Khoutbah n°968 : Le miracle de l’ascension

0

بِــــــــــــــــــسمِ اللهِ الرَّحمنِ الرَّحِيــــــــــــــــــــــم

Je commence par le nom de Allah, Celui Qui accorde Sa miséricorde à toutes les créatures dans le bas monde mais aux seuls croyants dans l’au-delà, Celui Qui accorde beaucoup de miséricordes aux croyants

الحَمدُ للهِ رَبِّ العَالَمِين

La louange est à Allah le Seigneur des mondes,

والصَّلاةُ والسَّلامُ عَلى سَيِّدِنَا مُحَمَّدٍ رَسُولِ اللهِ

Que l’honneur et l’élévation en degrés soient accordés à notre maître Mouhammad le Messager de Allah, ainsi que la préservation de sa communauté de ce que le Prophète craint pour elle.

Khoutbah n°968

Le vendredi 13 avril 2018 correspondant au 27 rajab 1439 de l’Hégire

Le Miracle de l’Ascension (Al-Mi^raj)

Al-hamdou lil-Lahi[1] was-salatou was-salamou ^ala sayyidina Mouhammadir-raçouli l-Lah ; ya ‘ayyouha l-Ladhina ‘amanou ttaqou l-Lah.

La louange est à Allah, d’une louange abondante, excellente et pleine de bénédictions, la louange est à Allah Qui a envoyé les prophètes en tant que miséricorde pour les gens, Lui Qui a fait descendre Sa grâce sur Ses esclaves en manifestant des miracles sur les mains des prophètes qu’Il leur a envoyés, afin que les gens croient en eux. Celui que Allah veut guider suivra la bonne guidée, et celui que Allah veut égarer s’égarera.

Que Allah honore et élève davantage en degré Mouhammad, le Maître de toutes les créatures et le plus honorable des gens, celui que Allah a honoré par l’Ascension à travers les sept cieux et au-delà autant que Allah a voulu ; celui que Allah a envoyé en tant que miséricorde pour les mondes avec la religion de vérité, annonciateur de bonne nouvelle, avertisseur d’un châtiment, il a appelé à la bonne guidée, au bien et à la droiture, et il a interdit le mal, la dissension et la corruption, il a transmis le Message, il s’est acquitté de ce qui lui a été confié, il a porté le bon conseil à la communauté, que Dieu le rétribue pour nous du meilleur de ce dont Il a rétribué chacun de Ses prophètes.

Je témoigne qu'il n'est de dieu que Allah, qu’Il n’a pas d'associé dans la divinité, qu’Il n’a besoin de rien alors que toutes les créatures ont besoin de Lui, Lui Qui n’a, parmi Ses créatures, aucun équivalent. Et je témoigne que notre maître Mouhammad est l’esclave de Allah et Son messager, celui qu’Il a élu et qu’Il agrée le plus, que l’honneur et l’élévation en degré de mon Seigneur, ainsi que la préservation de sa communauté, lui soient accordés, à lui, à sa famille et à ses excellents compagnons.

Esclaves de Allah, je vous recommande, ainsi qu’à moi-même, de faire preuve de piété à l’égard de Allah ta^ala, Al-^Aliyy Al-Qadir, Celui Qui réalise ce qu’Il veut, Lui Qui est sur toute chose tout puissant.

Chers frères de foi, nous sommes encore dans le mois de Rajab, le mois du Voyage nocturne et de l’Ascension. Vendredi dernier nous avons parlé du Voyage nocturne (Al-‘Isra’) et de certaines choses que le Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wasallam a vues dans son voyage jusqu’à Jérusalem (Baytou l-Maqdis). Le Voyage nocturne (Al-‘Isra’) a été mentionné par un texte explicite du Qour’an Honoré, de sorte que celui qui renie le Voyage nocturne aura démenti le Qour’an. Quant à l’Ascension (Al-Mi^raj), le Qour’an ne l’a pas mentionnée par un texte explicite, mais elle a été rapportée par un texte quasi explicite, puisque notre Seigneur tabaraka wata^ala dit :

