Accueil Khoutbah Khoutbah n°1065 : Au sujet des dissensions

Khoutbah n°1065 : Au sujet des dissensions

Le Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wasallam nous a annoncé la survenue de troubles et de désordres. Il nous a incités à nous empresser d’accomplir les bonnes œuvres avant que le cœur ne soit préoccupé par les dissensions.

Khoutbah n°1065

Discours du vendredi 21 février 2020 correspondant au 27 Joumada l-‘Akhirah 1441 de l’Hégire.

Au sujet des dissensions

Al-hamdou lil-Lahi [1] wassalatou was-salamou ^ala sayyidina Mouhammad, raçouli l-Lah ; ya ‘ayyouha l-Ladhina ‘amanou t-taqou l-Lah.

La louange est à Allah, nous Le louons, nous recherchons Son aide, nous recherchons Sa bonne guidée, nous Le remercions, nous demandons Son pardon, et nous nous repentons à Lui. Nous demandons que Allah nous préserve du mal de nos âmes et de nos mauvaises œuvres. Celui que Allah guide, nul ne peut l’égarer et celui qu’Il égare, nul ne peut le guider. Je témoigne qu’il n’est de dieu que Allah, le seul à ne pas avoir d’associé ni de semblable, ni d’équivalent ni d’égal. Et je témoigne que notre maître et notre bien-aimé, notre éminence et notre guide, la cause de notre joie, Mouhammad, je témoigne qu’il est Son esclave et Son messager, Son élu et Son bien-aimé, celui que Allah a envoyé en tant que miséricorde pour les mondes, guide annonciateur de bonne nouvelle et avertisseur du châtiment. Ainsi que Allah accorde à notre maître Mouhammad davantage d’honneur et d’élévation en degrés ainsi qu’à tout messager qu’Il ait jamais envoyé.

Je vous recommande, ainsi qu’à moi-même de faire preuve de piété à l’égard de Allah, en accomplissant ce qu’Il rend obligatoire sur nous et nous ordonne d’accomplir, et en nous gardant de ce qu’Il interdit et réprime.

Le Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wasallam nous a indubitablement annoncé la survenue de troubles et de désordres. Il nous a incités à nous empresser d’accomplir les bonnes œuvres avant que le cœur ne soit préoccupé par les dissensions. C’est ainsi qu’il a dit salla l-Lahou ^alayhi wasallam, dans ce qu’a rapporté Mouslim :

(( بَادِرُوا بِالأَعْمَالِ فِتَناً كَقِطَعِ اللَّيْلِ المُظْلِمِ يُصْبِحُ الرَّجُلُ مُؤْمِنًا وَيُمْسِي كَافِراً أَوْ يُمْسِي مُؤْمِنًا وَيُصْبِحُ كَافِراً يَبِيعُ دِينَهُ بِعَرَضٍ مِنَ الدُّنْيَا  ))

ce qui signifie : « Empressez-vous d’accomplir les bonnes œuvres avant que ne surviennent des dissensions semblables à des pans de nuit obscure ; l’homme se lèvera le matin croyant et sera mécréant le soir venu ; ou bien sera croyant le soir et se lèvera le matin mécréant ; il vendra sa religion pour assouvir un désir du bas monde. »

Dans ce hadith, il y a une exhortation à s’empresser d’accomplir les bonnes œuvres avant de rencontrer des difficultés à les faire et d’en être détourné par les dissensions préoccupantes qui adviendront, par des troubles qui se multiplieront et s’accumuleront comme s’accumulent les ténèbres d’une nuit obscure, sans lune.

Le Prophète salla l-Lahou ^alayhi wasallam nous a décrit un certain nombre de difficultés consécutives à ces discordes, à savoir que les gens parviendront au soir en étant croyants, puis le matin venu se lèveront en étant mécréants, ou l’inverse. Et ceci n’aura lieu, mes frères de foi, qu’en raison de la gravité de ces dissensions, au point que la personne verra son état se retourner de cette manière en l’espace d’un jour, que Allah nous préserve d’y être confrontés.

Dans une version de Abou Dawoud, le Prophète salla l-Lahou ^alayhi wasallam a dit :

(( إِنَّ بَيْنَ يَدَيِ الساعَةِ فِتَنًا كَقِطَعِ اللَّيْلِ المُظْلِمِ يُصْبِحُ الرَّجُلُ فِيها مُؤْمِنًا ويُمْسِي كافِرًا ويُمْسِي مُؤْمِنًا ويُصْبِحُ كافِرًا القاعِدُ فِيها خَيْرٌ مِنَ القائِمِ والماشِي فِيها خَيْرٌ مِنَ الساعِي فَكَسرُوا قِسِيَّكُمْ وقَطعُوا أَوْتارَكُمْ وَاضْرِبُوا سُيُوفَكُمْ بِالحِجارَةِ فَإِنْ دَخَلَ عَلى أَحَدٍ مِنْكُم فَلْيَكُنْ كَخَيْرِ ابنَيْ ءادَمَ ))

