Khoutbah n°993: La prière

0

Discours en Français

Discours en Arabe et en Français

Discours en Arabe

Khoutbah n°993

Le vendredi 5 octobre 2018 correspondant au 25 Al-Mouharram 1440 de l’Hégire

La prière

Al-hamdou lil-Lahi was-salatou was-salamou ^ala sayyidina Mouhammadi r-raçouli l-Lah ; ya ‘ayyouha l-Ladhina ‘amanou ttaqou l-Lah. 

La louange est à Allah celui Qui donne un début à toute chose et Qui les fait revenir, Celui Qui n’a besoin de rien et Qui est digne de louanges, Celui Qui pardonne largement et châtie durement. La personne qu’Il guide obtient bonheur et rectitude, celle qu’Il égare obtient malheur et turpitude, la personne qu’Il dirige sur le chemin de la sauvegarde et à qui Il accorde la réussite de Lui obéir, c’est elle qui est sur la bonne direction. Il sait ce qui est apparent et ce qui est caché, ce qui échappe au gens et ce dont ils prennent connaissance, et Il sait les souhaits les plus intimes de toute personne qui recherche Son agrément.

Je demande à Allah d’accorder davantage d’honneur et d'élévation en degrés à notre maître Mouhammad l’annonciateur de bonnes nouvelles et l’avertisseur d’un châtiment, et de l’apaiser quant au sort de sa communauté, ainsi qu’à sa famille croyante et à ses compagnons bons et purs.

Esclaves de Allah, je vous recommande ainsi qu’à moi-même de faire preuve de piété à l’égard de Allah, Al-^Aliyy, Al-^Adhim, Lui Qui dit dans une ayah explicite du Qour’an :

﴿ إِنَّمَا يَعۡمُرُ مَسَٰجِدَ ٱللَّهِ مَنۡ ءَامَنَ بِٱللَّهِ وَٱلۡيَوۡمِ ٱلۡأٓخِرِ وَأَقَامَ ٱلصَّلَوٰةَ وَءَاتَى ٱلزَّكَوٰةَ وَلَمۡ يَخۡشَ إِلَّا ٱللَّهَۖ فَعَسَىٰٓ أُوْلَٰٓئِكَ أَن يَكُونُواْ مِنَ ٱلۡمُهۡتَدِينَ ١٨﴾

[sourat At-Tawbah / 18] (‘innama ya^mourou maçajida l-Lahi man ‘amana bil-Lahi wal-yawmi l-‘akhiri wa‘aqama s-salata wa’ata z-zakata walam yakhcha ‘il-la l-Laha fa^aça ‘oula’ika ‘an yakounou mina l-mouhtadin) ce qui signifie : « Certes, ceux qui construisent et peuplent les mosquées de Allah, ce sont ceux qui croient en Allah et au Jour dernier, qui accomplissent la prière, qui s’acquittent de la zakat et qui ne recherchent pas l’agrément d’autre que Allah. Ceux-là espèrent être au nombre de ceux qui sont bien guidés. »

Mes frères de foi, vous jeunes gens de l’Islam, Allah ta^ala dit :

﴿ حَٰفِظُواْ عَلَى ٱلصَّلَوَٰتِ وَٱلصَّلَوٰةِ ٱلۡوُسۡطَىٰ وَقُومُواْ لِلَّهِ قَٰنِتِينَ ٢٣٨ ﴾

[sourat Al-Baqarah / 238] (hafidhou ^ala s-salawati was-salati l-wousta waqoumou lil-Lahi qanitin) ce qui signifie : « Persévérez dans l’accomplissement des prières et notamment la prière médiane et veillez en prière surérogatoire la nuit. »

Et le Prophète ^alayhi s-salatou was-salam a dit :

