Accueil À la une ECOUTEZ La brillance des Minarets : Cours 9

ECOUTEZ La brillance des Minarets : Cours 9

L’APBIF vous propose des cours sur la croyance musulmane. Cette série intitulée "La brillance des Minarets" est une explication des termes du célèbre traité de croyance enseigné par le chaykh Fakhrou d-Din Ibnou ^Açakir.

قال الشيخُ فخرُ الدينِ بنُ عساكِرَ رحمه الله:

مَوْجُودٌ قَبْلَ الخَلْقِ، لَيْسَ لَهُ قَبْلٌ وَلا بَعْدٌ، وَلا فَوْقٌ وَلا تَحْتٌ، وَلا يَمِينٌ وَلا شِمالٌ، وَلا أَمامٌ وَلا خَلْفٌ، وَلا كُلٌّ، وَلا بَعْضٌ.

Le Chaykh Fakhrou d-Din Ibnou ^Açakir, que Allah lui fasse miséricorde, a dit :

Il existe avant la création

Explication : L’existence de Allah tabaraka wata^ala n’a pas de début, Il existe avant les créatures de toute éternité. Et il n’y a que Lui Qui existe de toute éternité, tout comme il est parvenu dans le hadith de ^Imran Ibnou l-Housayn :

« كان الله ولم يكن شىء غيره »

[Rapporté par Al-Boukhariyy, Al-Bayhaqiyy et d’autres] ce qui signifie : « Allah existe de toute éternité et il n’y avait rien de toute éternité hormis Lui.»

Nul n’est sans début hormis Lui tout comme Allah ta^ala dit :

﴿ هُوَ ٱلۡأَوَّلُ ﴾

Ce qui signifie : « Il est le seul à être éternel exempt de début. »

Celui qui croit qu’un élément de ce monde existerait sans avoir de début à son existence, ou que le genre de cet élément existerait sans avoir de début à son existence aura démenti cette ayah et quitté l’Islam et ce par l’unanimité des savants des musulmans. Or il est écrit dans plus de cinq livres de Ahmad Ibnou Taymiyah, que le genre du monde n’aurait pas de début, qu’il serait éternel exempt de début avec Allah. Cette parole a un seul sens et qui est de la mécréance, elle fait sortir de l’Islam.

L’auteur, que Allah lui fasse miséricorde, a dit :

Sans avant ni après

Explication : Ceci est une négation du fait que Allah tabaraka wata^ala soit précédé du néant et également une négation du fait qu’Il soit atteint par l’anéantissement. En effet, Allah ta^ala a les attributs de l’exemption de début et de l’éternité sans fin. Tout ce qui contredit la confirmation de ces deux attributs à Allah ta^ala est invalide, car la divinité n’est pas valable pour qui n’a pas l’exemption de début et l’exemption de fin.

L’auteur, que Allah lui fasse miséricorde, a dit :

Sans dessus ni dessous, sans droite ni gauche, sans devant ni derrière

Explication : Ceci est une des bases de la croyance, à savoir que Allah ^azza wajall est exempt d’être dans une des directions ou dans toutes les directions. Il n’en va pas comme le croient certains ignorants, que Allah serait dans la direction du haut, ou certains autres qui croient qu’Il serait dans la direction de devant et qu’Il se trouverait entre l’esclave de Allah et la Ka^bah ou d’autres qui croient qu’Il serait comme l’air, incarné et diffus dans tous les endroits. D’autres encore comme le dénommé Nasirou d-Din Al-‘Albaniyy qui croient qu’Il englobe le monde de toute part comme la main englobe ce qu’elle tient. Tout cela est invalide et contredit la croyance correcte en l’unicité de Allah. L’Imam Abou Ja^far AtTahawiyy qui fait partie des gens des trois premiers siècles a dit dans son traité de croyance qu’il a décrit comme étant l’exposé de la croyance des sunnites : « Allah ta^ala est exempt des limites, des extrémités, des côtés, des membres et des petits organes, Il n’est pas contenu par les six directions comme c’est le cas pour l’ensemble des créatures » fin de citation. Cette parole-là relève de la croyance pure en l’unicité de Allah et fait partie des joyaux de la croyance. En effet, celui qui a pour attribut une des choses que l’Imam Abou Ja^far a citées ou qui se trouve dans une direction de parmi les directions a nécessairement des limites, une taille et une image ; or tout cela fait partie des attributs des corps et Allah ta^ala n’est pas un corps. Tout comme Il dit, Lui qui est exempt d’imperfection :

