Accueil Khoutbah Khoutbah n°847 : Le Prophète Mouhammad

Khoutbah n°847 : Le Prophète Mouhammad

Photo-2015-11-23-22-23-03_6667

بِسمِ اللهِ الرَّحمنِ الرَّحِيم

Je commence par le nom de Allah, Ar-Rahman Ar-Rahim

الحَمدُ للهِ رَبِّ العَالَمِين

La louange est à Allah le Seigneur des mondes,

 والصَّلاةُ والسَّلامُ عَلى سَيِّدِنَا مُحَمَّدٍ رَسُولِ اللهِ

Que l’honneur et l’élévation en degrés soient accordés à notre maître Mouhammad le Messager de Allah, ainsi que la préservation de sa communauté de ce que le Prophète craint pour elle.

Khoutbah n°847

Le vendredi 18 décembre 2015, correspondant au 7 Rabi^ou l-‘Awwal 1437 de l’Hégire

Le Prophète Mouhammad

salla l-Lahou ^alayhi wasallam

 

Mes frères de Foi.

La louange est à Allah. Je loue Allah ta^ala et je L’implore de me guider sur le chemin de droiture. Je recherche Son pardon et je me repens à Lui. Je recherche la préservation de Allah contre le mal de mon âme et de mes mauvais actes. Celui que Allah guide, nul ne peut l’égarer, et celui qu’Il égare, nul ne peut le guider. Je témoigne qu’il n’est de dieu que Allah, Il est unique, Il n’a pas d’associé, Il n’a pas de semblable, ni d’équivalent ni d’égal ; qu’Il a créé les endroits et n’a donc pas de localisation ni d’endroit ni de direction ; qu’Il a créé le comment et n’a donc pas de comment ni de forme ni d’image ni de membres. Et je témoigne que notre maître et notre bien-aimé, notre éminence et notre guide, la cause de notre joie, Mouhammad, est Son esclave et Son messager, Son élu et Son rapproché, que Allah lui accorde davantage d’honneur et d’élévation en degrés ainsi qu’à sa famille et à ses compagnons bons et purs.

Esclaves de Allah, je vous recommande ainsi qu’à moi-même de faire preuve de piété à l’égard de Allah, Al-^Aliyy, Al-^Adhim, Lui Qui dit dans une ‘ayah explicite de Son Livre :

﴿ لَقَدْ جَاءكُمْ رَسُولٌ مِّنْ أَنفُسِكُمْ عَزِيزٌ عَلَيْهِ مَا عَنِتُّمْ حَرِيصٌ عَلَيْكُم بِالْمُؤْمِنِينَ رَؤُوفٌ رَّحِيمٌ ﴾

[sourat At-Tawbah / 128]

(laqad ja’akoum raçouloun min ‘anfouçikoum ^azizoun ^alayhi ma ^anittoum harisoun ^alaykoum bil-mou’minina ra’oufoun rahim)

« Est venu à vous un messager d’entre les vôtres, qui a de la peine pour ce que vous endurez, qui veille à vous faire parvenir le bien ; compatissant et miséricordieux avec les croyants. »

Mes frères de foi, aujourd’hui si Dieu le veut, nous allons parler de notre maître et de notre guide, de la cause de notre joie, de notre éminence, notre prophète Mouhammad ^alayhi ssalatou was-salam, celui au sujet duquel Son Seigneur a dit :

﴿ وَمَا أَرْسَلْنَاكَ إِلَّا رَحْمَةً لِّلْعَالَمِينَ ﴾

[sourat Al-‘Anbiya’ / 107]

(wama ‘arsalnaka ‘il-la rahmatan lil-^alamin)

« Et Nous ne t’avons envoyé qu’en tant que miséricorde pour les mondes. »

Mouhammad, les cœurs s’attendrissent pour lui … Mouhammad, les âmes se réjouissent grâce à lui … Mouhammad, les yeux se mettent à briller pour lui … Au souvenir de Mouhammad se mettent à couler les larmes de ceux qui l’aiment… Comment n’en serait-il pas ainsi ..? Comment n’éprouverions-nous pas de langueur et de la nostalgie pour celui pour qui le chameau a pleuré en le voyant ^alayhi ssalatou was-salam et à qui il s’est plaint de la lourdeur de sa charge ..? Comment n’éprouverions-nous pas de langueur et de la nostalgie pour celui pour qui le tronc de palmier sec a éclaté en sanglots lorsqu’il s’était séparé de lui ..? Comment n’éprouverions-nous pas de langueur et de la nostalgie pour celui pour qui le tronc a gémi comme un enfant jusqu’à ce qu’il l’ait serré dans ses bras ?

