Khoutbah n° 859 : Donner des avis de religion ( fatwa ) sans science

Khoutbah n° 859 : Donner des avis de religion ( fatwa ) sans science

Ne dis pas des choses dont tu n’as pas connaissance ; certes l’ouïe, la vue et le cœur, sur chacun d’eux l’esclave sera interrogé à ce sujet, c’est-à-dire : ne dis pas des paroles sans science.
Ainsi, donner des avis, des fatwa, sans science, fait partie des grands péchés.

Khoutbah n° 855 : Qu’est-ce que la médisance ?

Khoutbah n° 855 : Qu’est-ce que la médisance ?

Une habitude très laide s’est propagée dans nos sociétés ! Pire encore, une maladie destructrice qui détruit celui qu’elle affecte et qui sépare les familles, éloigne les amis, coupe les liens entre les proches parents suite à la haine et à l’animosité : il s’agit de la médisance. Mais qu’est-ce que la médisance ?

Khoutbah n° 849 : Mise en garde contre la voyance

Khoutbah n° 849 : Mise en garde contre la voyance

Il est donc un devoir pour l’esclave que de se fier à Allah car Il est le Créateur de toute chose, que ce soit de ce qui est profitable ou de ce qui est nuisible. Tout ce qui entre en existence, c’est Allah qui en est le Créateur. Nul ne crée la nuisance et nul ne crée le profit si ce n’est Allah. Celui qui se fie à Allah évitera d’avoir recours à ce que Allah a interdit, que ce soit la sorcellerie ou la consultation des voyants et des devins.

Khoutbah n° 841 : Allah est le Créateur

Khoutbah n° 841 : Allah est le Créateur

Parmi les fondements de la croyance musulmane, il y a la croyance que Allah est notre créateur, c’est-à-dire qu’Il est Celui Qui nous a fait sortir du néant à l’existence, et qu’Il est le Créateur de nos œuvres, à savoir qu’Il est Celui Qui les fait surgir du néant à l’existence.

Khoutbah n°840 : Le conseil en Islam (conseil islam)

Khoutbah n°840 : Le conseil en Islam (conseil islam)

Il convient donc pour nous, chers frères honorables, de prendre exemple sur le Messager de Allah et de prendre exemple sur ses compagnons honorables, ceux qui se donnaient le conseil les uns aux autres, par recherche de l’agrément de Dieu. Ainsi, un frère donnait le conseil à son frère et un ami donnait le conseil à son ami. Chacun d’entre eux était comme un miroir pour son frère musulman : il aimait pour son frère ce qu’il aimait pour lui-même.

Khoutbah n°837: Les anges sont des esclaves honorés de Dieu

Khoutbah n°837: Les anges sont des esclaves honorés de Dieu

Sachez qu’il est un devoir de croire en l’existence des anges. Leur origine est de lumière, leur corps est impalpable et ils sont dotés d’âmes honorées. Ce sont des êtres honorés selon le jugement de Dieu. Ils ne sont ni mâles ni femelles. Ils ne mangent pas ni ne boivent, ils ne dorment pas ni ne se fatiguent, ils ne se reproduisent pas et sont des créatures responsables de leurs actes. Ils ne désobéissent en rien aux ordres que Dieu leur donne et font absolument tout ce qu’ils ont l’ordre de faire.

Khoutbah n°835 : S’empresser pour faire le bien

Khoutbah n°835 : S’empresser pour faire le bien

Le Messager éminent a accordé une grande importance à l’organisation des relations sociales entre les musulmans. Il a ainsi fortement incité à agir avec bienfaisance envers les parents, à leur obéir, à entretenir les relations avec les proches parents et à rendre visite aux malades. Tandis que dans les sociétés éloignées de l’Islam et de l’application de ses préceptes, nous constatons la dislocation des liens entre les membres d’une même famille.

Khoutbah n°834 : Le châtiment de Allah

Khoutbah n°834 : Le châtiment de Allah

Allah Al-Qawiyy Al-^Aziz a fait descendre un châtiment douloureux sur des peuples qui ont existé dans le passé, en raison de leur injustice et de leur tyrannie. Ainsi le peuple du prophète de Allah Chou^ayb, qui avait démenti Chou^ayb en rejetant son appel et qui l’avait contredit, Allah les a châtiés en rétribution de ce qu’ils avaient fait, Il les a tous anéantis.

Khoutbah n°831 : Le repentir en Islam

Khoutbah n°831 : Le repentir en Islam

Le repentir est une obligation à accomplir dans l’immédiat suite à n’importe quelle désobéissance, que le péché soit grand ou petit… Ne néglige aucune désobéissance de sorte à la laisser sans repentir car certes tu as désobéi au Seigneur. Alors, mon frère musulman ne pense pas qu’il s’agisse d’un petit péché, mais pense plutôt à Celui à Qui tu désobéis… Empresse-toi de te repentir de tes péchés, des grands comme des petits péchés.

Page 25 sur 26