﴿مَا كَذَبَ الفُؤَادُ مَا رَأَى ١١ أَفَتُمَارُونَهُ عَلَى مَا يَرَى ١٢ وَلَقَدْ رَءَاهُ نَزْلَةً أُخْرَى ١٣ عِندَ سِدْرَةِ الْمُنتَهَى ١٤﴾

[sourat An-Najm / 11-14]

« Le cœur n’a pas menti sur ce qu’il a vu, est-ce que vous contesterez ce qu’il a vu ? Il l’a bien vu une seconde fois, près de Sidratou l-Mountaha. »

Les savants de l’Islam ont dit que celui qui renie l’Ascension (Al-Mi^raj), en ignorant que la Loi y fait référence, ne sort pas de l’Islam mais qu’il est grand pécheur. En effet, le Qour’an ne l’a pas mentionnée par un texte explicite contrairement au Voyage nocturne (Al-‘Isra’). Mais celui qui renie l’Ascension (Al-Mi^raj) par entêtement face à la religion n’est plus musulman. Que Dieu nous protège, ainsi que vous, de tomber dans ce qui contredit la Loi de Allah et Ses jugements.

Après que le Prophète salla l-Lahou ^alayhi wasallam a dirigé les autres prophètes en tant qu’imam, à Baytou l-Maqdis, il a été élevé à travers les cieux. Jibril a demandé qu’on leur ouvre, on lui a dit : « Qui est là ? » il a dit : « C’est Jibril » on lui a dit : « Qui est donc avec toi ? » il a répondu : « C’est Mouhammad » on lui a dit : « Est-ce que le moment est venu pour qu’il fasse son ascension ? » (car les anges savaient bien qu’il avait reçu sa mission de prophète, à ce moment-là), Jibril a dit : « Oui, le temps est venu. »

Le Prophète salla l-Lahou ^alayhi wasallam a dit :

(( فَفُتِحَ لَنا فَإِذا أَنا بِآدَمَ فَرَحَّبَ بِي ودَعا لِي بِخَيْرٍ ثُمَّ عُرِجَ بِنا إِلى السَّماءِ الثانِيَةِ فَاسْتَفْتَحَ جِبْرِيلُ فَقِيلَ مَنْ أَنْتَ قالَ جِبْرِيلُ قِيلَ ومَنْ مَعَكَ قالَ مُحَمَّدٌ قِيلَ وقَدْ بُعِثَ إِلَيْهِ قالَ وقَدْ بُعِثَ إِلَيْهِ فَفُتِحَ لَنا فَإِذا أَنا بِابْنَيِ الخالَةِ عِيسَى ابْنِ مَرْيَمَ ويَحْيَى بْنِ زَكَرِيّاءَ فَرَحَّبا ودَعَوَا لي بِخَيْرٍ ))

« La porte nous fut ouverte et j’ai vu ‘Adam qui m’a fait bon accueil et a fait des invocations de bien en ma faveur. Puis nous avons été élevés au deuxième ciel, Jibril a demandé que l’on nous ouvre, on lui a dit : « Qui est là ? », il a répondu : « Jibril » il lui a été dit : « Qui est avec toi ? » il a répondu : « Mouhammad » il lui a été dit : « Est-ce que le moment est venu pour lui qu’il fasse son ascension ? » il a répondu : « oui », la porte nous fut ouverte et j’ai vu les deux cousins maternels ^Iça fils de Maryam et Yahya fils de Zakariyya, ils m’ont fait bon accueil et ont fait des invocations de bien en ma faveur. »

Et ainsi de suite, notre Prophète Mouhammad salla l-Lahou ^alayhi wasallam s’est élevé de ciel en ciel, il a ainsi pu rencontrer dans le troisième ciel notre maître Youçouf ^alayhi s-salam, à qui Allah ta^ala a accordé la moitié de la beauté. Au quatrième ciel il a rencontré ‘Idris et chacun d’eux faisaient des invocations de bien pour lui. Au cinquième ciel il a vu Haroun, et il a vu Mouça au sixième ciel. Quant au septième ciel, il y a rencontré ‘Ibrahim ^alayhi s-salam adossé à la Maison peuplée (Al-Baytou l-Ma^mour), dans laquelle soixante-dix mille anges entrent chaque jour pour ne plus jamais y revenir.

