À la une Miracle du Voyage nocturne et de l'Ascension Vidéos

Discours du Chaykh Houçam Qaraqirah Al-‘Isra’ wal-Mi^raj 1442H

Allocution du président de l’Association des Projets de Bienfaisance Islamique, son éminence le Chaykh, le docteur Houçam Qaraqirah à l’occasion de la commémoration du Voyage nocturne et de l’Ascension.

Discours de son éminence le Chaykh, le docteur Houçam Qaraqirah à l’occasion de la Commémoration de Al-‘Isra’ wal-Mi^raj

بسم الله الرحمن الرحيم

La louange est à Dieu, Lui Qui dit dans Son livre honoré :

﴿ سُبْحَانَ الَّذِي أَسْرَى بِعَبْدِهِ لَيْلاً مِّنَ الْمَسْجِدِ الْحَرَامِ إِلَى الْمَسْجِدِ الأَقْصَا الَّذِي بَارَكْنَا حَوْلَهُ لِنُرِيَهُ مِنْ آيَاتِنَا إِنَّهُ هُوَ السَّمِيعُ البَصِيرُ ﴾

(soubhana l-ladhi ‘asra bi^abdihi laylan mina l-masjidi l-harami ‘ila l-masjidi l-‘aqsa l-ladhi barakna hawlahou linouriyahou min ‘ayatina ‘innahou houwa s-Sami^ou l-Basir)

« Il est exempt d’imperfection Celui Qui a fait voyager Son esclave, en une partie de la nuit, depuis la Mosquée Al-Haram jusqu’à la Mosquée Al-‘Aqsa dont Nous avons béni les alentours, afin de lui montrer certains de Nos signes éclatants. Certes, Dieu est Celui Qui entend, Celui Qui voit. »

Que l’honneur et l’élévation en degré soient accordés au flambeau rayonnant, à celui qui a été honoré par le Voyage nocturne et l’Ascension, notre maître محمّد Mouhammad, celui qui est loué et celui qui fait le plus de louanges à Dieu, celui qui est pur et qui est le plus glorieux, ainsi qu’à sa famille excellente et à ses compagnons purs ainsi qu’à ceux qui ont fidèlement suivi leurs pas jusqu’au Jour du jugement.

Voici que revient à nous la commémoration du miracle du Voyage nocturne et de l’Ascension bénie, qui fait partie des miracles les plus éminents qu’ait eu l’un des prophètes, en termes de glorification, de défi réduisant l’adversaire à l’incapacité et d’augmentation en honneur, alors que notre communauté est confrontée à un cyclone et une tempête d’épreuves, alors que les incendies cernent notre communauté de toutes parts.

Certes, ce miracle béni requiert de notre part un surcroît de réflexion, d’autant que ses étapes de La Mecque à Jérusalem et ce qui est situé entre les deux puis jusqu’aux cieux, représentent une montée physique et une élévation du mérite, une exaltation d’honneur et une exultation de bonheur.

Durant cette nuit bénie, la prière a été rendue obligatoire, cinq prières par jour et nuit, mais qui du point de vue de la récompense et de la rétribution sont équivalentes à cinquante prières. Le Messager de Dieu صلَّى الله عليه وسلم est allé au-delà des choses habituelles durant cette nuit, puisque Dieu lui a raccourci le temps et l’espace, et le miracle a bien eu lieu puisque les règles et les habitudes ont été changées pour lui. Et a eu lieu ce qui a eu lieu comme honneur éminent, en faveur du Maître des premiers et des derniers.

Parmi les sujets les plus profitables et les plus prioritaires à mentionner dans ce contexte, il y a le fait d’indiquer la réalité de ce miracle sur lequel se sont amoncelés trucages d’escrocs et absurdités de falsificateurs, qui font preuve d’outrance, tantôt en reniant purement et simplement le miracle en le considérant comme un simple songe, sans plus ; tantôt en disant que notre maître محمّد Mouhammad a été élevé dans le ciel pour rencontrer Dieu !! Au point que certains ont dit explicitement que le Messager serait entré et aurait trouvé Dieu en train de faire la prière !?! Regardez ces fadaises et ces hérésies sans aucun fondement. La vérité est que celui qui veut en savoir plus sur la sagesse du Voyage nocturne et de l’Ascension qu’il récite la parole de Dieu :

﴿ لِنُرِيَهُ مِنْ آيَاتِنَا ﴾

(linouriyahou min ‘ayatina)

« Pour lui montrer des signes éminents » c’est-à-dire de l’éminence et de la puissance de Dieu, en lui faisant découvrir le monde céleste et Dieu n’a pas dit : « Afin que Nous le rencontrions. »

Ce qui est acquis, dans les croyances des prophètes dans leur totalité, les croyances des compagnons, de la famille du Prophète, du salaf, du khalaf et des plus grands des soufis, c’est que Dieu n’est pas contenu dans un endroit et qu’Il n’est pas sujet au temps.