ce qui signifie : « Avant le Jour du jugement, il y aura des dissensions qui tomberont tels des pans de nuit obscure. Durant ces jours-là, l’homme se lèvera le matin en étant croyant pour se retrouver le soir venu mécréant et il parviendra au soir en étant croyant pour se retrouver le matin venu mécréant. Il vaudra mieux alors rester assis que de se lever et il vaudra mieux alors marcher plutôt que courir. Alors, cassez vos arcs, coupez vos cordes et frappez vos épées contre le roc. Si l’un d’entre vous était attaqué par quelqu’un d’autre, alors qu’il soit comme le meilleur des deux fils de ‘Adam » c’est-à-dire comme Habil que son frère Qabil avait tué, tout comme Allah ta^ala nous l’a appris dans sourat Al-Ma‘idah :

﴿ ۞وَٱتۡلُ عَلَيۡهِمۡ نَبَأَ ٱبۡنَيۡ ءَادَمَ بِٱلۡحَقِّ إِذۡ قَرَّبَا قُرۡبَانٗا فَتُقُبِّلَ مِنۡ أَحَدِهِمَا وَلَمۡ يُتَقَبَّلۡ مِنَ ٱلۡأٓخَرِ قَالَ لَأَقۡتُلَنَّكَۖ قَالَ إِنَّمَا يَتَقَبَّلُ ٱللَّهُ مِنَ ٱلۡمُتَّقِينَ لَئِنۢ بَسَطتَ إِلَيَّ يَدَكَ لِتَقۡتُلَنِي مَآ أَنَا۠ بِبَاسِطٖ يَدِيَ إِلَيۡكَ لِأَقۡتُلَكَۖ إِنِّيٓ أَخَافُ ٱللَّهَ رَبَّ ٱلۡعَٰلَمِينَ إِنِّيٓ أُرِيدُ أَن تَبُوٓأَ بِإِثۡمِي وَإِثۡمِكَ فَتَكُونَ مِنۡ أَصۡحَٰبِ ٱلنَّارِۚ وَذَٰلِكَ جَزَٰٓؤُاْ ٱلظَّٰلِمِينَ فَطَوَّعَتۡ لَهُۥ نَفۡسُهُۥ قَتۡلَ أَخِيهِ فَقَتَلَهُۥ فَأَصۡبَحَ مِنَ ٱلۡخَٰسِرِينَ ﴾

[sourat Al-Ma‘idah / 27 et 29] ce qui signifie : « Et cite-leur en vérité le récit des deux fils de Adam, lorsque chacun d’eux avaient consacré à Dieu une offrande et que celle de l’un avait été acceptée, mais pas celle de l’autre. Ce dernier avait dit : « Je vais te tuer », mais le premier avait répondu : « Allah n’accepte les offrandes que de la part des pieux. Si tu levais la main sur moi pour me tuer, je ne lèverais pas la main sur toi pour te tuer ; car je crains Allah le Seigneur des mondes. » »

Dans la version de Abou Dawoud , il y a également la parole du Prophète salla l-Lahou ^alayhi wasallam :

(( إِنَّ بَيْنَ أَيْدِيكُمْ فِتَنًا كَقِطَعِ اللَّيْلِ المُظْلِمِ يُصْبِحُ الرَّجُلُ فِيها مُؤْمِنًا ويُمْسِي كافِرًا ويُمْسِي مُؤْمِنًا ويُصْبِحُ كافِرًا القاعِدُ فِيها خَيْرٌ مِنَ القائِمِ والقائِمُ فِيها خَيْرٌ مِنَ الماشِي والماشِي فِيها خَيْرٌ مِنَ الساعِي ))

ce qui signifie : « Vous serez confronté à des troubles qui s’amoncèleront tels des pans de nuit obscure, durant lesquels l’Homme se lèvera le matin en étant croyant et se retrouvera le soir mécréant, ou bien sera le soir croyant et il se lèvera le matin mécréant. Il vaudra mieux alors s’asseoir que se lever, et il vaudra mieux alors rester debout que marcher et il vaudra mieux alors marcher que courir. » Les compagnons lui ont dit : « Alors, que nous ordonnes-tu de faire ? » Il a répondu salla l-Lahou ^alayhi wasallam :

(( كُونُوا أَحْلاسَ بُيُوتِكُمْ ))

ce qui signifie : « Restez cloîtrés chez vous –et ne participez pas aux troubles–. »

Et ceci n’est qu’en raison de la gravité de l’interdiction de l’assassinat, et par crainte d’être attiré pas les dissensions au point de se retrouver dans une immense injustice.

