Accueil Khoutbah Khoutbah n°1052 : Les difficultés du Jour du jugement

Khoutbah n°1052 : Les difficultés du Jour du jugement

Le Jour du jugement, chaque âme sera rétribuée en fonction de ce qu’elle aura acquis dans ce bas-monde. Il a été rapporté à propos de ce Jour qu’il dure cinquante mille années.

Khoutbah n°1052

Discours du vendredi 22 novembre 2019 correspondant au 25 rabi^ al-awwal 1441 de l’Hégire.

 Les difficultés du Jour du jugement

Al-hamdou lil-Lahi [1] wassalatou was-salamou ^ala sayyidina Mouhammadi r-raçouli l-Lah ; ya ‘ayyouha l-Ladhina ‘amanou t-taqou l-Lah.

La louange est à Allah, nous Le louons, nous recherchons Son aide, nous recherchons Sa bonne guidée, nous Le remercions, nous recherchons Son pardon, nous nous repentons à Lui, nous demandons à Allah qu’Il nous préserve du mal de nos âmes et de nos mauvaises œuvres. Celui que Allah guide nul ne peut l’égarer et celui qu’Il égare, tu ne trouveras personne pour le guider.

Je témoigne qu’il n’est de dieu que Dieu, qu’Il est le dieu unique et qu’Il n’a pas d’associé ni de semblable, ni d’équivalent ni d’opposé, ni de corps, ni de membre, ni de forme, ni d’image, ni d’endroit. Gloire à mon Seigneur Qui est l’Unique sans associé, Qui n’admet ni la partition ni la composition, Celui Qui ne se divise pas, Qui n’a besoin de rien alors que toutes les créatures ont besoin de Lui, Celui Qui n’est pas engendré et Qui n’engendre pas, et Qui n’a aucun équivalent. Je témoigne que notre maître, notre bien-aimé, notre éminence et notre guide, la cause de notre joie Mouhammad, est Son esclave et Son messager, celui qu’Il a élu et qu’Il agrée le plus. Il a bien transmis le message, il s’est acquitté de ce qui lui a été confié, il a porté conseil à la communauté, que Allah le rétribue pour ce qu’il nous a apporté du meilleur bien qu’Il ait rétribué l’un de Ses prophètes. Ô Allah honore et élève davantage en degré, apaise ses craintes quant au sort de sa communauté, bénis et comble de bienfaits notre maître Mouhammad l’Enseignant de l’humanité entière, ainsi que sa famille et ses compagnons bons et purs, et tous ceux qui les ont suivis sur la voie de droiture jusqu’au Jour dernier.

Après quoi, esclaves de Allah, je vous recommande ainsi qu’à moi-même de faire preuve de piété à l’égard de Allah, craignez Allah et suivez la droiture sur la guidée qu’Il vous a indiquée.

Notre Seigneur tabaraka wata^ala dit :

﴿وَٱتَّقُواْ يَوۡمٗا تُرۡجَعُونَ فِيهِ إِلَى ٱللَّهِۖ ثُمَّ تُوَفَّىٰ كُلُّ نَفۡسٖ مَّا كَسَبَتۡ وَهُمۡ لَا يُظۡلَمُونَ﴾

(wattaqou yawman tourja^ouna fihi ‘ila l-Lahi thoumma touwaffa koullou nafsin ma kaçabat wahoum la youdhlamoun) ce qui signifie : « Craignez un Jour durant lequel vous reviendrez à la vie pour le jugement de Allah, ensuite chaque âme sera rétribuée en fonction de ce qu’elle aura acquis et ils ne subiront pas d’injustice. »

Ce jour en question sera le Jour du jugement. Ce jour dans lequel chaque âme sera rétribuée en fonction de ce qu’elle aura acquis dans ce bas-monde. Il a été rapporté à propos de ce Jour qu’il dure cinquante mille années. Sachez que nous est parvenu le hadith très connu de Jibril [rapporté par Mouslim], dans lequel Jibril ^alayhi s-salam était venu voir le Prophète salla l-Lahou ^alayhi wasallam pour enseigner aux gens les sujets de leur religion. Il l’a ainsi interrogé devant un groupe de ses compagnons à propos de la foi, et le Prophète salla l-Lahou ^alayhi wasallam a dit :