Après cela notre maître Jibril a emmené le Prophète Mouhammad salla l-Lahou ^alayhi wasallam jusqu’au Jujubier du terme (Sidratou l-Mountaha), dont les feuilles sont larges comme des oreilles d’éléphants et dont les fruits sont comme des jarres. Le Prophète salla l-Lahou ^alayhi wasallam a dit :

(( فَلَمّا غَشِيَها مِنْ أَمْرِ اللهِ ما غَشِيَ تَغَيَّرَتْ فَما أَحَدٌ مِنْ خَلْقِ اللهِ يَسْتَطِيعُ أَنْ يَنْعَتَها مِنْ حُسْنِها فَأَوْحَى اللهُ إِلَيَّ ما أَوْحَى فَفَرَضَ عَلِيَّ خَمْسِينَ صَلاةً في كُلِّ يَوْمٍ ولَيْلَةٍ فَنَزَلْتُ إِلى مُوسَى فَقالَ ما فَرَضَ رَبُّكَ عَلَى أُمَّتِكَ قُلْتُ خَمْسِينَ صَلاةً قالَ ارْجِعْ إِلى رَبِّكَ فَاسْأَلْهُ التَّخْفِيفَ فَإِنَّ أُمَّتَكَ لا يُطِيقُونَ ذَلِكَ فَإِنِّي قَدْ بَلَوْتُ بَنِي اِسْرائِيلَ وخَبِرْتُهُمْ ))

« Quand cet arbre fut couvert par ce qu'il fut couvert de la part de Allah, il changea et aucune créature de Allah ne peut le décrire tellement il est beau ; Allah m’a alors révélé ce qu’Il a voulu me révéler et m’a ordonné d’accomplir cinquante prières par jour et nuit. Je suis redescendu vers Mouça qui m’a dit : « Qu’est-ce que ton Seigneur t’a ordonné de transmettre à ta communauté ? » Je lui ai dit « Cinquante prières » il a dit « Demande à ton Seigneur l’allègement, car certes, ta communauté ne pourra pas le supporter, je connais bien les fils de ‘Isra’il »,

c’est alors que le Prophète est revenu à l’endroit précédent, il a demandé à Allah l’allègement en disant :

(( يا رَبِّ خَفِّفْ عَلَى أُمَّتِي ))

« Ô Seigneur, allège la charge de ma communauté »,

il a dit salla l-Lahou ^alayhi wasallam :

(( فَحَطَّ عَنِّي خَمْسًا فَرَجَعْتُ إِلى مُوسَى فَقُلْتُ حَطَّ عَنِّي خَمْسًا ))

« Il m'a déchargé de cinq prières, je suis revenu auprès de Mouça pour lui annoncer que j'avais été déchargé de cinq prières, Mouça m’a dit : « Ta communauté ne pourra pas le supporter, demande à ton Seigneur l’allègement. »

Alors le Prophète est retourné à l’endroit où il avait reçu la révélation, jusqu’à ce que lui a été révélé l’obligation de cinq prières par jour et nuit, chaque prière étant récompensée comme dix, ce qui revient à la récompense de cinquante prières. Allah lui a révélé aussi que celui qui décide de faire une bonne action mais ne la fait pas, il lui est inscrit une bonne action, et que celui qui la fait, il lui est inscrit dix bonnes actions ; et que celui qui envisage de faire un petit péché mais ne le fait pas, il ne lui est rien inscrit, mais que s’il le fait, il lui est inscrit un seul péché. Et la louange est à Allah pour Ses grâces.

