Quelques lois concernant les règles (menstrues)

0

Purification, ablutions islam

Trois sortes de sang peuvent s’écouler de l’utérus de la femme, il est important de savoir s’il s’agit du sang des menstrues, des lochies ou du sang de maladie. En effet, lors des menstrues (les règles) ou des lochies (sang qui s’écoule après l’accouchement), il est interdit de pratiquer certains actes tels que la prière. Chaque femme doit donc apprendre à identifier ces différents écoulements.

La pudeur n’empêche pas d’apprendre les lois de l’Islam

Conformément à la parole de la mère des croyants ^A’ichah, l’épouse du meilleur être créé Mouhammad salla l-Lahou ^alayhi wasallam, il n’y a pas de pudeur à avoir concernant l’apprentissage des lois de la religion. Elle a en effet dit :

قالت عائشة رضي الله عنها

نعم النساء نساء الأنصار لم يمنعهن الحياء أن يتفقهن في الدين

(ni^ma n-niça’ou niça’ou l-‘ansari, lam yamna^hounna l-haya’ou ‘an yatafaqqahna fi d-din)

« Les femmes des ‘Ansar font partie des meilleures des femmes car la pudeur ne les a pas empêchées d’apprendre leur religion. »

Il est donc important de connaître les lois relatives aux menstrues afin d’éviter lors de leur période certains interdits.

Du sang qui coule de l’utérus est-ce forcément des menstrues ?

Non, car trois sortes de sang peuvent s’écouler de l’utérus de la femme :
  • le sang des menstrues (al-hayd).
  • le sang des lochies (an-nifas) c’est le sang qui coule après l’accouchement ou la fausse couche.
  • et le sang de maladie (al-istihadah).
Durant la période de menstrues ou de lochies, la femme ne peut accomplir ni la prière ni le jeûne ni avoir de rapport sexuel. Par contre, le sang de maladie n’empêche pas de jeûner ni de faire la prière (il faudra juste respecter certaines conditions lors de la purification).

Qu’est-ce que les menstrues ?

Les menstrues, c'est le sang qui sort de l’utérus de la femme et qui a une durée minimum d’écoulement de 24h sur une période de 15 jours maximum. L’écoulement peut être continu ou discontinu, mais il ne doit pas dépasser 15 jours et durer au minimum 24h au total. Le plus souvent, les menstrues durent 6 ou 7 jours. Il doit y avoir au minimum 15 jours entre deux périodes de menstrues. Par exemple, si une femme a eu 7 jours de menstrues puis le sang s’est arrêté de couler pendant 10 jours ; s’il coule de nouveau à ce moment là, alors il n’est pas considéré comme sang de menstrues. En effet, entre les deux périodes, il ne s’est pas écoulé 15 jours sans écoulement de sang mais 10 jours seulement. Lorsque l’écoulement du sang perdure et dépasse le quinzième jour, il n’est plus considéré comme sang de menstrues mais comme sang de maladie.

Le début des règles ou menstrues

A l’apparition de sang, la femme doit éviter d’accomplir ce qu’il est interdit d’accomplir à la femme qui a les menstrues comme la prière et le jeûne, même si l’écoulement de sang n’a pas encore atteint 24 h. Elle n'attend pas que l'écoulement atteigne la durée d'un jour et d'une nuit (24 h). Cependant, si l’écoulement de sang dure moins de 24 h, alors elle fait l'istinja’ (nettoyage intime) ainsi que la petite ablution (woudou’). Elle rattrapera ce qu'elle a suspendu comme jeûne et prière lorsqu’elle sera certaine que l’écoulement n’a pas repris. Elle n'a pas à faire la grande ablution (le ghousl) car ce sang n'est pas considéré comme le sang des menstrues puisqu'il n'a pas atteint la durée minimale d’écoulement, à savoir 24 h.

La fin des règles ou menstrues

Dès que l'écoulement sanguin prend fin, après avoir atteint 24 h, la femme fait le ghousl.  Elle accomplit de nouveau la prière, le jeûne et il est permis à son époux d'avoir un rapport sexuel avec elle.

Comment déterminer s’il s’agit de menstrues ou de sang de maladie ?

Pour répondre à cette question il faut tenir compte de la durée de l’écoulement sanguin.

Écoulement inférieur à 15 jours :

Lorsqu’une femme a un écoulement de sang pendant une période inférieure à 15 jours, ce sang est considéré comme des menstrues même si la durée dépasse celle qui est habituelle. Exemple si une femme a pour habitude d’avoir 6 jours de menstrues et dans un autre cycle elle a 9 jours d’écoulement de sang, alors on considère ce cycle comme des menstrues puisqu’il reste supérieur à 24 heures et inférieur à 15 jours. De plus tant qu’elle ne dépasse pas 15 jours même si le sang s’écoule, puis s’arrête, puis s’écoule de nouveau… toute cette période est considérée comme des menstrues.

Écoulement supérieur à 15 jours :

Lorsque le cycle menstruel dépasse les 15 jours, la femme considère tout ce qui a dépassé sa durée habituelle de menstrues comme dû à un sang de maladie ('istihadah). Dans ce cas, elle fait le ghousl de la fin des menstrues et elle reprend la prière et le jeûne. Exemple si une femme a pour habitude d’avoir 6 jours de menstrues et dans un autre cycle a 16 jours d’écoulement de sang alors elle considère les 6 jours habituels comme du sang de menstrues et le reste (10 jours) comme du sang de maladie. Elle ne peut cependant faire le ghousl qu’au début du 16ème jour. Il y a beaucoup d’autres détails importants à connaître sur ce sujet, nous vous invitons donc à contacter le centre d’activités le plus proche de chez vous afin d’apprendre ces lois.

A retenir :

Le sang qui sort de l'utérus de la femme n'est pas nécessairement menstruel.

Il y a 3 sortes de sang : celui des menstrues, des lochies ou de maladie.

La période minimale des menstrues est de 24 h.La période maximale des menstrues est de 15 jours.

Il doit y avoir, au minimum 15 jours entre deux périodes de menstrues.

Une femme qui a du sang qui sort du vagin évite ce qu'évite la femme qui a les menstrues, comme la prière par exemple.

Il convient d'accorder une attention particulière aux jugements relatifs aux menstrues.

En effet, certains écoulements de sang ne constituent pas d’empêchement pour prier ou jeûner…)

Poster une Réponse

Horaires des prières
PARIS
Fajr01:58
Chourouq05:45
Dhouhr13:58
Asr18:15
Maghrib22:05
Icha23:41