L’Imam Ahmad a rapporté, dans son Mousnad d’après Sa^id Ibnou Zayd, que le Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wasallam a décrit les dissensions qui arriveront tels des pans de nuit obscure en disant :

(( قَدْ يَذْهَبُ فِيها النّاسُ أَسْرَعَ ذَهابٍ ))

ce qui signifie : « Il se peut que beaucoup de vies soient emportées. » On lui a dit : « Est-ce que tous les gens vont périr ou seulement une partie d’entre eux ? » Il avait répondu :

(( حَسْبُهُمُ أَوْ بِحَسْبِهِمُ القتْلُ ))

ce qui signifie : « Il y aura beaucoup de tueries. »

Que Allah nous préserve d’être happés par les troubles et de nous engager à commettre des injustices !

Mes frères de foi, gardez-vous de vous laisser entraîner dans les troubles. Éloignez-vous de leurs causes et profitez des instants de votre journée pour vous consacrer aux actes d’obéissance. Gardez-vous bien d’aller faire couler injustement le sang. En plus des conséquences que cela entraîne face à la justice dans ce bas-monde, Allah fait que la rétribution de celui qui commet de tels actes soit l’enfer, s’Il ne lui pardonne pas ; Allah le maudit et lui a préparé un immense châtiment. Notre Seigneur tabaraka wata^ala dit :

﴿ مِنۡ أَجۡلِ ذَٰلِكَ كَتَبۡنَا عَلَىٰ بَنِيٓ إِسۡرَٰٓءِيلَ أَنَّهُۥ مَن قَتَلَ نَفۡسَۢا بِغَيۡرِ نَفۡسٍ أَوۡ فَسَادٖ فِي ٱلۡأَرۡضِ فَكَأَنَّمَا قَتَلَ ٱلنَّاسَ جَمِيعٗا وَمَنۡ أَحۡيَاهَا فَكَأَنَّمَآ أَحۡيَا ٱلنَّاسَ جَمِيعٗاۚ وَلَقَدۡ جَآءَتۡهُمۡ رُسُلُنَا بِٱلۡبَيِّنَٰتِ ثُمَّ إِنَّ كَثِيرٗا مِّنۡهُم بَعۡدَ ذَٰلِكَ فِي ٱلۡأَرۡضِ لَمُسۡرِفُونَ ﴾

ce qui signifie : « C’est pour cela que Nous avons prescrit aux fils de Israil que quiconque tuerait une âme injustement c’est comme s’il avait tué l’humanité entière. Et que quiconque la sauverait c’est comme s’il avait sauvé l’humanité entière. Nos messagers leur ont fait parvenir de Notre part les preuves claires ; mais beaucoup d’entre eux tombent après cela dans l’excès sur terre. »

Gardez-vous également de prendre les biens des gens injustement, car les conséquences en sont gravissimes. Évitez et éloignez-vous de ceux qui appellent aux tueries et à la rébellion. En effet, Al-Hakim a rapporté que le Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wasallam a dit :

(( تَأْتِي عَلَى النّاسِ سَنَواتٌ جَدِعاتٌ يُصدَّقُ فِيها الكاذِبُ ويُكَذَّبُ فِيها الصّادِقُ ويُؤْتَمَنُ فِيها الخائِنُ ويُخَوَّنُ فِيها الأَمِينُ وَيَنْطِقُ فِيها الرُّوَيْبِضَةُ ))

ce qui signifie : « Les gens vivront des années terribles durant lesquelles les menteurs seront considérés véridiques et les véridiques seront considérés menteurs. Les traîtres seront considérés honnêtes, et les gens honnêtes seront considérés comme étant des traîtres. Et s’exprimeront alors les gens futiles (ar-rouwaybidah). »

On lui a dit : « Ô Messager de Allah, qui sont les gens futiles (ar-rouwaybidah) ? » Il a dit :

(( الرَّجُلُ التّافِهُ يَتَكَلَّمُ في أَمْرِ العامَّةِ  ))

ce qui signifie : « Ce sont les gens futiles qui s’exprimeront sur les affaires des gens du commun. »

L’époque que nous vivons correspond bien aux années auxquelles le Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wasallam a fait référence. Alors mon frère, préserve-toi toi-même et protège ta famille et tes proches des lieux où se produisent ces troubles. Consacre-toi, ainsi que ta famille, à l’apprentissage et à l’enseignement de la religion et à la pratique des actes d’adoration. Œuvre pour sauver ton âme, car tu auras à rendre des comptes et tu seras interrogé.

Que Allah ta^ala nous garde de l’insouciance des cœurs vis-à-vis des cours de religion, que Allah ta^ala nous préserve des ténèbres de l’injustice et nous fasse quitter ce bas monde sains et saufs.

Ayant tenu mes propos, je demande que Allah me pardonne.

Second Discours [1] :

Al-hamdou lil-Lahi wassalatou was-salamou ^ala sayyidina Mouhammadin raçouli l-Lah ; ya ‘ayyouha l-ladhina ‘amanou t-taqou l-Lah.

Allahoumma ghfir lil-mou’minina wal-mou’minat.

[1] Il s’agit des piliers selon Ach-Chafi^iyy pour ceux qui seraient amenés à donner le discours entièrement en français. Les piliers devraient être dits en arabe.