﴿ لَيۡسَ كَمِثۡلِهِۦ شَيۡءٞۖ ﴾

Ce qui signifie : « Rien n’est tel que Lui absolument. »

De plus, quelqu’un qui considère que Allah serait spécifié par la direction du haut ne l’aura pas qualifié par une perfection digne de Lui Soubhanah, comme le pensent certains ignorants. En effet, ce qui est pris en considération, c’est l’élévation en degré et non l’élévation dans l’espace et l’endroit. Les anges qui sont autour du Trône sont en un lieu bien plus haut que les prophètes de Allah ta^ala, et pourtant les prophètes sont meilleurs et plus élevés en degré selon le jugement de leur Créateur ^azza wajall.

L’auteur, que Allah lui fasse miséricorde, a dit :

Il n’est ni un tout, ni une partie

Explication : Allah tabaraka wata^ala n’est pas un corps composé de parties, c’est pour cela qu’on ne Le qualifie pas par le fait d’être un tout, ni d’être une partie, ni d’être un composant.

Al-Halimiyy a dit dans son explication du nom de Allah « Al-Mouta^ali » : « Cela signifie qu’Il est exempt du fait que Lui soit possible ce qui est possible aux créatures tels que le mariage, l’enfantement, les organes, les membres, le fait de prendre un lit pour s’asseoir dessus, le fait de se préserver par un paravent pour ne pas être vu, le déplacement d’un endroit à un autre et ce qui est similaire. En effet, la confirmation de certaines de ces choses implique le fait d’avoir une extrémité, la confirmation de certaines autres implique le fait d’avoir besoin et la confirmation d’autres implique le fait de changer et le passage d’un état à un autre. Rien de cela n’est digne de Celui Qui n’a pas de début et tout cela est donc impossible à Son sujet » fin de citation. Le Hafidh Al-Bayhaqiyy a rapporté cela de lui dans son livre Al-‘Asma‘ wasSifat.

Questions de révision

Question 1 : Cite un hadith prophétique montrant que Allah est le seul à être éternel exempt de début.

Réponse : Le Prophète a dit :

« كان الله ولم يكن شىء غيره »

ce qui signifie : « Allah existe de toute éternité et il n’y avait rien de toute éternité hormis Lui.» [Rapporté par Al-Boukhariyy, Al-Bayhaqiyy et d’autres]

Question 2 : Cite un verset qui montre que Allah n’a pas de début à Son existence.

Réponse : Allah ta^ala dit :

﴿ هُوَ ٱلۡأَوَّلُ ﴾

Ce qui signifie : « Il est le seul à être éternel exempt de début. »

Question 3 : Que signifie la parole « Allah existe sans avant ni après » ?

Réponse : Ceci est une négation du fait que Allah tabaraka wata^ala soit précédé du néant et également une négation du fait qu’Il soit atteint par l’anéantissement.

Question 4 : Que signifie la parole « Allah existe sans dessus ni dessous, sans droite ni gauche, sans devant ni derrière » ?

Réponse : Ceci est une des bases de la croyance, à savoir que Allah ^azza wajall est exempt d’être dans une des directions ou dans toutes les directions.

Question 5 : Qu’a dit l’Imam Abou Ja^far AtTahawiyy dans son traité de croyance au sujet du fait que Allah est exempt des attributs des créatures et qu’Il n’est pas contenu par les six directions ?

Réponse : Il a dit « Allah ta^ala est exempt des limites, des extrémités, des côtés, des membres et des petits organes, Il n’est pas contenu par les six directions comme c’est le cas pour l’ensemble des créatures ».

Question 6 : Donne un exemple qui montre que celui qui se trouve dans un endroit plus élevé qu’un autre n’a pas forcément un degré plus élevé que lui.

Réponse : Les anges qui sont autour du Trône sont en un lieu bien plus haut que les prophètes de Allah ta^ala, et pourtant les prophètes sont meilleurs et plus élevés en degré selon le jugement de leur Créateur ^azza wajall.

Question 7 : Que signifie la parole de l’auteur au sujet de Allah « Il n’est ni un tout, ni une partie » ?

Réponse : Allah tabaraka wata^ala n’est pas un corps composé de parties, c’est pour cela qu’on ne Le qualifie pas par le fait d’être un tout, ni d’être une partie, ni d’être un composant.