(( خَمْسُ صَلَواتٍ كَتَبَهُنَّ اللهُ عَلى العِبادِ فَمَنْ جاءَ بِهِنَّ لَمْ يُضَيِّعْ مِنْهُنَّ شَيْئًا اسْتِخْفافًا بِحَقِّهِنَّ كانَ لَهُ عِنْدَ اللهِ عَهْدٌ أَنْ يُدْخِلَهُ الجَنَّةَ ومَنْ لَمْ يَأْتِ بِهِنَّ فَلَيْسَ لَهُ عِنْدَ اللهِ عَهْدٌ إِنْ شاءَ عَذَّبَهُ وإِنْ شاءَ أَدْخَلَهُ الجَنَّةَ ))

[rapporté par Al-Bayhaqiyy] (khamsou salawatin katabahounna l-Lahou ^ala l-^ibad faman ja’a bihinna lam youdayyi^ minhounna chay’ani stikhfafan bihaqqihinna kana lahou ^inda l-Lahi ^ahdoun ‘an youd-khilahou l-jannah, waman lam ya’ti bihinna falayça lahou ^inda l-Lahi ^ahdoun ‘an youd-khilahou l-jannah ‘in cha’a ^adh-dhabahou wa‘in cha’a ‘ad-khalahou l-jannah) ce qui signifie : « Ce sont cinq prières que Allah a prescrites aux esclaves. Celui qui les accomplit sans en rater aucune par manquement à l’égard de leur importance, a la promesse de la part de Allah qu’Il le fera entrer au paradis et celui qui ne les accomplit pas n’aura pas cette promesse, si Allah veut, Il le châtiera et si Allah veut, Il le fera entrer au Paradis. »

La prière est extrêmement importante, chers frères de foi. C’est la meilleure des œuvres après la foi en Allah et en Son Messager. Regardez bien, que Allah m’accorde ainsi qu’à vous-mêmes la réussite, combien de fois la mention de la prière a été jointe et côtoie la mention de la foi en Allah et en Son Messager dans le Qour’an :

Allah ta^ala dit :

﴿ إِنَّ ٱلَّذِينَ ءَامَنُواْ وَعَمِلُواْ ٱلصَّٰلِحَٰتِ وَأَقَامُواْ ٱلصَّلَوٰةَ وَءَاتَوُاْ ٱلزَّكَوٰةَ لَهُمۡ أَجۡرُهُمۡ عِندَ رَبِّهِمۡ وَلَا خَوۡفٌ عَلَيۡهِمۡ وَلَا هُمۡ يَحۡزَنُونَ ٢٧٧ ﴾

[sourat Al-Baqarah / 277] (‘inna l-ladhina ’amanou wa^amilou s-salihati wa‘aqamou s-salata wa‘atou z-zakata lahoum ‘ajrouhoum ^inda rabbihim wala khawfoun ^alayhim wala houm yahzanoun) ce qui signifie : « Certes, ceux qui ont été croyants et ont accompli les bonnes œuvres, ont fait la prière et se sont acquittés de la zakat auront leur rétribution de la part de leur Seigneur et n’auront ni de crainte ni de chagrin. »

Allah ta^ala dit :

﴿ إِنَّمَا وَلِيُّكُمُ ٱللَّهُ وَرَسُولُهُۥ وَٱلَّذِينَ ءَامَنُواْ ٱلَّذِينَ يُقِيمُونَ ٱلصَّلَوٰةَ وَيُؤۡتُونَ ٱلزَّكَوٰةَ وَهُمۡ رَٰكِعُونَ ٥٥ ﴾

[sourat Al-Ma’idah / 55] (‘innama waliyyoukoumou l-Lahou waraçoulouhou wal-ladhina ‘amanou, al-ladhina youqimouna s-salata wayou’touna z-zakata wahoum raki^oun) ce qui signifie : « Vous devez obéir à Allah et à Son Messager et soutenir ceux qui ont cru, ceux qui accomplissent la prière et qui s’acquittent de la zakat en étant parmi ceux qui s’inclinent. »

Allah ta^ala dit :

