Accueil À la une La naissance du Prophète éminent

La naissance du Prophète éminent

Aminah a dit : « Je l'ai porté dans mon ventre et je n’ai éprouvé aucune difficulté dans ma grossesse jusqu’à ce que je le mette au monde...

بِسمِ اللهِ الرَّحمنِ الرَّحِيم

La naissance du Prophète éminent salla l-Lahou ^alayhi wasallam

La louange est à Allah le Seigneur des mondes, que Allah honore et élève davantage le degré de notre maître Mouhammad Al-‘Amin –l’Honnête– et qu’Il préserve sa communauté de ce qu’il craint pour elle.

 ما كانَ مُحَمَّدٌ أبا أحدٍ مِنْ رِجالِكُم ولكِنْ رسولَ اللهِ وخاتَمَ النبيينَ وكانَ اللهُ بكلِّ شىْءٍ عَليماً 

(ma kana mouhammadoun aba ahadin mir-rijalikoum wa lakir-raçoula l-Lahi wa khatama n-nabiyyin ; wa kana l-Lahou bikoulli chay’in ^alima)

[sourat Al-‘Ahzab / 30] ce qui signifie : « Mouhammad n’est le père d’aucun de vos hommes mais il est le Messager de Allah et le dernier des prophètes, et Allah sait toutes choses ».

Allah ta^ala a envoyé notre maître Mouhammad et a fait de lui la meilleure de Ses créatures et la plus honorable selon Son jugement.

Il l’a honoré par rapport à toutes les créatures au point que soient apparus, lors de sa naissance, des signes qui indiquent l’éminence de ses bénédictions.

L’un des savants de ceux qui ont composé des ouvrages au sujet de sa naissance, a dit : « Aminah la fille de Wahb fut enceinte portant le messager de Allah l’après-midi du vendredi de la première nuit de Rajab. Lorsqu’elle fut enceinte de lui salla l-Lahou ^alayhi wasallam, on voyait les oiseaux qui voletaient autour d’elle par honneur pour celui qu’elle portait en son sein. Lorsqu’elle voulait puiser de l’eau d’un puit, l’eau montait jusqu’à elle par honneur et gloire pour le Messager de Allah .

Elle disait : J’entendais le tasbih des anges autour de moi et j’ai entendu quelqu’un dire : « Voici le maître des messagers ». Or j’ai vu dans le rêve un arbre qui portait des étoiles. Parmi elles, il y avait une étoile plus éclatante de lumière que toutes les autres. Quand je l’ai regardée et que je contemplais sa lumière et son scintillement, elle est tombée sur mes genoux. Et j’ai entendu une voix me dire : Voici le Prophète salla l-Lahou ^alayhi wasallam, le Maître des Messagers. Puis un ange est venu à moi et m’a annoncé : Tu es enceinte du meilleur des Messagers et du maître des croyants. Je me suis réveillée de mon sommeil et j’ai raconté ce que j’avais vu à mon époux. Il m’a dit : Allons voir Khalifah Ibnou ^Attab, il t’expliquera ce rêve. Nous sommes partis le voir et je lui ai raconté ce que j’avais vu. Il m’a dit : L’arbre est Ibrahim Al-Khalil, et les étoiles sont les Prophètes parmi ses descendants. Quant à l’étoile qui scintille et qui est plus lumineuse que toutes les autres, elle est le prophète qui apparaîtra dans cette époque, qui détruira les idoles et qui adorera le tout Miséricordieux. Et le fait que cette étoile soit tombée sur tes genoux signifie que tu vas accoucher de lui. Sa nouvelle se propagera de l’Orient à L’Occident.

^Abdou l-Lah est par la suite tombé malade et il est décédé à Médine, alors que Aminah était enceinte de six mois du Messager de Allah. Lorsqu’il est mort, les anges ont interrogé leur Seigneur, non pas par objection car les anges n’émettent jamais d’objection à Allah. Ils ont dit : Ô notre Seigneur, est-ce que Ton Prophète, qui est Ton bien-aimé sera donc orphelin ? Allah ta^ala dit : Je suis prioritaire pour le préserver, Je suis prioritaire sur sa mère et son père. C’est Moi Qui l’a créé et Qui lui accorderai sa subsistance, c’est Moi Qui le ferai grandir et Qui lui donnerai la victoire sur ses ennemis et Je peux tout. »

Lorsque Aminah fut enceinte du Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wasallam fut paru alors la clarté de sa conviction, et la lumière de Mouhammad se manifesta sur son visage. Chaque mois de sa grossesse venait à elle un prophète. Les prophètes lui annonçaient la bonne nouvelle de la naissance du Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wasallam. Elle a vu le premier mois notre maître Adam, ^alayhi s-salam, le deuxième mois notre maître Chith, le troisième mois, elle a vu notre maître Idris, le quatrième, notre maître Nouh, le cinquième, notre maître Houd, le sixième maître Ibrahim, le septième, notre maître Isma^il, au huitième mois, elle a vu notre maître Mouça et au neuvième mois, elle a vu notre maître ^Iça qui lui a annoncé la bonne nouvelle de la naissance de notre maître Mouhammad au cours de ce mois-là.

Lorsque le mois de rabi^ al-‘awwal eut commencé, la douzième nuit, c’était la nuit du lundi, une nuit éclairé, ^Abdou l-Mouttalib était sorti faire les tours autour de la Ka^bah avec ses fils. Aminah était restée seule dans la maison sans personne à ses côtés. ^Abdou l-Mouttalib avait refermé la porte sur elle de crainte que quelqu’un ne vienne à elle.