L’Imam Mouslim a rapporté que le Prophète صلَّى الله عليه وسلم disait dans son invocation :

اللهم أنتَ الأولُ فليسَ قبلكَ شيء وأنتَ الآخر فليس بعدكَ شيء وأنت الظاهرُ فليس فوقك شيء وأنتَ الباطِن فليسَ دونَك شيء

(Allahoumma ‘anta l-‘Awwalou falayça qablaka chay’ wa‘anta l-‘Akhirou falayça ba^daka chay’ ‘anta dhDhahirou falayça fawqaka chay’ wa‘anta l-Batinou falayça dounaka chay’)

ce qui signifie : « Ô Dieu Tu es الأول Al-‘Awwal rien n’est donc antérieur à Toi, Tu es الآخر Al-‘Akhir rien n’est donc postérieur à Toi, Tu es الظاهر AdhDhahir rien n’est donc au-dessus de Toi, Tu es الباطِن Al-Batin rien n’est donc en-dessous de Toi »

L’Imam Al-Bayhaqiyy a dit :

فمن لم يكنْ فوقَهُ شيء ولا دونَه شيء فهو بلا مكان

(faman lam yakoum fawqahou chay’oun wala dounahou chay’oun fahouwa bila makan)

« Celui Qui n’a rien au-dessus de Lui et rien en-dessous de Lui est donc sans endroit. »

Et l’Imam Abou Hanifah a dit :

الله موجودٌ بلا كيفٍ ولا مكان

(Allahou mawjoudoun bila kayfin wala makan)

« Dieu existe sans comment et sans endroit »

À partir de là, nous avons su que la sagesse du Voyage nocturne et de l’Ascension c’est d’honorer le Messager de Dieu صلَّى الله عليه وسلم en lui faisant découvrir des choses du monde céleste. Il a vu quelques aspects du Paradis et quelques aspects des épreuves de l’enfer. Il a vu Sidratou l-Mountaha qui est un arbre immense, dont les racines sont dans le sixième ciel et dont les branches se prolongent au-dessus du septième, qui est recouvert de papillons d’or. Il a vu certains anges et certains prophètes dans certains cieux après avoir dirigé les prophètes en tant qu’Imam. Que Dieu l’honore, ainsi que tous les prophètes.

Quant à ce que disent certains qui attribuent à Dieu la direction, en retenant le sens apparent de la parole de Dieu :

﴿ ثُمَّ دَنَا فَتَدَلَّىٰ ٨ ﴾

(thoumma dana fatadalla)

« Puis il est descendu et s’est rapproché »,

la réplique à cela tient dans ce qui est parvenu dans le Sahih de Mouslim, d’après la Véridique, fille du véridique, la mère des croyants ^A’ichah, que Dieu l’agrée qui a dit : « Je fus la première à poser la question au Messager de Dieu صلَّى الله عليه وسلم à propos de ce verset

﴿ ثُمَّ دَنَا فَتَدَلَّىٰ ٨ ﴾

(thoumma dana fatadalla)

et le Messager de Dieu صلَّى الله عليه وسلم a dit :

(( ذاكَ جِبريلُ يا عائشة ))

(dhaka جِبريل Jibrilou ya ^A’ichah)

 « Il s’agit là de جِبريل Jibril, ô ^A’ichah. »

C’est-à-dire quand il lui était apparu sous sa véritable apparence, avec les six cents ailes.

C’est ainsi qu’il convient que nous soyons conscients, tout le temps, des sujets de notre religion afin que les racontars et les mystifications –ces hérésies qui se sont propagées parmi les gens– ne nous déchirent pas.

Chers frères et chères sœurs, celui qui observe bien la science et la connaissance, celui qui voit au moyen de la science et de la connaissance, qui a su ce qui est parvenu dans le قرآن Qour’an honoré à propos de Sa parole :

﴿ لَيۡسَ كَمِثۡلِهِۦ شَيۡءٞۖ ﴾

(layça kamithlihi chay’)

« Absolument rien n’est pareil à Lui »,

ainsi que Sa parole :

﴿ وَلَمْ يَكُن لَّهُ كُفُوًا أَحَدٌ ﴾

(walam yakoun lahou koufouwan ‘ahad)

« Et Il n’a aucun équivalent. »,

Et qui observe, qui réfléchit, déduira que Dieu n’a pas de pareil et n’a pas d’endroit.

C’est à partir de là que l’on sait que le livre appelé Mi^rajou bni ^Abbas et ses semblables ne sont que des livres corrompus, attribués mensongèrement pour égarer les gens et les faire sortir de leur religion qui est leur protection et la voie de leur sauvegarde.

En conclusion, notre espoir est que cette nuit bénie soit une excellente occasion afin de rassembler les cœurs avec les corps, et le fond avec la forme et de nous alléger nos tourments et notre lot de chagrin, et c’est de Dieu qu’on cherche l’aide.

Was-salamou ^alaykoum warahmatou l-Lahi wabarakatouh