﴿ وَمَآ أُمِرُوٓاْ إِلَّا لِيَعۡبُدُواْ ٱللَّهَ مُخۡلِصِينَ لَهُ ٱلدِّينَ حُنَفَآءَ وَيُقِيمُواْ ٱلصَّلَوٰةَ وَيُؤۡتُواْ ٱلزَّكَوٰةَۚ وَذَٰلِكَ دِينُ ٱلۡقَيِّمَةِ ٥ ﴾

[sourat Al-Bayyinah / 5] (wama ‘oumirou ‘il-la liya^boudou l-Laha moukhlisina lahou d-dina hounafa’a wayouqimou s-salata wayou’tou z-zakata wadhalika dinou l-qayyimah) ce qui signifie : « Ils n’ont reçu l’ordre que d’adorer Allah, de Lui vouer leur religion sans Lui attribuer d’associé, en ayant la croyance de droiture, d’accomplir la prière et de s’acquitter de la zakat. Et il s’agit là de la religion de rectitude. »

Allah ta^ala dit :

﴿ ٱلَّذِينَ يُؤۡمِنُونَ بِٱلۡغَيۡبِ وَيُقِيمُونَ ٱلصَّلَوٰةَ وَمِمَّا رَزَقۡنَٰهُمۡ يُنفِقُونَ ٣﴾

[sourat Al-Baqarah / 3] (al-ladhina you’minouna bil-ghaybi wayouqimouna s-salata wamimma razaq­nahoum younfiqoun) ce qui signifie : « [les pieux] qui croient en ce que les sens ne perçoivent pas, qui accomplissent la prière et qui dépensent dans le bien à partir de toute subsistance qui leur est accordée. »

Allah ta^ala dit :

﴿ قَدۡ أَفۡلَحَ ٱلۡمُؤۡمِنُونَ ١ ٱلَّذِينَ هُمۡ فِي صَلَاتِهِمۡ خَٰشِعُونَ ٢ ﴾

[sourat Al-Mou’minoun / 1 et 2] (qad ‘aflaha l-mouminouna l-ladhina houm fi salatihim khachi^oun) ce qui signifie : « Auront réussi les croyants qui auront été remplis de crainte et de glorification [envers Allah]durant leur prière. »

Regardez aussi combien de fois l’abandon de la prière a été mentionné conjointement à la mécréance, que Allah nous en préserve !

Allah ta^ala dit au sujet des anges du châtiment qui interrogeront les gens de l’enfer pour les blâmer :

﴿ مَا سَلَكَكُمۡ فِي سَقَرَ ٤٢ قَالُواْ لَمۡ نَكُ مِنَ ٱلۡمُصَلِّينَ ٤٣ وَلَمۡ نَكُ نُطۡعِمُ ٱلۡمِسۡكِينَ ٤٤ وَكُنَّا نَخُوضُ مَعَ ٱلۡخَآئِضِينَ ٤٥ وَكُنَّا نُكَذِّبُ بِيَوۡمِ ٱلدِّينِ ٤٦ ﴾

[sourat Al-Mouddadh-dhir / 42 à 46] (ma salakakoum fi saqar qalou lam nakou mina l-mousallin walam nakou nout^imou l-miskin wakounna nakhoudou ma^a l-kha’idin wakounna noukadh-dhibou biyawmi d-din) ce qui signifie : « [Les anges diront :] « qu’est-ce qui vous a amené en enfer ? » Ils répondront : « nous n’étions pas au nombre de ceux qui faisaient la prière, nous ne donnions pas à manger aux pauvres, nous disions ce qui n’est pas valable au sujet des ayah de Allah avec les égarés et nous refusions de croire en le jour du jugement. »

Allah ta^ala dit :

﴿ فَلَا صَدَّقَ وَلَا صَلَّىٰ ٣١ وَلَٰكِن كَذَّبَ وَتَوَلَّىٰ ٣٢ ﴾

[sourat Al-Qiyamah / 31 et 32] (fala saddaqa wala salla walakin kadh-dhaba watawalla) ce qui signifie : « Il n’a ni donné d’aumône ni accompli de prière, mais il n’a fait que démentir et se détourner. »

Ainsi quelqu’un qui délaisse la prière, s’il la délaisse en reniant son obligation ou en s’en moquant, il sort de l’Islam, que Allah nous en préserve !