Chers frères, le bois s’est langui du Messager de Allah par envie et nostalgie d’être en contact avec lui. Alors vous êtes bien plus à même de ressentir de la passion et de la nostalgie pour lui, que Allah l’honore et l’élève davantage en degrés. Ainsi n’aie pas honte mon frère croyant, toi qui aime le Messager, n’aie pas honte des larmes qui perlent dans tes yeux à son souvenir, en te languissant pour lui.

Ô vous qui aimez le Messager de Allah, sa description ^alayhi ssalatou was-salam vous mène à son amour. Ses qualités parfaites vous poussent à l’honorer davantage, l’excellence de chacun de ses caractères est autant de preuves de son haut degré : sa bonne conduite en compagnie des gens, son comportement doux, sa bienfaisance, sa générosité à offrir de la nourriture, sa promptitude à passer le salam, sa régularité à visiter les malades, sa participation aux convois funéraires, son bon voisinage, sa clémence et son aptitude à réconcilier les gens ; sa générosité, sa grandeur d’âme, sa capacité à étouffer sa colère et à pardonner aux gens, et son éloignement total de ce que l’Islam a interdit comme la médisance et le mensonge, la perfidie et la trahison, la tromperie, le fait de rapporter des paroles des uns aux autres pour inciter à la discorde, le mauvais comportement et l’orgueil, l’animosité et l’envie, l’injustice et tout ce qui serait de nature à repousser de son appel.

Le plus indulgent des gens..? ce fut Mouhammad ; le plus courageux des gens..? ce fut Mouhammad ; le plus équitable des gens..? ce fut Mouhammad ; le plus chaste des gens..? ce fut Mouhammad ; le plus généreux des gens..? ce fut Mouhammad ; le plus intelligent des gens..? ce fut Mouhammad ; et le plus pudique des gens, ce fut Mouhammad.

Il réparait lui-même ses sandales, il raccommodait lui-même ses vêtements. Il accomplissait chez lui les tâches ménagères comme tout un chacun le fait chez lui. Il lui est arrivé r de presser une pierre contre son ventre à cause de la faim. Il mangeait ce qu’on lui présentait et ne refusait pas ce qu’il trouvait. Allah est véridique, Lui Qui a dit :

﴿ وَإِنَّكَ لَعَلى خُلُقٍ عَظِيمٍ ﴾

[sourat Al-Qalam / 4]

(wa‘innaka la^ala khoulouqin ^adhim)

« Tu as certes des caractères éminents. »

Il était le plus éloquent des gens dans son discours et le plus agréable des gens dans ses paroles. Sa parole était distincte au point que tous ceux qui l’écoutaient pouvaient la comprendre. Il avait ^alayhi ssalatou was-salam une voix haute et la plus belle intonation parmi les gens ; Al-Bara’, que Allah l’agrée a dit : « Je n’ai jamais entendu quelqu’un ayant une voix plus belle que la sienne. »

Mes frères de foi, lorsque notre maître Dawoud faisait le tasbih et glorifiait Dieu, les montagnes et les oiseaux faisaient le tasbih avec lui à cause de la beauté de sa voix ^alayhi ssalatou was-salam. Allah ta^ala dit à son sujet :

﴿ وَلَقَدْ آتَيْنَا دَاوُودَ مِنَّا فَضْلًا يَا جِبَالُ أَوِّبِي مَعَهُ وَالطَّيْرَ وَأَلَنَّا لَهُ الْحَدِيدَ ﴾