Elle a dit : Je suis restée là et j’ai entendu un bruit entre le ciel et la terre ; j’ai vu un ange immense qui portait trois drapeaux. Il a mis le premier sur l’Orient, le deuxième sur l’Occident et le troisième sur Al-Baytou l-Haram, la Ka^bah. Aminah a dit : Lorsque ce fut la nuit du douzième jour de Rabi^ al-‘awwal, j’ai su que celui qui était dans mon ventre voulait descendre. Je me suis mise à pleurer du fait de me retrouver seule dans la maison. C’est alors que j’ai vu quatre femmes de grande taille, comme si elles étaient des lunes radieuses. Elles embaumaient un parfum magnifique. Aminah a dit : Je n’ai pas ressenti ce que ressentent les femmes lors de l’accouchement. Je transpirais beaucoup et c’était comme du musc chose à laquelle je n’étais pas habituée auparavant, je me suis plaint de la soif. C’est alors qu’un ange m’a amené une gorgée d’eau dans un récipient d’argent. C’était une boisson plus douce que le miel, plus fraîche que la neige et d’une meilleure odeur que le musc. Je l’ai prise et je l’ai bue. C’est alors qu’une lumière m’a inondée. J’ai été étonnée et me suis mise à regarder à droite et à gauche. Tandis que j’étais assise, voici qu’un magnifique volatile blanc est venu et a passé ses ailes sur mon ventre en disant : Descends, ô Messager de Allah. Et le Créateur, Celui Qui sait les choses cachées et les choses apparentes m’a aidée et j’ai accouché du Bien Aimé de Allah Mouhammad salla l-Lahou ^alayhi wasallam.

Aminah a dit : Quand il sorti est sorti avec lui une lumière qui a éclairé de l’Orient à l’occident. Le Prophète est né avec du kouhl, il était oint, le cordon ombilical sectionné. Lorsqu’il est né, trois anges se sont précipités auprès de lui. L’un avait un récipient d’or, le deuxième une cruche d’or et le troisième une serviette de soie verte. Ils l’ont lavé avec une eau parfumée.

Aminah a dit : Lorsque j’ai accouché du Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wasallam, je l’ai vu la tête levée vers le ciel, y dirigeant son doigt. Jibril l’a pris, les anges se sont envolés en le portant avec eux. Mikail l’a enveloppé dans un drap blanc du paradis et l’a donné à Ridwan qui lui a donné à manger dans la bouche tout comme un oiseau donne à manger à son petit. Je le regardais, c’était comme s’il disait : Ajoute-moi. Et Ridwan lui disait : Cela te suffit, ô bien-aimé de Allah, il n’y a pas de science ni d’indulgence qui ait été accordée à un prophète sans que cela te soit accordé. Attache-toi alors à la voie de droiture. Celui qui suivra ce que tu dis et ta Loi sera rassemblé dans ton groupe. C’est alors que quelqu’un a dit : Tournez avec lui aux orients de la terre et à ses occidents, et faites-le passer aux endroits où sont nés les prophètes. Donnez-lui la safwah de Adam, la connaissance de Chith, la douceur de Nouh, le dévouement total pour l’adoration accordé à Ibrahim, la satisfaction de Is-haq, l’éloquence de Isma^il, la sagesse de Louqman, la patience de ‘Ayyoub, la belle voix de Dawoud, la force de Mouça, l’ascétisme de ^Iça, la compréhension de Soulayman, la médecine de Danyal, le respect qu’inspirait Ilyas, la préservation de Yahya, l’acceptation de Zakariyya, et enveloppez-le des caractères des prophètes et couvrez-le. Il est le bien-aimé du Seigneur des mondes, honneur aux genoux qui l’ont serré, honneur aux bras qui l’ont étreint, honneur aux bras qui l’ont pris et honneur à la maison qu’il a habitée. Les oiseaux ont dit : Nous nous chargerons de le nourrir. Les anges ont dit : Non, nous sommes prioritaires. Les fauves ont dit : Nous l’allaiterons. Allah a dit ce qui signifie : « Je suis prioritaire sur Mon prophète Mouhammad. J’ai réservé que ne l’allaitera que Mon esclave Halimah. »

Voici en résumé ce qui est arrivé lors de la naissance du Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wasallam. Tout cela indique son degré élevé. Nous demandons à ce que Allah nous fasse profiter de notre Prophète. Il est à noter que la plupart des informations rapportées au sujet de l’histoire de la naissance du Prophète sont tirées de hadith faibles, mais les savants ont dit qu’il est autorisé de rapporter les hadith faibles mentionnant les mérites des gens de bien.

Allah ta^ala dit :

قُلْ هَلْ يَسْتَوِي الَّذِينَ يَعْلَمُونَ وَالَّذِينَ لا يَعْلَمُونَ

 ce qui signifie : « Dis : sont-ils équivalents ceux qui savent et ceux qui ne savent pas ?! »

Et le Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wasallam a dit :

(( طَلَبُ العِلْمِ فَرِيضَةٌ على كُلِّ مُسْلِمٍ ))

ce qui signifie : « Quérir la science de la religion est une obligation pour tout musulman ».

Conformément à ces paroles, l’Association des Projets de Bienfaisance Islamiques en France a le plaisir d’accueillir toute personne voulant apprendre cette science et notamment la science qu’il est une obligation personnelle d’acquérir, et ceci dans tous ses centres de France. Contactez nous à travers le formulaire du contact du site APBIF.fr