contenant pas la nuit de Al-Qadr. Mille mois reviennent à quatre-vingt-trois ans et un tiers d’année.

Allah ta^ala dit :

﴿ تَنَزَّلُ ٱلۡمَلَٰٓئِكَةُ وَٱلرُّوحُ فِيهَا بِإِذۡنِ رَبِّهِم مِّن كُلِّ أَمۡرٖ ٤﴾

[sourat Al-Qadr / 4] (tanazzalou l-mala’ikatou war-rouhou fiha bi’idhni Rabbihim min koulli ‘amr) ce qui signifie : « Une nuit durant laquelle descendent les anges ainsi que Jibril, sur ordre de leur Seigneur pour toute chose [prédestinée par Allah jusqu’à l’année qui suit]. » Ceci veut dire que lors de la nuit de Al-Qadr, Jibril descend avec un grand groupe d’anges en ayant appris les choses prédestinées par Allah pour l’année qui vient, concernant la subsistance des esclaves et le terme de leur vie, c’est-à-dire jusqu’à l’année prochaine, car la nuit de Al-Qadr est la nuit pendant laquelle Allah fait savoir aux anges les choses qui auront lieu jusqu’à la nuit équivalente de l’année suivante. Il est rapporté que le Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wasallam a dit :

(( إِذَا كَانَتْ لَيْلَةُ الْقَدْرِ نَزَلَ جِبْرِيلُ فِي كَبْكَبَةٍ (أَيْ جَمَاعَةٍ) مِن الْمَلائِكَة يُصَلُّونَ ويُسَلِّمُونَ عَلَى كُل عَبدٍ قَائِمٍ أَوْ قَاعِدٍ يَذْكُرُ اللهَ فَيَنْزِلُونَ مِنْ لَدُنْ غُروبِ الشَّمْسِ إِلى طُلُوعِ الْفَجْر ))

(‘idha kanat laylatou l-qadri nazala Jibrilou fi kabkabatin mina l-mala’ikati yousallouna wayousallimouna ^ala koulli ^abdin qa’imin ‘aw qa^idin yadhkourou l-Laha fayanzilouna min ladoun ghouroubi ch-chamsi ‘ila toulou^i l-fajr) ce qui signifie : « Lors de la nuit de Al-Qadr, Jibril descend avec un groupe d’anges, pour toute personne debout ou assise occupée à évoquer Allah, ils implorent la miséricorde de Allah en sa faveur et la saluent. Ils descendent à partir du coucher du soleil et restent jusqu’à l’apparition de l’aube. »

Les anges, mes frères de foi, sont des corps créés de lumière, ils ne mangent pas, ne boivent pas, ne dorment pas et ne se reproduisent pas. Ils ne sont ni mâles, ni femelles, ils ne désobéissent pas à Allah en ce qu’Il leur ordonne et font ce qu’il leur est ordonné de faire.

Allah ta^ala dit :

﴿ سَلَٰمٌ هِيَ حَتَّىٰ مَطۡلَعِ ٱلۡفَجۡرِ ٥﴾

[sourat Al-Qadr / 5] (salamoun hiya hatta matla^i l-fajr) ce qui signifie : « Elle est paix et salut jusqu’à l’apparition de l’aube. » Ainsi, la nuit de Al-Qadr est une paix, un salut et une source de bénédictions pour les waliyy de Allah et les croyants qui Lui sont obéissants. De plus, les démons ne pourront pas atteindre les gens par leur mal. Cette paix demeure jusqu’à l’apparition de l’aube.

Le Messager de Allah a dit :

 ((مَن قَام لَيْلَةَ الْقَدْرِ إِيمانًا واحتسَابًا غُفِرَ له مَا تقَدَّمَ مِنْ ذَنْبِهِ)) 

[rapporté par Al-Boukhariyy et Mouslim] (man qama laylata l-qadri ‘imanan wahtisaban ghoufira lahou ma taqaddama min dhanbih) ce qui signifie : « Celui qui veille la nuit de Al-Qadr [en adoration], par acte de foi et en recherchant uniquement l’agrément de Allah, ses péchés antérieurs lui seront pardonnés. »

Parmi les signes de la vision de la nuit de Al-Qadr, il y a la vision d’une lumière créée par Dieu et qui est différente de celle du soleil, de la lune ou de l’éclairage électrique. Il y a aussi la vision des arbres en prosternation. Il y a parmi ses signes un lever de soleil très doux le lendemain matin et le fait d’entendre la voix des anges, de leur serrer la main ou de les voir sous leur véritable aspect, avec des ailes : avec deux, trois, quatre paires. S’ils prennent l’apparence d’humains, ce sera sous une apparence masculine et sans appareil génital, pas sous une apparence féminine.

