À la une Cours Audio Le Guide du jeûneur

ECOUTEZ Le guide du Jeûneur : Cours 2

L’APBIF a le plaisir de vous présenter le guide du jeûneur. Une série de cours reprenant des informations indispensables à toute personne qui veut jeûner. Une boussole pour guider le jeûneur vers une bonne pratique de cet acte d’adoration ô combien éminent.

Les obligations du jeûne

Les obligations du jeûne sont au nombre de deux : l’intention et l’abstinence des choses qui le rompent.

1 – L’intention : elle a lieu dans le cœur. Il n’est donc pas une condition de la prononcer avec la langue. Il est un devoir de la mettre pendant la nuit qui précède le jeûne, c’est-à-dire de la faire intervenir de nuit avant l’aube pour chaque jour de Ramadan, dans son cœur. On fait de même s’il s’agit d’un rattrapage. Ainsi, lorsque le soleil s’est couché et que le jeûneur a mis l’intention de jeûner le jour suivant de Ramadan avant de faire ce qui rompt le jeûne, lorsqu’il ne remet pas cette intention après avoir mangé, elle lui est suffisante. Il est aussi un devoir de préciser de quel jeûne il s’agit, comme de préciser qu’il s’agit du jeûne d’un jour de Ramadan, d’un vœu (nadhr) ou d’une expiation même s’il n’en cite pas la cause. De plus, il est un devoir de faire l’intention pour chaque jour. En effet, il ne suffit pas de mettre l’intention au début du mois pour tout le mois, selon Ach-Chafi^iyy. 

Les savants ont dit que l’intention complète durant le mois de Ramadan est : « j’ai l’intention de jeûner le jour qui vient du mois de Ramadan de cette année par acte de foi et par recherche de la récompense de Allah ta^ala ». Certains savants ont dit qu’il suffit de mettre l’intention durant la nuit du premier jour de Ramadan pour tous les jours du mois ; on dit alors dans son cœur : « j’ai l’intention de jeûner trente jours du mois de Ramadan de cette année ».

Et il est un devoir pour la femme qui a les menstrues ou les lochies et dont l’écoulement sanguin a cessé la veille du jeûne, de mettre l’intention de jeûner le jour suivant de Ramadan, même si elle n’a pas fait le ghousl. Le fait de manger, de dormir ou d’avoir des rapports après avoir mis l’intention et avant l’apparition de l’aube n’est pas préjudiciable. Celui qui s’est endormi de nuit sans avoir mis l’intention de jeûner puis ne s’est réveillé qu’après l’aube, il lui est un devoir de s’abstenir des choses qui rompent le jeûne et doit le rattrapage de ce jour de Ramadan. Quant au jeûne surérogatoire, il n’est pas requis concernant l’intention de la faire intervenir de nuit avant l’aube. Ainsi, s’il se réveille après l’aube, n’a rien mangé et rien bu puis met l’intention de jeûner ce jour-là, par recherche de l’agrément de Allah ta^ala par cet acte surérogatoire, tout ceci avant que le soleil ne s’écarte du milieu du ciel, son jeûne est valable.

2 – L’abstinence des choses qui rompent le jeûne : il est un devoir de s’abstenir :

a – de manger, de boire ainsi que d’introduire tout ce qui a un volume, même petit, dans la tête, le ventre ou ce qui est semblable, à partir d’un orifice ouvert tel que la bouche ou le nez, même s’il s’agit de petites particules comme la fumée de cigarettes, ou à partir des orifices inférieurs, antérieur ou postérieur, ceci depuis l’aube jusqu’au coucher.

Celui qui mange ou boit par oubli, même en quantité et même durant le jeûne surérogatoire, il n’a pas rompu son jeûne conformément au hadith sahih rapporté parAl-Boukhariyy:

“من نسي وهو صائم فأكل أو شرب فليتم صومه فإنما أطعمه الله وسقاه”

« Celui qui a oublié en faisant le jeûne et qui a donc mangé ou bu, qu’il poursuive son jeûne, c’est Allah Qui l’a nourri et abreuvé ».

b – il est un devoir de s’abstenir de provoquer le vomissement délibérément, par exemple avec son doigt, même s’il n’en a rien avalé dans son ventre. Et celui qui a vomi sans l’avoir provoqué et n’en avale rien, il n’a pas rompu son jeûne, cependant il se purifie la bouche avant d’avaler sa salive. Le Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wasallam a dit dans un hadith rapporté par Al-Hakim, Abou Dawoud, An-Naça’iyy, Ibnou Majah et At-Tirmidhiyy :

“من ذرعه القيء – أي غلبه – وهو صائم فليس عليه قضاء ومن استقاء فليقض”

« Celui qui a été gagné par le vomissement alors qu’il faisait le jeûne ne doit pas de rattrapage, mais celui qui l’a provoqué doit rattraper ». 

c – il est un devoir de s’abstenir d’avoir un rapport et de faire sortir le maniyy – le sperme ou son équivalent féminin – par la masturbation ou le contact : cela annule le jeûne. Quant à l’émission du maniyy à la suite d’un regard, même d’un regard interdit, ou bien à la suite d’une imagination, cette émission ne rompt pas le jeûne.

