Accueil SAVANTS MUSULMANS Ahmad ibnou Hanbal L’Imam Ahmad en quête de science

L’Imam Ahmad en quête de science

Ahmad ibn Hanbal, école hanbalite

Lorsque l’Imam Ahmad a atteint 15 ans lunaires, il a cherché à apprendre la science et le hadith. Il a alors voyagé dans différents pays afin de rechercher le hadith auprès des savants spécialistes de cette science.

À Bassora

Parmi les voyages qui ont contribué à l’élargissement de sa science, il y a ses 5 voyages à Bassora (en arabe Al-Basrah, ville située au sud de l’Iraq actuel). Il allait de savant en savant pour acquérir le hadith. Un grand nombre de savants résidaient alors dans cette ville.

Sa rencontre avec l’Imam Ach-Chafi^iyy au Hijaz

Comptent  parmi ses voyages les plus bénéfiques, ceux qu’il a accomplis vers le Hijaz (région de la péninsule arabique). Il a ainsi rencontré de grands savants comme l’Imam Ach-Chafi^iyy qui lui a enseigné les fondements du hadith, la jurisprudence, la connaissance de l’abrogeant, de l’abrogé et d’autres sciences. Ils se sont aimé et respecté mutuellement.

A Bagdad, il a rencontré Soufyane Ibnou ^Ouyaynah qui, à cette époque, était incontestablement le spécialiste de la science du hadith (mouhaddith) du Hijaz. Il a appris auprès de lui et en a tiré de grands profits.

A Koufa

L’Imam Ahmad s’est également rendu à Koufa (en arabe Al-Koufah, ville d’Iraq) où il a acquis la science. L’Iraq était à l’époque une terre de science, de nombreux savants y vivaient et les étudiants en science de la religion s’y rendaient en grand nombre.

A Sanaa

L’Imam Ahmad a également voyagé à Sanaa (en arabe San^a’ capitale actuelle du Yémen) où il a appris le hadith auprès de ^Abdou r-Razzaq Ibnou Hammam. Il y est resté 2 ans malgré la rudesse de la vie. En effet, il patientait dans les difficultés en proposant de transporter les affaires des gens jusqu’à Sanaa contre rémunération. Il y travaillait aussi comme tisserand (en tissant des nattes) ou copiste pour manger les fruits de son propre labeur, et c’est là la tradition des savants.

Ses enseignants

Quant à ses chaykh, ils étaient plus de 300. Adh-Dhahabiyy dans « As-Siyar » a cité que le nombre de savants desquels l’Imam Ahmad a rapporté le hadith, dans son livre connu « Al-Mousnad » à lui seul, a dépassé les 280.

Parmi les plus grands et les plus importants, il y a eu Houchaym Ibnou Bachir de qui il avait appris le hadith à Bagdad. Il est resté avec lui 4 ans à apprendre le hadith.

Il y a eu aussi Soufyan Ibnou ^Ouyaynah, Bichr Ibnou l-Moufaddal, An-Nadr Ibnou Isma^il Al-Bajliyy, Al-Walid Ibnou Mouslim, Yazid Ibnou Haroun, Waki^, le hafidh Abou Nou^aym et beaucoup d’autres encore.

Ses élèves

Ceux qui ont rapporté le hadith de l’Imam Ahmad sont nombreux. Parmi eux, on cite les 6 rapporteurs de hadith très connus :

  • l’Imam des mouhaddith Al-Boukhariyy,
  • l’Imam Mouslim,
  • Abou Dawoud,
  • An-Naça’iyy,
  • At-Tirmidhiyy,
  • Et Ibnou Majah.

Les deux fils de l’Imam Ahmad, Salih et ^Abdou l-Lah, ont également rapporté le hadith.

On peut aussi citer parmi ses élèves Yahya Ibnou Mou^in, Abou Zour^ah, ‘Ibrahim Al-Harbiyy et d’autres encore.

 

A retenir :

De Bassora à Sanaa en passant par la péninsule arabique et Koufa, l’Imam Ahmad a beaucoup voyagé pour acquérir la science.

6 des rapporteurs de hadith les plus connus ont rapporté des hadith de lui dont Al-Boukhariyy et Mouslim.