Allah tabaraka wata^ala dit :

﴿ وَإِذَا نَادَيۡتُمۡ إِلَى ٱلصَّلَوٰةِ ٱتَّخَذُوهَا هُزُوٗا وَلَعِبٗاۚ ذَٰلِكَ بِأَنَّهُمۡ قَوۡمٞ لَّا يَعۡقِلُونَ ٥٨﴾

[sourat Al-Ma’idah / 58] (wa‘idha nadaytoum ‘ila s-salati t-takhadhouha houzouwan wala^iban dhalika bi‘annahoum qawmoun la ya^qiloun) ce qui signifie : « Et lorsque vous appelez à la prière, ils la considèrent comme un sujet de moquerie et de plaisanterie, ceci du fait que ce sont des gens qui ne comprennent pas. »

Quant à celui qui délaisse la prière par paresse, il ne sort pas de l’Islam mais commet un grave péché.

Alors je dis à tous ceux qui délaissent la prière : dans le bas-monde, il se peut que tu retardes un départ en voyage ou une tâche à réaliser, mais la mort, tu ne pourras pas la reporter ni la révoquer ! Reprends-toi avant qu’il ne soit trop tard ! La vie est limitée et les souffles sont comptés. La mort est telle une épée brandie au-dessus de nos têtes, elle est en suspens et nous ne savons pas quand elle va s’abattre.

Ô toi qui délaisse la prière, tu n’as pas de honte à l’égard de Allah Qui t’as créé une présence, a harmonisé ton apparence et t’as pourvu de tes sens ?

Tu ne te prosterneras pas pour Celui Qui a fait que tu aies deux yeux, une langue et des lèvres ? Ne craindras-tu pas le Seigneur Qui réalise ce qu'Il veut et Dont la puissance est parfaite, Celui Qui dit :

﴿ فَوَيۡلٞ لِّلۡمُصَلِّينَ ٤ ٱلَّذِينَ هُمۡ عَن صَلَاتِهِمۡ سَاهُونَ ٥﴾

[sourat Al-Ma^oun / 4 et 5] (fawayloun lil-mousallina l-ladhina houm ^an salatihim sahoun) ce qui signifie : « Alors malheur à ceux qui font la prière, mais qui la retardent après son temps sans excuse ! » 

Et sachez, que Allah vous fasse miséricorde, que la prière était déjà obligatoire pour les communautés qui nous ont précédés, tout comme elle a été rendu obligatoire pour nous, même s’il ne leur incombait pas d’en accomplir cinq quotidiennement. Allah ta^ala dit :

﴿ وَأَوۡحَيۡنَآ إِلَىٰ مُوسَىٰ وَأَخِيهِ أَن تَبَوَّءَا لِقَوۡمِكُمَا بِمِصۡرَ بُيُوتٗا وَٱجۡعَلُواْ بُيُوتَكُمۡ قِبۡلَةٗ وَأَقِيمُواْ ٱلصَّلَوٰةَۗ وَبَشِّرِ ٱلۡمُؤۡمِنِينَ ٨٧﴾

[sourat Younous / 87] (wa‘awhayna ‘ila Mouça wa‘akhihi ‘an tabawwa’a liqawmikouma bimisra bouyoutan waj^alou bouyoutakoum qiblatan wa‘aqimou s-salata wabach-chiri l-mouminin) ce qui signifie : « Nous avons révélé à Mouça et à son frère : "Bâtissez pour vos peuples en Égypte des constructions, faites-en des lieux de prière et accomplissez-y la prière" et annonce la bonne nouvelle aux croyants. »

Allah ta^ala dit au sujet de notre Maître ‘Ibrahim :

