Accueil PRATIQUES Purification La Grande ablution (ghousl)

La Grande ablution (ghousl)

Ghousl, grande ablution

Le ghousl (la grande ablution) est un acte de purification qui comporte deux piliers. Mais il y a aussi des actes sounnah (recommandés). Accomplir ces actes recommandés apporte des récompenses. Néanmoins la personne qui les délaisse ne commet pas de péché.

L’obligatoire est prioritaire sur le surérogatoire

Les actes obligatoires priment sur les actes surérogatoires. Avant d’accomplir les actes surérogatoires, il faut s’assurer que les actes obligatoires ont bien été accomplis.

Les actes surérogatoires de la grande ablution

Ces actes sont nombreux et parmi eux il y a :

  1. La tasmiyah, c’est-à-dire dire la parole : بِسم الله  (Bismi l-Lah) au début du ghousl ;
  2. Faire le woudou avant le ghousl ;
  3. Accompagner le lavage des membres avec la main ;
  4. Commencer par la partie droite puis faire la partie gauche ;
  5. Tripler chaque lavage ;
  6. Faire succéder les actes les uns aux autres sans longue interruption.

Les ghousl sounnah pour certaines circonstances

Il existe des ghousl sounnah que l’on peut faire avant ou après certaines situations particulières. Celui qui les accomplit aura la récompense mais celui qui les délaisse ne mérite pas de châtiment.

Ce sont les ghousl suivants :

  • le ghousl du vendredi, c’est-à-dire avant de se rendre à la prière du vendredi.
  • le ghousl des deux fêtes (^idou l-fitr et ^idou l-‘adha), c’est-à-dire avant de se rendre à la prière du ^id.
  • le ghousl que l’on fait après avoir lavé un mort.
  • le ghousl du fou ou de l’évanoui lorsqu’ils ont repris conscience.
  • le ghousl de l’entrée en rituel pour le pèlerinage à la Mecque ou la ^oumrah.
  • le ghousl de l’entrée à La Mecque, de la station à ^Arafah, du séjour nocturne à Mouzdalifah et des tours rituels autour de la Ka^bah.

A retenir :

Le ghousl comporte des actes sounnah.

Il est parfois obligatoire d’accomplir le ghousl, parfois c’est simplement recommandé.