Accueil FOI Se préserver de la mécréance Insulter Dieu n’est pas permis

Insulter Dieu n’est pas permis

Mécréance, apostasie

Insulter Dieu est interdit et fait partie des paroles de mécréance. Il s’agit d’un grave péché que Dieu ne pardonne pas.

Insulter Dieu n’est pas permis, il s’agit d’une apostasie

Le grand savant, le Qadi ^Iyad, a rapporté par unanimité des savants que celui qui insulte Dieu (Allah) est jugé mécréant même s’il était en colère, même s’il plaisantait, même s’il n’acceptait pas la mécréance dans son cœur.

Quelles en sont les preuves dans le Coran[1] (Qour’an) et la Sounnah ?

Allah ta^ala dit :

وَلَئِنْ سَأَلْتَهُمْ لَيَقُولُنَّ إِنَّمَا كُناَّ نَخُوضُ وَنَلْعَبُ قُلْ أَبِاللهِ وَءايَـتِهِ وَرَسُولِهِ كُنْتُمْ تَسْتَهْزِءُونَ لا تَعْتَذِرُوا قَدْ كَفَرْتُمْ بَعْدَ إِيمَانِكُمْ

(wala’in sa’altahoum layaqoulounna ‘innama kounna nakhoudou wanal^ab qoul ‘abi l-Lahi wa’ayatihi waraçoulihi kountoum tastahzi’oun  la ta^tadhirou qad kafartoum ba^da ‘imanikoum)

« Si tu leur avais posé la question, ils auraient répondu : Nous ne faisions que discuter et jouer. Dis : Est-ce de Allah, de Ses ‘ayah, de Son Messager que vous vous moquiez ? Ne vous excusez pas, vous êtes devenus mécréants après avoir été croyants.» [At-Tawbah / 65-66]

Et le Messager de Allah a dit :

إِنَّ العَبْدَ لَيَتَكَلَّمُ بِالكَلِمَةِ لا يَرَى بِها بَأْساً يَهْوِى بِهَا فِى النَّارِ سَبْعِين خَرِيفاً

(‘inna l-^abda layatakallamou bi l-kalimati, la yara biha ba’ san, yahwi biha fi n-nari sab^ina kharifa)

« Certes il arrive à une personne de prononcer une parole dans laquelle elle ne voit aucun mal et à cause de laquelle elle chutera en enfer d’une distance de 70 automnes [c’est-à-dire 70 ans et c’est le fond de l’enfer qui est atteint uniquement par les non musulmans]. » rapporté par At-Tirmidhiyy.

Ce hadith confirme qu’il existe des paroles qui font sortir de l’Islam, or insulter Allah est une des pires paroles. N’est donc plus musulman celui qui insulte Dieu et ce, que ce soit sérieusement, en plaisantant ou sous l’effet de la colère.

Sont considérés comme des insultes :

  • Le fait de dire que Dieu serait localisé : en haut ou ailleurs
  • Le fait de dire que Dieu serait injuste
  • Le fait d’attribuer à Dieu un fils ou une mère
  • Le fait d’attribuer à Dieu une des caractéristiques des créatures : comme le corps, la forme, la taille, la colère, le rire, le mouvement, la position assise…

Dieu, Qui est exempt d’imperfection, est exempt de tout cela. Celui qui attribue à Dieu ce qui n’est pas digne de Lui insulte Dieu et quitte la religion musulmane.

A retenir :

Attribuer à Dieu ce qui n’est digne de Lui est une insulte.

Insulter Dieu, c’est de la mécréance.

Ni la plaisanterie, ni la colère, ni l’ignorance ne sont des excuses.


[1] On voit fréquemment ce mot écrit ainsi : Coran. Mais pour être plus proche de la prononciation dans la langue arabe, la Section de la Recherche et des Etudes Islamiques de l’APBIF a opté pour cette translittération : Qour’an. La lecture de ce mot en utilisant le tableau de translittération donne sa prononciation exacte.