Esclaves de Allah, l’objectif de l’Ascension (Al-Mi^raj), c’est d’honorer le Messager salla l-Lahou ^alayhi wasallam en lui faisant connaître les choses étonnantes du monde céleste, et de glorifier son rang. Son but n’est pas, comme le prétendent certains qui n’ont aucune connaissance de la jurisprudence, que l’objectif de l’Ascension serait de faire parvenir le Prophète à un endroit qui serait le siège de Allah. Le Prophète ne se réunit pas avec Allah tout comme une créature se réunirait avec une autre. Allah est exempt de l’endroit, des directions, de la localisation, car Allah ta^ala n’est pas un corps. Allah tabaraka wata^ala n’a donc pas de ressemblance avec quoi que ce soit parmi Ses créatures. Allah ^azza wajall dit :

﴿لَيْسَ كَمِثْلِهِ شَىْءٌ وَهُوَ السَّمِيعُ البَصِيرُ ١١﴾

[sourat Ach-Choura / 11]

« Absolument rien n’est pareil à Lui et Il est Celui Qui entend, Celui Qui voit. »

Il n’est donc pas permis de prêter attention à ce qui a été mentionné et qui est mensonger, à savoir que ce serait Allah qui se serait penché vers Mouhammad salla l-Lahou ^alayhi wasallam de sorte à ne plus être qu’à la distance d’une coudée ou moins ; ceci est de la mécréance et de l’égarement. Il n’est pas valable non plus de considérer que celui qui est visé par les ‘ayah :

﴿ثُمَّ دَنَا فَتَدَلَّى ٨ فَكَانَ قَابَ قَوْسَيْنِ أَوْ أَدْنَى ٩﴾

de Sourat An-Najm, serait Allah alors qu’il s’agit bien de Jibril, tout comme l’a dit ^A’ichah quand elle a été interrogée au sujet de la parole de Allah :

﴿وَلَقَدْ رَءَاهُ نَزْلَةً أُخْرَى ١٣ عِندَ سِدْرَةِ الْمُنتَهَى ١٤﴾

« Il l’a bien vu une seconde fois, près de Sidratou l-Mountaha. »

Elle avait dit : « Il ne s’agit que de Jibril » Fin de citation. C’est-à-dire que Jibril s’est approché de Mouhammad, de la distance de deux coudées ou moins tellement il lui manquait salla l-Lahou ^alayhi wasallam.

Et il n'est pas permis d'attribuer à Allah ta^ala la proximité par la distance, car cela fait partie des attributs des substances qui, elles, sont dans des endroits. Or Allah ta^ala est exempt des endroits et des directions selon l’Unanimité des musulmans. Tout comme l’Imam Abou Mansour Al-Baghdadiyy l’a dit : « Ils ont été unanimes que Allah n'est pas contenu dans un endroit. »[2] En effet, Allah tabaraka wata^ala existe de toute éternité avant la création des endroits et des directions, et Allah soubhanahou wata^ala est tel qu’Il est de toute éternité, sans direction, sans endroit. Que Allah nous préserve de la déviance dans la croyance et Qu'Il nous maintienne sur la croyance des prophètes.

Voici quelques aspects rapportés de la commémoration du Voyage nocturne et l’Ascension (Al-‘Isra’ wal-Mi^raj), puissent-ils être une annonce de bonne nouvelle pour nous et une cause pour que nous nous attachions davantage à la Loi musulmane et pour que nous nous détournions de nos passions. Que cette commémoration soit une occasion pour nous de nous arrêter pour méditer et considérer les choses afin d’en tirer des sagesses.

Ayant tenu mes propos, je demande que Allah me pardonne ainsi qu’à vous-mêmes.

 

Second Discours[3] :

Al-hamdou lil-Lahi was-salatou was-salamou ^ala sayyidina Mouhammadir-raçouli l-Lah ; ya ‘ayyouha l-Ladhina ‘amanou ttaqou l-Lah.

 

Allahoumma ghfir lil-mou’minina wal-mou’minat.

 

 

[1] Il s’agit des piliers selon Ach-Chafi^iyy pour ceux qui seraient amenés à donner le discours entièrement en français. Les piliers devraient être dits en arabe.

[2] Dans son livre Al-farqou bayna l-firaq.

[3] Il s’agit des piliers selon Ach-Chafi^iyy pour ceux qui seraient amenés à donner le discours entièrement en français. Les piliers devraient être dits en arabe.

Poster une Réponse

Horaires des prières
PARIS
Fajr03:17
Chourouq06:04
Dhouhr14:03
Asr18:16
Maghrib21:55
Icha23:22