(( الإيمان أن تؤمن بالله وملائكته وكتبه ورسله واليوم الآخر وتؤمن بالقدر خيره وشرّه ))

(al-‘imanou ‘an tou’mina bil-Lahi wamala’ikatihi wakoutoubihi warouçoulihi wal-yawmi l-‘akhiri watou’mina bil-qadari khayrihi wacharrih) ce qui signifie : « La foi, c’est que tu croies en Dieu, en Ses anges, en Ses livres, en Ses messagers, au Jour dernier, et que tu croies en la prédestination du bien et du mal. »

Sachez, chers bien aimés, qu’il est un devoir de croire au Jour dernier, c’est-à-dire au Jour du jugement. Celui qui ne croit pas en ce Jour-là est sorti de l’Islam. Allah ta^ala nous a informés dans Son livre honoré à propos de ce qui va se produire comme épreuves en ce Jour éminent.

Ecoutez donc en méditant, attentivement, et rappelez-vous que vous serez présents ce Jour-là. Alors œuvrez en bien avec sincérité pour sauver vos âmes du danger éminent. Afin que vous soyez sauvés, victorieux, saufs et apaisés.

Allah ta^ala dit :

﴿قُلۡ إِنَّ ٱلۡمَوۡتَ ٱلَّذِي تَفِرُّونَ مِنۡهُ فَإِنَّهُۥ مُلَٰقِيكُمۡۖ ثُمَّ تُرَدُّونَ إِلَىٰ عَٰلِمِ ٱلۡغَيۡبِ وَٱلشَّهَٰدَةِ فَيُنَبِّئُكُم بِمَا كُنتُمۡ تَعۡمَلُونَ ٨﴾

[sourat Al-Joumou^ah / 8] (qoul ‘inna l-mawta l-ladhi tafirrouna minhou fa’innahou moulaqikoum thoumma touraddouna ‘ila ^Alimi l-ghaybi wach-chahadati fayounabbi’oukoum bima kountoum ta^maloun) ce qui signifie : « Dis : Certes, la mort que vous fuyez vous rattrapera, ensuite vous serez ressuscités pour le jugement par Celui Qui sait les choses cachées et les choses apparentes. Il vous annoncera alors ce que vous aviez fait. »

Ainsi Allah ta^ala vous a créés, et c’est Lui Qui vous fera mourir. Puis, Il vous ressuscitera, et Il vous apprendra ce que vous aviez fait. Allah ta^ala dit :

﴿ذَٰلِكَ بِأَنَّ ٱللَّهَ هُوَ ٱلۡحَقُّ وَأَنَّهُۥ يُحۡيِ ٱلۡمَوۡتَىٰ وَأَنَّهُۥ عَلَىٰ كُلِّ شَيۡءٖ قَدِيرٞ ٦ وَأَنَّ ٱلسَّاعَةَ ءَاتِيَةٞ لَّا رَيۡبَ فِيهَا وَأَنَّ ٱللَّهَ يَبۡعَثُ مَن فِي ٱلۡقُبُورِ ٧﴾

[sourat Al-Hajj / 6-7] (dhalika bi’anna l-Laha houwa l-Haqqou wa’annahou youhyi l-mawta wa’annahou ^ala koulli chay’in qadir wa’anna s-sa^ata ‘atiyatoun la rayba fiha wa’anna l-Laha yab^athou man fi l-qoubour) ce qui signifie : « Certes Allah est Al Haqq –Celui au sujet de l’existence duQuel il n’y a pas de doute–, et certes Il ressuscite les morts, et Il est certes sur toute chose tout puissant, et le Jour dernier arrivera sans aucun doute, et Allah ressuscite ceux qui seront dans les tombes. »

Mes bien-aimés, les stations du Jour du jugement sont au nombre de cinquante. Chaque station dure mille années, des années du bas monde. Allah ta^ala dit :

﴿فِي يَوۡمٖ كَانَ مِقۡدَارُهُۥ خَمۡسِينَ أَلۡفَ سَنَةٖ ٤﴾

[sourat Al-Ma^arij / 4] (fi yawmin kana miqdarouhou khamsina ‘alfa sanah) ce qui signifie : « En un Jour dont la durée sera de cinquante mille ans. »

Cependant, ces stations paraîtront aux pieux moins longues que la durée d’une prière prescrite. Le Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wasallam a dit :