Questions de révision

Question 1 : Quelles sont les deux obligations du jeûne ?

Réponse : L’intention et l’abstinence des choses qui le rompent.

Question 2 : Que veut dire “on doit mettre l’intention” ?

Réponse : Cela veut dire que l’intention doit être présente dans notre cœur.

Question 3 : Est-il obligatoire de prononcer l’intention avec la langue ?

Réponse : Non, il n’est pas une condition de la prononcer avec la langue.

Question 4 : Quand faut-il mettre l’intention de jeûner ?

Réponse : Il est un devoir de mettre l’intention pendant la nuit qui précède le jeûne, c’est-à-dire de l’avoir présente dans le cœur de nuit avant l’aube pour chaque jour de Ramadan.

Question 5 : Faut-il aussi mettre l’intention de jeûner pendant la nuit qui précède le jeûne lorsqu’il s’agit d’un rattrapage ?

Réponse : Oui.

Question 6 : Faut-il préciser de quel jeûne il s’agit lorsque l’on met l’intention ?

Réponse : Oui. Il est aussi un devoir de préciser de quel jeûne il s’agit, comme de préciser qu’il s’agit du jeûne d’un jour de Ramadan, d’un vœu (nadhr) ou d’une expiation même si on n’en cite pas la cause.

Question 7 : Faut-il aussi mettre l’intention de jeûner pour chaque jour de jeûne ?

Réponse : Oui, il ne suffit pas de mettre l’intention au début du mois pour tout le mois, selon l’Imam Ach-Chafi^iyy.

Question 8 : Citer l’intention complète que l’on peut mettre durant le mois de Ramadan.

Réponse : Les savants ont dit que l’intention complète durant le mois de Ramadan est : « j’ai l’intention de jeûner le jour qui vient du mois de Ramadan de cette année par acte de foi et par recherche de la récompense de Allah ta^ala ».

Question 9 : Est-ce qu’une femme qui a les menstrues ou les lochies et dont l’écoulement sanguin a cessé la veille du jeûne peut mettre l’intention de jeûner le jour suivant de Ramadan avant d’avoir fait le ghousl ?

Réponse : Oui.

Question 10 : Après avoir mis l’intention et avant l’apparition de l’aube, est-ce que le fait de manger, de dormir ou d’avoir des rapports est préjudiciable ?

Réponse : Non.

Question 11 : Est-ce que le jeûne de celui qui s’est endormi de nuit sans avoir mis l’intention de jeûner puis ne s’est réveillé qu’après l’aube est valable ?

Réponse : Non son jeûne n’est pas valable sans l’intention, mais il lui est un devoir de s’abstenir des choses qui rompent le jeûne et il doit le rattrapage de ce jour de Ramadan, selon l’Imam Ach-Chafi^iyy.

Question 12 : Pour un jeûne surérogatoire, est-il nécessaire de mettre l’intention la nuit avant l’aube ?

Réponse : Non, il n’est pas requis concernant l’intention de l’avoir présente dans le cœur de nuit avant l’aube pour un jeûne surérogatoire.

Question 13 : Cite un hadith prophétique prouvant que celui qui mange ou boit par oubli, même en quantité et même durant le jeûne surérogatoire, il ne l’aura pas rompu

Réponse : Le Messager de Allah a dit dans un hadith sahih :

“من نسي وهو صائم فأكل أو شرب فليتم صومه فإنما أطعمه الله وسقاه”

[rapporté par Al-Boukhariyy] ce qui signifie : « Celui qui a oublié en faisant le jeûne et qui a donc mangé ou bu, qu’il poursuive son jeûne, c’est Allah Qui l’a nourri et abreuvé ».

Question 14 : Est-ce que le fait de provoquer le vomissement délibérément annule le jeûne ?

Réponse : Oui, provoquer le vomissement, par exemple avec son doigt, délibérément, c’est-à-dire en se rappelant le jeûne, annule le jeûne, et ce même si on n’en a rien avalé dans son ventre.

Question 15 : Est-ce que le jeûne de celui qui a vomi sans l’avoir provoqué et n’en avale rien est annulé ?

Réponse : Non, il n’a pas rompu son jeûne, cependant il se purifie la bouche avant d’avaler sa salive.

Question 16 : Que signifie le terme arabe « maniyy » ?

Réponse : Il s’agit du sperme de l’homme ou son équivalent féminin.

Question 17 : Est-ce que l’émission du maniyy à la suite d’un regard, même d’un regard interdit, ou bien à la suite d’une imagination rompt le jeûne ?

Réponse : Non, cette émission ne rompt pas le jeûne.