Khoutbah n°963 : Le gain usuraire

Khoutbah n°963 : Le gain usuraire

Allah soubhanahou wata^ala nous a soumis, c’est-à-dire nous a chargés de respecter certaines choses qu’il est indispensable de respecter. Il est donc indispensable de respecter ce qu’Il nous a ordonné de faire. L’esclave doit donc obéir à son Créateur en accomplissant ce qu’Il lui a ordonné de faire et en évitant ce qu’Il lui a interdit, car Allah ta^ala mérite qu’on Lui obéisse. Ce jugement concerne les choses dont la sagesse nous est apparue et celles dont la sagesse ne nous est pas apparue. C’est une épreuve que Allah tabaraka wata^ala fait subir à Ses esclaves.

Khoutbah n°962 : L’envie

Khoutbah n°962 : L’envie

Parmi les maladies des cœurs, il y a l’envie (al-haçad). C’est le fait de détester qu’un musulman bénéficie d’un bienfait, ne pas supporter cela et agir en suivant ce sentiment. Alors, mon frère musulman, fais attention : si tu vois que ton frère profite d’une grâce et que tu détestes qu’il l’ait reçue en trouvant cela insupportable dans ton cœur et en souhaitant qu’elle le quitte, et si tu décides dans ton cœur d’agir pour la faire disparaître, ou si tu dis ou fais quelque chose pour la faire disparaître, alors tu auras commis ainsi un péché.

Khoutbah n°961 : L’insincérité

Khoutbah n°961 : L’insincérité

Le cœur est le chef des organes : s’il est sur la vertu, les organes seront aussi sur la vertu et la personne deviendra pieuse. Mais s’il est corrompu, les organes seront aussi corrompus et la personne deviendra désobéissante. Alors, faites preuve de piété à l’égard de Allah et faites des provisions pour le Jour de la résurrection.

Khoutbah n°960 : Les Anges

Khoutbah n°960 : Les Anges

Il est un devoir de croire en l’existence des anges. Ce sont des corps dont l’origine est de lumière, impalpables et ils sont dotés d’âmes honorées. Ce sont des êtres honorés selon le jugement de Dieu. Ils ne sont ni mâles ni femelles. Ils ne mangent pas et ne boivent pas, ils ne dorment pas et ne se fatiguent pas, ils ne se reproduisent pas et ce sont des créatures responsables de leurs actes. Ils ne désobéissent en rien aux ordres que Allah ta^ala leur donne et font absolument tout ce qu’ils ont l’ordre de faire.

Khoutbah n°959 : Les droits d’un musulman sur un autre musulman

Khoutbah n°959 : Les droits d’un musulman sur un autre musulman

Parmi les droits que ton frère musulman a sur toi, il y a que tu lui passes le salam en premier lorsque tu le rencontres, en disant : (Assalamou ^alaykoum), c’est-à-dire que ceci est recommandé et non pas que cela serait obligatoire ; et tu peux même rajouter : (warahmatou l-Lahi wabarakatouh.)

Khoutbah n°958 : Les Achaarites et les Matouridites

Khoutbah n°958 : Les Achaarites et les Matouridites

Depuis son époque ^alayhi ssalatou was-salam jusqu’à la nôtre, la majeure partie de la communauté du Prophète Mouhammad salla l-Lahou ^alayhi wasallam est sur la bonne voie du point de vue des fondements de la croyance même s’il existe des divergences sur certaines lois d’application. Ils sont tous sur la croyance que Dieu n’a pas d’associé, sur la croyance que Dieu n’a aucune ressemblance avec les créatures, sur la croyance que Dieu n’est pas un corps, qu’Il est exempt de la direction, de la limite et de l’endroit.

Khoutbah n°957 : Les sortes de mécréance

Khoutbah n°957 : Les sortes de mécréance

Nous avons le grand bonheur d’avoir cette religion éminente qu’est l’Islam, cette religion que Allah ta^ala a agréée pour Ses esclaves, cette religion qu’Il nous a ordonné de suivre et dans laquelle nous devons persévérer. Attachez-vous donc à cette religion éminente. Persévérez dans cette religion jusqu’à la mort, vous serez ainsi au nombre des victorieux au Jour du jugement.

Khoutbah n°956 : La foi en Dieu et en Son Messager

Khoutbah n°956 : La foi en Dieu et en Son Messager

Le fondement de la piété, c’est de connaître Allah soubhanahou wata^ala et de croire en Lui, et de connaître Son Messager comme il convient de le connaître. C’est le premier des devoirs, la base des devoirs, le plus important et le meilleur d’entre eux.

Khoutbah n°955 : La Science de la Religion est la Vie de l’Islam

Khoutbah n°955 : La Science de la Religion est la Vie de l’Islam

Nous avons parlé lors du discours précédent du mérite de la science des savants et nous parlerons, si Allah ta^ala le veut, de la recherche de la science et de la manière de l’acquérir, car Allah n’a pas ordonné à Son prophète, dans le Qour’an, de demander d’augmenter en quoi que ce soit si ce n’est en science.

Khoutbah n°954 : La science de la religion est la vie de l’Islam

Khoutbah n°954 : La science de la religion est la vie de l’Islam

Une personne ne deviendra pieuse qu’en apprenant ce que Allah a ordonné d’apprendre puis en accomplissant les obligations et en apprenant ce que Allah a interdit de faire puis en évitant les interdictions. Comment le savant et l’ignorant auraient-ils un même degré ?

Page 26 sur 27