﴿ رَّبَّنَآ إِنِّيٓ أَسۡكَنتُ مِن ذُرِّيَّتِي بِوَادٍ غَيۡرِ ذِي زَرۡعٍ عِندَ بَيۡتِكَ ٱلۡمُحَرَّمِ رَبَّنَا لِيُقِيمُواْ ٱلصَّلَوٰةَ فَٱجۡعَلۡ أَفۡئِدَةٗ مِّنَ ٱلنَّاسِ تَهۡوِيٓ إِلَيۡهِمۡ وَٱرۡزُقۡهُم مِّنَ ٱلثَّمَرَٰتِ لَعَلَّهُمۡ يَشۡكُرُونَ ٣٧﴾

[sourat ‘Ibrahim / 37] (Rabbana ‘inni ‘askantou min dhourriyyati biwadin ghayri dhi zar^in ^inda baytika l-mouharrami Rabbana liyouqimou s-salata faj^al ‘af’idatan mina n-naci tahwi ‘ilayhim
warzouqhoum mina th-thamarati la^allahoum yachkouroun
) ce qui signifie : « Seigneur, j’ai établi l’un de mes fils dans une vallée dépourvue de toute plantation, auprès de la demeure que Tu as honorée et consacrée, pour qu’ils y accomplissent la prière ; alors Seigneur, fais que des groupes de gens viennent s’installer auprès d’eux et accorde leur des fruits en subsistance, puissent-ils Te remercier. » 

Allah ta^ala dit au sujet de notre Maître ^Iça ^alayhi s-salam :

﴿ وَجَعَلَنِي مُبَارَكًا أَيۡنَ مَا كُنتُ وَأَوۡصَٰنِي بِٱلصَّلَوٰةِ وَٱلزَّكَوٰةِ مَا دُمۡتُ حَيّٗا ٣١﴾

[sourat Al-Maryam / 31] (waja^alani moubarakan ‘ayna ma kountou wa‘awsani bis-salati waz-zakati ma doumtou hayya) ce qui signifie : « Il a fait que je sois béni où que je me trouve, Il m’a ordonné d’accomplir la prière et de m’acquitter de la zakat tant que je serai vivant. » 

Et Allah ta^ala dit :

﴿ وَجَعَلۡنَٰهُمۡ أَئِمَّةٗ يَهۡدُونَ بِأَمۡرِنَا وَأَوۡحَيۡنَآ إِلَيۡهِمۡ فِعۡلَ ٱلۡخَيۡرَٰتِ وَإِقَامَ ٱلصَّلَوٰةِ وَإِيتَآءَ ٱلزَّكَوٰةِۖ وَكَانُواْ لَنَا عَٰبِدِينَ ٧٣ ﴾

[sourat Al-‘Anbiya / 73] (waja^alnahoum ‘a‘immatan yahdouna bi’amrina wa‘awhayna ‘ilayhim fi^la l-khayrati wa‘iqama s-salati wa‘ita’a z-zakati wakanou lana ^abidin) ce qui signifie : « Nous avons fait d’eux [‘Ibrahim, ‘Ishaq et Ya^qoub] des imams qui guident conformément à Nos ordres. Nous leur avons révélé d’accomplir les bonnes œuvres, d’accomplir la prière et de s’acquitter de la zakat. Et c’est bien à Nous qu’ils vouaient leur adoration. »

Mes frères de foi, ce sont cinq prières qui sont extrêmement importantes selon le jugement de Allah. Ne les délaissez pas. Jabir, que Allah l’agrée, a dit : « Le Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wasallam a dit :

(( مَثَلُ الصَّلَوَاتِ الخَمْسِ كَمَثَلِ نَهْرٍ جَارٍ غَمْرٍ عَلى بَابِ أَحَدِكُمْ يَغْتَسِلُ مِنْهُ كُلَّ يَوْمٍ خَمْسَ مَرّاتٍ ))