(( يَوْمٌ كانَ مِقْدارُهُ خَمْسِينَ أَلْفَ سَنَةٍ ))

[rapporté par Ibnou Hibban] (yawmoun kana miqdarouhou khamsina ‘alfa sanah) ce qui signifie : « Un Jour dont la durée sera de cinquante mille ans. » On lui a dit : « Mais quelle sera longue cette journée ! » Il a alors dit salla l-Lahou ^alayhi wasallam :

(( والذي نفسي بيده إنّه ليخفّف على المؤمن – أي الكامل – حتّى يكون أخفّ عليه من صلاة مكتوبة يصليها في الدنيا ))

(wal-Ladhi nafsi biyadihi ‘innahou layoukhaffafou ^ani l-mou’mini –‘ayi l-kamil– hatta yakouna ‘akhaffa ^alayhi min salatin maktoubatin yousalliha fi d-dounya) ce qui signifie : « Par Celui Qui détient mon âme par Sa puissance, le croyant accompli sera soulagé au point que ce Jour-là paraîtra pour lui moins long qu’une prière prescrite qu’il accomplit dans le bas monde. »

Celui qui patiente dans le bas monde pour accomplir les devoirs et éviter les péchés, il sera soulagé ce Jour-là, alors tâche d’être au nombre de ceux qui sont accomplis, ceux qui ont abandonné le bas-monde et qui ont accompli les bonnes œuvres dans la vie d’ici-bas pour traverser le pont et pour préserver leur âme des épreuves de ce Jour-là. Accourez alors pour accomplir les bonnes œuvres dans ces journées qui sont courtes pour gagner durant ces autres journées qui sont longues et pour obtenir les hauts degrés. En effet, la difficulté dans la patience à ne pas commettre les péchés dans ce bas-monde, par rapport au châtiment que la personne évitera grâce à cela, lors d’un jour dont la durée vaudra cinquante mille ans, c’est comme si cette difficulté n’était rien. C’est comme si ce n’était pas une difficulté ! Car la réussite et la victoire que trouvera cette personne dans l’au-delà grâce à sa patience face aux péchés dans ce bas monde, sera très très grande. En effet, elle gagnera le Paradis dans lequel il y a ce qu’aucun œil n’a jamais vu, ce qu’aucune oreille n’a jamais entendu et ce qui n’a pas même effleuré l’imagination d’un être humain.

La résurrection, c’est la sortie des morts de leurs tombes, après la création de leur corps qui avaient été assimilés par la terre, s’ils font partie des corps qui sont assimilés par la terre. Il s’agit des corps des autres personnes que les prophètes. Preuve en est la parole du Prophète salla l-Lahou ^alayhi wasallam :

(( إنّ الله حرّم على الأرض أن تأكل أجساد الأنبياء ))

[rapporté par Ibnou Majah et d’autres] (‘inna l-Laha harrama ^ala l-‘ardi ‘an ta’koula ‘ajsada l-‘anbiya) ce qui signifie : « Allah a interdit à la terre d’assimiler le corps des prophètes. »

Les martyrs de combat également, et certains saints, la terre n’assimile pas leur corps. Tout comme cela a été observé concernant certains saints et qui a été rapporté par tawatour. Par « tawatour » signifie par un grand nombre de personnes ayant témoigné de cela de sorte qu’il soit inconcevable d’habitude qu’ils concordent à mentir ou à se tromper sur le sujet.

Puis les gens seront rassemblés, sur la terre du rassemblement. Allah ta^ala dit :

﴿وَحَشَرۡنَٰهُمۡ فَلَمۡ نُغَادِرۡ مِنۡهُمۡ أَحَدٗا﴾

[sourat Al-Kahf / 47] (wahacharnahoum falam noughadir minhoum ‘ahada) ce qui signifie : « Nous les rassemblerons et Nous n’en laisserons aucun de côté. »

Et le Jour du jugement, les gens seront rassemblés en trois catégories : une catégorie de gens qui seront habillés, assis sur des montures dont les selles sont en or, nourris et abreuvés. Il s’agit des pieux. Les gens de la deuxième catégorie seront pieds nus et dénudés. Il s’agit des désobéissants. Et une troisième catégorie de gens qui seront pieds nus, dénudés et traînés sur leur visage, ce seront les mécréants.

