Accueil PRATIQUES Qiblah Trouver la Qibla (qiblah) : Paroles de savants

Trouver la Qibla (qiblah) : Paroles de savants

Qiblah, Qibla, kibla, direction pour la prière

Celui qui voit la Ka^bah se dirigera facilement vers elle en l’observant physiquement. Celui qui en est éloigné se dirigera vers la Ka^bah en recherchant les repères et les méthodes que Dieu a indiqués à Son Messager ; sinon on se fiera aux méthodes mentionnées par les plus grands savants (moujtahidin) de la communauté (‘oummah). Ce sont des méthodes visuelles n’impliquant aucun théorie ou calcul compliqués.

Le soleil, les étoiles, le vent… des repères pour trouver la Qiblah 

Dieu dit :

وهو الّذي جعل لكم النّجوم لتهتدوا بها في ظلمات البرّ والبحر

(wahouwa l-Ladhi ja^ala lakoumou n-noujouma litahtadou biha fi dhouloumati l-barri wal-bahr)

« Il est Celui Qui a créé pour vous les étoiles pour que vous puissiez vous guider grâce à elles à travers l’obscurité de la terre et de la mer. » [Al-‘An^am / 97]

Le contexte de ce verset (‘ayah) nous indique que le fait d’être guidé par les étoiles est une grâce de Allah car sinon nous ne saurions nous diriger correctement vers la Qiblah. Les savants en ont déduit que c’est une obligation religieuse de chercher la direction de la Qiblah pour pouvoir accomplir la prière.

Allah a dit :

وعلامات وبالنّجم هم يهتدون

(wa^alamatin wabi n-najmi houm yahtadoun)

« Ils se guident par des points de repères et par les étoiles. » [An-Nahl / 16]

L’Imam Ach-Chafi^iyy a expliqué « les points de repères » dans son livre intitulé « Al-‘Oumm » comme étant : « Les montagnes dont la localisation est connue sur terre, le soleil, la lune, les étoiles, les planètes célestes et les vents dont la direction est connue pour montrer la direction de la Mosquée Sacrée. »

Le Messager salla l-Lahou ^alayhi wasallam a dit :

إِنَّ خِيَارَ عِبَادِ اللَّهِ الَّذِينَ يُرَاعُونَ الشَّمْسَ وَالْقَمَرَ وَالنُّجُومَ وَالأَظِلَّةَ لِذِكْرِ اللَّهِ

« Les meilleurs des adorateurs de Allah sont ceux qui observent le soleil, la lune, les étoiles et les ombres pour accomplir la prière. » Rapporté par AtTabaraniyy et Al-Hakim.

Al-Hafidh Ibnou Hajar, dans son livre Al-‘Amaliyy a jugé ce hadith sahih (authentique).

Pour déterminer la Qiblah, il faut déterminer la position du pays par rapport à La Mecque

1) Dans son livre « Tabyin al-^Aqa‘id », AzZayla^iyy cite la parole de Abou Hanifah qui est également citée par Khayrou d-Din Ar-Ramliyy dans son livre intitulé « Al-Fatawa l-Khayriyyah », que la Qiblah des gens des pays occidentaux est l’est, la Qiblah des gens des pays orientaux est l’ouest, celle des gens du sud vers le nord et des gens du nord vers le sud.

2) Ach-Chiraziyy Ach-Chafi^iyy dans son livre « Al-Mouhadh-dhab » a écrit : « Si quelqu’un ne se trouve pas à Makkah, il doit s’efforcer de déterminer la direction de la Qiblah puisqu’il a un moyen de la connaître par le soleil, la lune, les montagnes et les vents. Pour cela Allah dit ce qui signifie : Ils se guident par des points de repères et par les étoiles. »

3) An-Nawawiyy affirme dans son livre intitulé « Al-Majmou^ » : « S’efforcer de déterminer la direction de la Qiblah n’est valable que si on se base sur les nombreux repères mentionnés dans beaucoup de livres pour se guider vers la Qiblah. Les plus faibles de ces indices sont les vents à cause de leur diversité et le plus fort est l’Etoile polaire. » L’étoile du Nord : la Polaire est une petite étoile de la constellation de Ursa Minor (la Petite Ourse) entre Al-Farqadayn (les 2 étoiles brillantes de la petite ourse) et Al-Jadi (le Capricorne).

4) En cela, Al-Housniyy Ach-chafi^iyy s’accorde avec An-Nawawiyy.