[rapporté par Mouslim] (mathalou s-salawati l-khamsi kamathali nahrin jarin ghamrin ^ala babi ‘ahadikoum yaghtacilou minhou koulla yawmin khamsa marrat) ce qui signifie : « Les cinq prières sont à l’exemple d’une rivière qui coulerait à flots au voisinage de l’un d’entre vous et dans laquelle il se laverait cinq fois par jour. »

D’après Ibnou Mas^oud que Allah l’agrée, un homme a embrassé une femme puis est parti voir le Prophète salla l-Lahou ^alayhi wasallam et lui a fait savoir ce qu’il avait fait. Alors, Allah ta^ala a révélé :

﴿ وَأَقِمِ ٱلصَّلَوٰةَ طَرَفَيِ ٱلنَّهَارِ وَزُلَفٗا مِّنَ ٱلَّيۡلِۚ إِنَّ ٱلۡحَسَنَٰتِ يُذۡهِبۡنَ ٱلسَّيِّ‍اتِۚ ذَٰلِكَ ذِكۡرَىٰ لِلذَّٰكِرِينَ ١١٤ ﴾

[sourat Houd / 114] (wa‘aqimi s-salata tarafayi n-nahari wazoulafan mina l-layli ‘inna l-haçanati youdh-hibna s-sayyi’ati dhalika dhikra li-dh-dhakirin) ce qui signifie : « Accomplis la prière aux deux extrémités de la journée et une partie de la nuit, certes les bonnes actions effacent les mauvaises. »

L’homme a alors dit : « Le jugement révélé dans cette ‘ayah me concerne-t-il spécifiquement ? » Le Prophète a répondu :

(( لِجَمِيعِ أُمَّتِي كُلِّهِمْ ))

[rapporté par Al-Boukhariyy et Mouslim] (lijami^i ‘oummati koullihim) ce qui signifie : « C’est pour l’ensemble de ma communauté ! »

Et Abou Hourayrah, que Allah l’agrée, rapporte que le Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wasallam a dit :

(( الصَّلَواتُ الخَمْسُ والجُمُعَةُ إِلى الجُمُعَةِ كَفّارَةٌ لِما بَيْنَهُنَّ ما لَمْ تُغْشَ الكَبائِرُ ))

[rapporté par Al-Boukhariyy et Mouslim] (as-salawatou l-khamsou wal-joumou^atou ‘ila l-joumou^ati kaffaratoun lima baynahounna ma lam toughcha l-kaba’ir) ce qui signifie : « Les cinq prières et la prière du vendredi, d’un vendredi à l’autre, expient les péchés qui sont commis entre elles tant que les grands péchés ne sont pas commis. »

Après avoir entendu tout cela, comment quelqu’un peut-il manquer à ses prières et se priver de tous ces privilèges ? D’autant que le Prophète ^alayhi s-salatou wasallam a dit dans ce que rapporte de lui Ibnou Hibban, que celui qui abandonne la prière sera rassemblé au Jour dernier avec Fir^awn, Qaroun, Haman et ‘Oubayy Ibnou Khalaf.

Mes frères de foi, persévérez à accomplir la prière en l’accomplissant correctement. Et ceci nécessite d’apprendre les règles de la prière, que ce soit les conditions de validité, les piliers ou les causes d’annulation. Alors venez et empressez-vous d’assister aux assemblées de science de la religion pour œuvrer conformément à la religion et obtenir la réussite.

Après avoir tenu mes propos, je demande que Allah me pardonne ainsi qu’à vous-mêmes.

Second Discours:

Al-hamdou lil-Lahi was-salatou was-salamou ^ala sayyidina Mouhammadir-raçouli l-Lah ; ya ‘ayyouha l-Ladhina ‘amanou ttaqou l-Lah.

Allahoumma ghfir lil-mou’minina wal-mou’minat.

 

 

Poster une Réponse

Horaires des prières
PARIS
Fajr06:39
Chourouq08:17
Dhouhr13:41
Asr16:27
Maghrib18:59
Icha20:00