[sourat Saba’ / 10]

(walaqad ‘atayna Dawouda minna fadlan ya jibalou ‘awwibi ma^ahou wattayra wa‘alanna lahou l-hadid)

« Nous avons accordé à Dawoud un mérite de Notre part : ô vous, montagnes, et vous, oiseaux, faites le tasbih avec lui. Et Nous avons fait que le fer soit souple entre ses mains. »

D’autre part, il a été accordé à notre maître Youçouf la moitié de la beauté existant chez les humains. C’est dire qu’il était extrêmement beau. Allah ta^ala dit à son sujet :

﴿ فَلَمَّا رَأَيْنَهُ أَكْبَرْنَهُ وَقَطَّعْنَ أَيْدِيَهُنَّ وَقُلْنَ حَاشَ للهِ مَا هَـذَا بَشَرًا إِنْ هَـذَا إِلَّا مَلَكٌ كَرِيمٌ ﴾

[sourat Youçouf / 31]

(falamma ra‘aynahou ‘akbarnahou waqatta^na ‘aydiyahounna waqoulna hacha lil-Lahi ma hadha bacharan ‘in hadha ‘il-la malakoun karim)

« Quand elles l’avaient vu, elles avaient été stupéfaites d’admiration au point de s’en taillader les mains et elles avaient dit : « Gloire à Dieu, ce n’est pas un homme, ce n’est qu’un ange honoré ! » »

Quant à notre maître Mouhammad, il a dit :

(( مَا بَعَثَ اللهُ نَبِيًّا إِلَّا حَسَنَ الوَجْهِ حَسَنَ الصَّوْتِ وإِنَّ نَبِيَّكُمْ أَحْسَنُهُمْ وَجْهًا وأَحْسَنُهُمْ صَوْتًا ))

(ma ba^atha l-Lahou nabiyyan ‘il-la haçana l-wajhi haçana ssawti wa‘inna nabiyyakoum ‘ahçanouhoum wajhan wa‘ahçanouhoum sawta)

« Allah n’a envoyé aucun prophète sans qu’il ait un beau visage et une belle voix, mais certes, votre prophète est celui d’entre eux qui a le plus beau visage et la plus belle voix. »

Il avait ^alayhi ssalatou was-salam une belle barbe, des sourcils arqués et fins… il avait des yeux noirs ornés de kouhl… son corps ne comportait aucun défaut, il était de taille moyenne, sa poitrine était large, sa tête bien proportionnée avec un large front, le haut de son nez était élevé et sa partie médiane légèrement bombée, de la base de son nez jaillissait une clarté resplendissante. Ses deux incisives supérieures étaient légèrement espacées. Il avait des joues douces et planes et des dents très blanches. Il n’était ni gras ni sec mais de corpulence moyenne. Il avait les mains larges au sens propre comme au sens figuré. Il marchait à vive allure et d’un pas ample.

Que davantage d’honneur et d’élévations en degrés te soient accordés, ô mon maître, ô Messager de Allah ! Comme ta description est belle ! Comme tes caractères sont parfaits ! Comme ton mérite est grand sur ta communauté ! Tout est sublime en toi ! Que Allah t’honore et t’élève davantage en degrés dans la vie de l’au-delà et dans la vie d’ici-bas.

Ayant tenu mes propos, je demande à Allah qu’Il me pardonne ainsi qu’à vous-mêmes.

 

Deuxième discours :

La louange est à Allah. Nous Le louons. Nous demandons Son aide. Nous implorons  Son pardon. Nous recherchons Sa bonne guidée. Nous Le remercions, et nous Lui demandons qu’Il nous préserve du mal de nos âmes et de nos mauvais actes. Celui que Allah guide nul ne l’égare et celui qu’Il égare, nul ne le guide. Que l’honneur et l’élévation en degré soient accordés au Messager de Allah.

Esclaves de Allah, je vous recommande ainsi qu’à moi-même de faire preuve de piété à l’égard de Allah Al-^Aliyy Al-^Adhim.