En effet, il est rapporté dans [le recueil de paroles prophétiques intitulé]Sounan de An-Naça’iyy, d’après Abou Dharr que Allah l’agrée, qu’il a dit : le [Prophète] véridique qui a reçu la révélation véridique m’a dit :

(( أَنَّ النّاسَ يُحْشَرُونَ ثَلاثَةَ أَفْواجٍ فَوْجٌ راكِبِينَ طاعِمِينَ كاسِينَ وَفَوْجٌ تَسْحَبُهُمُ المَلائِكَةُ عَلى وُجُوهِهِمْ وتَحْشُرُهُمُ النّارُ وَفَوْجٌ يَمْشُونَ ويَسْعَوْنَ ))

(‘anna n-naça youhcharouna thalatha ‘afwajin fawjoun rakibina ta^imina kacina wafawjoun tas-habouhoumou l-mala’ikatou ^ala woujouhihim watahchourouhoumou n-narou wafawjoun yamchouna wayas^awna) ce qui signifie : « Certes les gens seront rassemblés au Jour du jugement en trois groupes, un groupe de gens sur des montures, repus, vêtus, un groupe de gens traînés par les anges sur leurs visages qui seront poussés par le feu jusqu’au lieu de rassemblement et un groupe de gens qui marcheront et qui accourront. »

Il y a également à ce propos d’après ^A’ichah que Allah l’agrée, que le Messager de Allah, salla l-Lahou ^alayhi wasallam a dit :

(( يُبْعَثُ النّاسُ يَوْمَ القِيامَةِ حُفاةً عُراةً غُرْلاً ))

(youb^athou n-naçou yawma l-qiyamati houffatan ^ourratan ghourla) ce qui signifie : « Les gens au Jour du jugement seront rassemblés pieds nus, dénudés et non circoncis. » (Comme il est connu, les Prophètes et les pieux seront rassemblés vêtus.)

Alors ^A’ichah que l’agrée à dit : « Et les zones de pudeur ? » Le Prophète a alors cité la parole de Allah ta^ala :

﴿ لِكُلِّ ٱمۡرِيٕٖ مِّنۡهُمۡ يَوۡمَئِذٖ شَأۡنٞ يُغۡنِيهِ﴾

(likoulli mri’in minhoum yawma’idhin cha’noun youghnih) qui signifie : « Chaque personne aura ce Jour-là quelque chose qui la préoccupera. »

Il a été authentifié que le Cham sera la terre de rassemblement. Les gens sortiront de leurs tombes et seront dirigés vers la terre du Cham. Ensuite, ils seront déplacés, lorsque les montagnes seront aplanies, vers une obscurité au voisinage du Sirat, puis ils seront ramenés sur la terre après que ses caractéristiques auront changé. Elle deviendra alors la terre changée qui a pour description qu’elle sera blanche comme l’argent, elle ne comporte pas d’arbre, ni d’abîme, ni de montagne. Le jugement aura lieu sur cette terre changée. Les actes seront exposés aux esclaves. Il sera exposé à chacun les actes qu’il a faits dans le bas-monde.

Puis, ce sont les actes des esclaves qui seront pesés. Allah Tabaraka wata^ala dit :

﴿وَٱلۡوَزۡنُ يَوۡمَئِذٍ ٱلۡحَقُّۚ فَمَن ثَقُلَتۡ مَوَٰزِينُهُۥ فَأُوْلَـٰٓئِكَ هُمُ ٱلۡمُفۡلِحُونَ ٨ وَمَنۡ خَفَّتۡ مَوَٰزِينُهُۥ فَأُوْلَـٰٓئِكَ ٱلَّذِينَ خَسِرُوٓاْ أَنفُسَهُم بِمَا كَانُواْ بِ‍َٔايَٰتِنَا يَظۡلِمُونَ ٩﴾

(wal-waznou yawma’idhini l-haqqou faman thaqoulat mawazinouhou fa’oula’ika houmou l-mouflihoun waman khaffat mawazinouhou fa’oula’ika l-ladhina khacirou ‘anfouçahoum bima kanou bi’ayatina yadhlimoun) ce qui signifie : « La pesée ce Jour-là sera juste. Ceux dont les bonnes œuvres l’emporteront, ceux-là feront partie des gagnants. Et ceux dont les mauvaises œuvres l’emporteront, ceux-là auront causé la perte de leur âme parce qu’ils auront reniés Nos arguments. »

La balance sur laquelle seront pesés les actes ce Jour-là est semblable aux balances du bas monde, avec une potence et deux plateaux. Mais elle est extrêmement grande. Les livrets des bonnes œuvres seront pesés sur l’un des deux plateaux et les livrets des mauvaises œuvres seront pesés sur l’autre plateau.