5) Le texte suivant de « Ad-Dourrou l-Moukhtar » (de ^Ala’ou d-din al-haskafiyy): « On la verra et on connaîtra la Qiblah par les repères qui sont, dans les villages et les villes : les maharib des compagnons et de ceux qui les ont suivis ; et dans les campagnes et les mers : les étoiles comme l’étoile polaire. » a été commenté par Ibnou ^Abidin Al-Hanafiyy qui a dit : « Sa parole « comme l’étoile polaire » est le plus fort des repères. »

6) Ibnou Qoudamah Al-Hanbaliyy a écrit dans son livre intitulé « Al-Moughni » « Les plus fiables des repères de la Qiblah sont les étoiles » puis il ajouta : « la plus sûre est l’étoile polaire. »

7) Ahmad Ibnou Mayyarah Al-Malikiyy a dit en parlant d’une personne ne se trouvant pas à Makkah ou Madinah : « Il doit chercher la direction de la Qiblah au moyen des étoiles et de ce qui suit leur trajectoire. Allah dit ce qui signifie : « Par les étoiles, il se guident » et Allah dit ce qui signifie : « Il est Celui Qui a créé pour vous les étoiles pour que vous puissiez vous guider. » Il n’y a pas de divergence d’opinions là-dessus.» Cela signifie qu’il y a ‘ijma^ (unanimité) sur ce point.

Les savants des quatre écoles ont mentionné qu’il y a abondance de repères et ont écrit de nombreux livres sur le sujet comme l’a mentionné An-Nawawiyy. Pas un seul n’a pris en considération la brièveté ou la longueur du trajet, ni la proximité ou l’éloignement de Makkah pour déterminer la Qiblah. Bien au contraire, ils ont explicitement établi de ne pas le prendre en considération mais de se contenter des repères pour rechercher la direction et la connaître. Abou Hayyan Ach-Chafi^iyy qui fait partie des exégètes du Qour’an les plus connus, a écrit dans « Al-Bahrou l-Mouhit » : « La Qiblah est la direction dans laquelle les humains se dirigent ».

Ibnou Qoudamah, le savant Hanbaliyy, a écrit dans son livre « Al-‘Insaf » : « Pour celui qui ne se trouve pas à Makkah, il doit faire face à la direction. »

Ibnou Noujaym rapporte « Al-‘Ijma^ » (le consensus de l’Unanimité) sur le fait que ce qui est obligatoire pour celui qui ne se trouve pas à Makkah, c’est de faire face à cette direction.

Conformément aux paroles de l’Imam Abou Hanifah selon lesquelles il établit qu’il s’agit avant tout de connaître la direction. C’est un Imam qui a atteint le statut élevé de l’ijtihad moutlaq (absolu), tout en ayant une piété reconnue et la crainte de Allah.

La direction de Qiblah n’est pas déterminée par la distance la plus courte

Il est connu que lorsque les compagnons que Allah les agrée ont positionné les mihrab, ils vérifiaient unanimement la position du pays considéré par rapport à La Mecque (Makkah) : ainsi, si le pays se trouvait au nord de Makkah, ils pointaient le mihrab vers le sud, s’il se trouvait au sud de Makkah, ils pointaient le mihrab vers le nord, si le pays était à l’est, ils pointaient le mihrab vers l’ouest et vice versa.

Ces maharib (pluriel de mihrab) existent toujours dans les pays musulmans et les paroles des compagnons sont citées dans les livres des savants.

Les ‘ayah précitées, le hadith du Prophète et les pratiques des compagnons signifient que la détermination de la direction de la Qiblah dépend de la connaissance de la position du pays par rapport à Makkah, en se basant sur le soleil, la lune, les étoiles, et ce qui est comparable.

Il n’est mentionné dans aucun texte que cela dépend de la plus courte distance, comme cela est prétendu par certains de nos jours. Au contraire, il y a un consensus des savants sur le fait que pour déterminer les maharib des mosquées, on considère la position du pays par rapport à Makkah en se basant sur les étoiles et autres. Les déclarations passées et récentes des savants l’attestent.

A retenir :

Les repères qui aident à déterminer la direction de la Qiblah sont nombreux : les étoiles et notamment l’étoile polaire qui indique le nord, le vent, le soleil, la lune…

Les savants ont été unanimes sur l’intérêt de ces repères mais aussi sur leur importance pour déterminer la Qiblah.

Certains repères ou méthodes innovés ne sont pas valables.