C’est avec joie que les musulmans du monde entier commémoreront la naissance de la meilleure des créatures, notre Prophète Mouhammad.

Le samedi 12 décembre correspondant au 1er jour du mois de Rabi^ou l-‘Awwal 1437 et nous sommes heureux d’accueillir avec vous ce mois, distingué entre tous par la naissance honorée de notre Prophète. Ainsi le 12 Rabi^ou l-‘Awwal, jour de sa naissance, correspondra au mercredi 23 décembre 2015.

Aux quatre coins de la terre, ce sera l’occasion de rappeler avec amour et déférence le récit de la naissance du bien-aimé, de faire son éloge et de remercier Dieu de nous l’avoir envoyé.

Mouhammad tout est sublime en toi !

Chers frères de foi, sachez que Allah vous ordonne d’accomplir une chose éminente : Il vous ordonne de L’invoquer afin qu’Il honore et élève davantage Son prophète honoré. Il dit en effet dans la révélation :

﴿ إنَّ اللهَ وملائكتَهُ يصلُّونَ على النبِيِ يَا أيُّهَا الذينَ ءامَنوا صَلُّوا عليهِ وسَلّموا تَسْليمًا ﴾

(‘inna l-Laha wamala’ikatahou yousallouna ^ala n-nabiyy ; ya ‘ayyouha l-ladhina ‘amanou sallou ^alayhi wasallimou taslima).

Allahoumma salli ^ala sayyidina Mouhammad wa^alaali sayyidina Mouhammad kama sallayta ^ala sayyidina ‘Ibrahim wa^alaali sayyidina ‘Ibrahim. wabarik ^ala sayyidina Mouhammad wa^alaali sayyidina Mouhammad kama barakta ^ala sayyidina ‘Ibrahim wa^alaali sayyidina ‘Ibrahim. ‘Innaka Hamidoun Majid.

Allah ta ^ala dit :

﴿ يَا أَيُّهَا النَّاسُ اتَّقُوا رَبَّكُمْ إِنَّ زَلْزَلَةَ السَّاعَةِ شَىْءٌ عَظِيمٌ يَوْمَ تَرَوْنَهَا تَذْهَلُ كُلُّ مُرْضِعَةٍ عَمَّا أَرْضَعَتْ وَتَضَعُ كُلُّ ذَاتِ حَمْلٍ حَمْلَهَا وَتَرَى النَّاسَ سُكَارَى وَمَا هُم بِسُكَارَى وَلَكِنَّ عَذَابَ اللهِ شَدِيدٌ ﴾

(ya ‘ayyouha n-naçou t-taqou Rabbakoum ‘inna zalzalata s-sa^ati chay’oun ^adhim ; yawma tarawnaha tadh-halou koullou mourdi^atin ^amma ‘arda^at watada^ou koullou dhati hamlin hamlaha watara n-naça soukara wama houm biçoukara walakinna ^adhaba l-Lahi chadid)

Ô Allah nous T’avons invoqué, exauce nos invocations. Ô Allah ! Pardonne-nous nos péchés et les manquements dont nous avons fait preuve. Allah pardonne aux croyants et aux croyantes, aux vivants d’entre eux et aux morts. Seigneur accorde-nous dans cette vie un bienfait ainsi qu’un bienfait dans l’au-delà. Préserve-nous du châtiment de l’Enfer. Ô Allah ! Fais que nous soyons des guides vers le bien, des gens bien guidés et non des égarés qui égarent les gens. Ô Allah, ne dévoile pas nos intimités et rends-nous sereins lors des difficultés. Donne-nous ce qui nous suffit et préserve-nous du mal que nous craignons !

Esclaves de Allah, Allah ordonne l’équité et la bienfaisance. Il ordonne d’agir en bien avec ses proches parents.  Il interdit l’indécence, ce qui est blâmable et l’injustice. Il vous exhorte, puissiez-vous vous rappeler ! Invoquez Allah , Il vous récompensera. Remerciez-Le ! Il augmentera vos biens. Demandez-Lui le pardon, Il vous pardonnera. Craignez-Le, Il vous accordera des issues lors des difficultés.