Celui qui aura vu l’un des signes de la nuit de Al-Qadr, à l’état d’éveil, il sera avéré pour lui la vision de la nuit de Al-Qadr. Quant au fait de voir certains de ces signes en songe, cela indique un grand bien, mais cela n’a pas la même éminence que de la voir à l’état d’éveil. Par ailleurs, si quelqu’un ne voit rien pendant cette nuit-là, ni en songe ni à l’état d’éveil, mais fait des efforts en priant et en accomplissant d’autres sortes d’adoration pendant la nuit de Al-Qadr sans savoir si c’est bien elle, il aura gagné certaines de ses bénédictions éminentes. ^A‘ichah, que Allah l’agrée, avait dit : « J’ai dit : Ô Messager de Allah, si je réussis à reconnaître la nuit de Al-Qadr, que pourrais-je dire ? » Le Prophète salla l-Lahou ^alayhi wasallam avait répondu :

 ((قُولي : اللَّهُمَّ إنَّكَ عَفُوٌّ، تُحِبُّ العَفْوَ فَاعْفُ عَني)) 

(qouli : Allahoumma ‘innaka ^Afouwwoun touhibbou l-^afwa fa^fou ^anni) ce qui signifie : « Dis : (Allahoumma ‘innaka ^Afouwwoun, touhibbou l-^afwa fa^fou ^anni) : « Ô Allah, Tu es Celui Qui pardonne, Tu agrées le pardon [c’est-à-dire que les gens pardonnent les uns aux autres], alors pardonne-moi. »

Alors, mes frères de foi, fournissez des efforts pour accomplir les actes de bien dans ces nuits éminentes et bénies qui nous restent de Ramadan, en faisant des prières (salawat), des évocations (dhikr) et en récitant le Qour’an (tilawah). Je vous rappelle que celui qui a des prières à rattraper, qu’il se consacre à les rattraper, car certes, la dette envers Allah est une dette dont il est prioritaire de s’acquitter.

Deuxième discours

Al-hamdou lil-Lahi wassalatou was-salamou ^ala sayyidina Mouhammadin raçouli l-Lah, ya ‘ayyouha l-ladhina ‘amanou t-taqou l-Lah.

Allahoumma ghfir lil-mou’minina wal-mou’minat.

Chers croyants, je souhaite vous confirmer, que la prière de ^Idou l-Fitr béni, que Allah la fasse revenir à nous dans la sécurité et la paix, se tiendra dans nos salles de prière ce mardi matin ou bien ce mercredi matin selon que le croissant lunaire de Chawwal aura été vu ou non.

De plus, nous vous rappelons que la valeur monétaire de la zakat de al-fitr pour cette année est inférieure à cinq euros. Il est donc valable de donner cinq euros, en considérant que ce qui dépasse la valeur de la zakat est une aumône. Il est également valable de donner un sa^ de la nourriture de base du pays, par exemple du blé.

Chers frères, il ne reste de Ramadan que très peu de jours, et nous allons faire nos adieux à ce mois éminent et béni. Nos yeux sont emplis de larmes, et les larmes descendent telles des ruisseaux des yeux des adorateurs, des yeux de ceux qui veillent la nuit en évoquant Dieu, des yeux des gens détachés de la vie d’ici-bas et consacrés à l’amour du Seigneur des mondes. Alors venez faire vos adieux à ce mois de veillées d’adorations, d’obéissances et de récitations dans cette salle de prière que cette bonne association, l’Association des Projets de Bienfaisance Islamiques en France, a illuminée par la lumière de la science, afin de veiller en recherchant la nuit de Al-Qadr.

Enfin, je demande à Allah ta^ala qu’Il me pardonne et qu’Il vous pardonne.

[1] Il s’agit des piliers selon Ach-Chafi^iyy pour ceux qui seraient amenés à donner le discours entièrement en français. Les piliers devraient être dits en arabe.