La parole de Allah ta^ala :

﴿فَأَمَّا مَن ثَقُلَتۡ مَوَٰزِينُهُۥ ٦﴾

(fa’amma man thaqoulat mawazinouh) c’est-à-dire, ceux dont les bonnes œuvres l’emporteront sur les mauvaises,

﴿فَهُوَ فِي عِيشَةٖ رَّاضِيَةٖ ٧﴾

(fahouwa fi ^ichatin radiyah) c’est-à-dire qu’ils connaîtront une vie paisible : ceux-là seront les victorieux qui auront gagné. Ils rentreront au Paradis sans châtiment, là où se trouve la vie paisible et heureuse.

﴿وَأَمَّا مَنۡ خَفَّتۡ مَوَٰزِينُهُۥ٨﴾

(wa’amma man khaffat mawazinouh) c’est-à-dire ceux dont le plateau des mauvaises œuvres l’emportera sur le plateau des bonnes œuvres, ou bien qui n’auront pas de bonnes œuvres du tout comme les mécréants,

﴿فَأُمُّهُۥ هَاوِيَةٞ٩﴾

(fa’oummouhou hawiyah) c’est-à-dire que leur demeure sera l’enfer. L’enfer a été appelé hawiyah, car les gens y chuteront alors que son fond est profond. Les mécréants parviendront jusqu’au fond de l’enfer. Quant aux musulmans qui y seront châtiés, ils n’atteindront pas le fond.

﴿وَمَآ أَدۡرَىٰكَ مَا هِيَهۡ﴾

(wama ‘adraka ma hiyah) ceci pour exprimer la très forte intensité du feu de l’enfer. En effet, il a été rapporté dans le hadith que le feu a été attisé durant mille ans jusqu’à devenir rouge, puis mille ans jusqu’à devenir blanc, puis mille ans jusqu’à devenir noir, et actuellement, il est noir ténèbres.

﴿نَارٌ حَامِيَةُۢ ١١﴾

(naroun hamiyah) c’est-à-dire que sa chaleur est extrême. Al-Boukhariyy a rapporté du Hadith de Abou Hourayrah que Allah l’agrée que le Messager de Allah, salla l-Lahou ^alayhi wasallam a dit :

(( نَارُكُمْ جُزْءٌ مِنْ سَبْعِينَ جُزْءًا مِنْ نَارِ جَهَنَّمَ ))

(naroukoum jouz’oun min sab^ina jouz’an min nari jahannam) ce qui signifie : « Votre feu représente un soixante dixième du feu de l’enfer. »

On lui a dit : « Ô Messager de Allah, certes il est suffisant. » Le Prophète salla l-Lahou ^alayhi wasallam a dit :

(( فُضلَتْ عَلَيْهِنَّ بِتِسْعَةٍ وسِتينَ جُزْءًا كُلُّهُنَّ مِثْلُ حَرهَا ))

(fouddilat ^alayhinna bitis^atin wasittina jouz’an koullouhounna mithlou harriha) ce qui signifie : « L’enfer dépasse votre feu de soixante-neuf parts, toutes aussi intenses. »

Ensuite ils seront rétribués pour leurs bonnes œuvres et pour leurs mauvaises œuvres, chacun selon ses œuvres. Le croyant dont les actes seront pesés et dont les mauvaises actions l’emporteront sur les bonnes œuvres, sera dans un grand danger. Son devenir est selon la volonté de Allah. Si Allah veut, Il le châtie d’un châtiment douloureux, et si Allah veut, Il lui pardonne et le fait entrer au Paradis. Mais si un croyant entre en enfer à cause de ses péchés, il en sortira nécessairement après un certain temps grâce à sa foi. Tout comme cela est rapporté dans le Hadith :

(( يَخْرُجُ مِنَ النّارِ مَنْ قالَ لا إِلَهَ إِلاَّ اللهُ وفِي قَلْبِهِ وَزْنُ ذَرَّةٍ مِنْ إِيمانٍ ))

[rapporté par Al-Boukhariyy] (yakhroujou mina n-nari man qala la ‘ilaha ‘il-la l-Lahou wafi qalbihi waznou dharratin min ‘iman) ce qui signifie : « Sortira de l’enfer quiconque aura dit la ‘ilaha ‘il-la l-Lah en ayant dans son cœur le minimum de la foi. »

Sachez aussi que notre avancement sur le pont le jour dernier sera en fonction de nos actes, qui seront ensuite pesés sur la balance, chacun de nous va regarder et attendre le jugement de Allah pour ce qui le concerne. Alors accomplissez dans cette vie ce qui vous protègera ce Jour-là, ce Jour éminent dans lequel vous reviendrez à la vie pour le jugement de Allah ^azza wajall, le Jour où la personne va fuir son frère, son père, sa mère, sa compagne et ses enfants. Faites ce qui vous protègera ce Jour-là. La protection de ce Jour-là et de ses épreuves s’obtient par l’obéissance à Allah.

Ce Jour-là, chaque femme qui allaite va délaisser, par stupéfaction, l’enfant qu’elle allaite. Chaque femme enceinte accouchera et les gens paraîtront comme ivres alors qu’ils ne le seront pas, tant le châtiment de Allah est douloureux. Ce Jour-là, durant lequel les cieux se fissureront et les mers se transformeront en feu.

Alors œuvrez et appliquez-vous dans les actes d’obéissance. Apprenez, enseignez le bien, car le bas-monde est une résidence pour les œuvres, l’au-delà est une résidence pour la rétribution des œuvres. At-Tirmidhiyy, Ibnou Majah ont rapporté de Chaddad Ibnou ‘Aws, que Allah l’agrée, que le Prophète salla l-Lahou ^alayhi wasallam a dit :

(( الكَيِّسُ مَنْ دانَ نَفْسَهُ وعَمِلَ لِما بَعْدَ الْمَوْت، والعاجِزُ مَنْ أَتْبَعَ نَفْسَهُ هَواها وتَمَنَّى عَلَى اللهِ ))

(al-kayyiçou man dana nafsahou wa^amila lima ba^da l-mawt wal-^ajizou man atba^a nafsahou hawaha watamanna ^ala l-Lah) c’est-à-dire que la personne intelligente, éclairée dans les sujets importants et qui étudie les conséquences des choses, c’est celle qui se demande des comptes à elle-même dans le bas-monde avant d’avoir à rendre des comptes au Jour du jugement, et qui œuvre pour ce qui advient après la mort, c’est-à-dire qui accomplit les actes qui lui seront utiles dans l’au-delà – les actes d’obéissances–, et qui délaisse ce qui lui sera nuisible – les péchés–.

L’incapable, c’est celui dont les passions de son âme ont pris le dessus, et qui a failli à l’obéissance à Allah le Seigneur des mondes et a fait que son âme suive ses passions interdites. Il ne s’en est pas empêché, il ne s’est pas interdit de tomber dans le péché, et espère le Paradis sans châtiment !

Il a été rapporté de ^Oumar Ibnou l-Khattab qu’il a dit : « Rendez-vous des comptes à vous-mêmes avant d’avoir à rendre des comptes, et embellissez-vous pour la grande exposition. L’exposition des actes sera facilitée le Jour du jugement pour celui qui se sera demandé des comptes à lui-même dans le bas-monde. ». Allah ta^ala dit :

﴿يَوۡمَئِذٖ تُعۡرَضُونَ لَا تَخۡفَىٰ مِنكُمۡ خَافِيَةٞ﴾

(yawma’idhin tou^radouna la takhfa minkoum khafiyah) ce qui signifie : « Ce Jour-là, vos actes vous seront exposés, rien de ce que vous aviez fait ne sera dissimulé. »

Voici donc mes propos et je demande à Allah qu’Il me pardonne ainsi qu’à vous-mêmes.

Second Discours [1] :

Al-hamdou lil-Lahi wassalatou was-salamou ^ala sayyidina Mouhammadi r-raçouli l-Lah ; ya ‘ayyouha l-Ladhina ‘amanou t-taqou l-Lah.

 

Allahoumma ghfir lil-mou’minina wal-mou’minat.

[1] Il s’agit des piliers selon Ach-Chafi^iyy pour ceux qui seraient amenés à donner le discours entièrement en français. Les piliers devraient être dits en arabe.