Accueil FOI Se préserver de la mécréance Définition de l’apostasie et de sa classification

Définition de l’apostasie et de sa classification

Mécréance, apostasie

L’apostasie c’est la sortie de l’Islam. Elle peut avoir lieu de trois manières, selon la classification des savants tels que an-Nawawiyy. En effet, certaines croyances, certains actes et de nombreuses paroles font sortir de l’Islam. Le musulman doit donc constamment veiller à rester sur l’Islam.

Définition de l’apostasie

L’apostasie est la rupture de l’Islam par une croyance de mécréance, un acte de mécréance ou une parole de mécréance.

Allah nous a ordonné d’être musulmans. Pour devenir musulman il faut prononcer les deux témoignages en croyant en leur signification. Le musulman doit constamment préserver son Islam et le garder de ce qui le corrompt l’annule et le rompt, c’est-à-dire de l’apostasie par ses trois sortes : croyances, actes et paroles.

Contredire l’Islam par son cœur

Certaines croyances constituent de la mécréance. En effet, Dieu dit :

إِنَّمَا ٱلۡمُؤۡمِنُونَ ٱلَّذِينَ ءَامَنُواْ بِٱللَّهِ وَرَسُولِهِۦ ثُمَّ لَمۡ يَرۡتَابُواْ

(‘innama l-mou’minouna l-ladhina ‘amanou bi l-Lahi waraçoulihi thoumma lam yartabou)

« Les croyants sont ceux qui ont cru en Allah et en Son Prophète sans avoir aucun doute. » [Al-Houjourat/15]

L’apostasie par la croyance c’est par exemple :

  • nier l’existence de Allah ta^ala,
  • croire que Allah est impuissant ou ignorant,
  • ou croire que Allah est un corps, une lumière ou une âme.
  • c’est aussi par exemple croire que consommer de l’alcool est licite ou que le vol est licite.
  • ou également croire que Allah n’a pas rendu obligatoire les 5 prières, le jeûne du mois de Ramadan, la zakat ou le pèlerinage.

Contredire l’Islam par  les actes

Certains actes font sortir de l’Islam. En effet, Allah ta^ala dit :

لَا تَسۡجُدُواْ لِلشَّمۡسِ وَلَا لِلۡقَمَرِ

(la tasjoudou li ch-chamsi wala li l-qamar)

« Ne vous prosternez ni pour le soleil ni pour la lune. » [Foussilat /37]

Ainsi, se prosterner pour une idole est de la mécréance. L’idole, c’est ce que les non musulmans prennent pour dieu, qu’elle soit de pierre, de fer, d’or, d’argent métal ou autre. Se prosterner pour une idole est une mécréance, même pour plaisanter. De même celui qui se prosterne pour le soleil ou la lune n’est plus musulman. Également celui qui se prosterne pour un homme pour l’adorer sort de l’Islam.

Parmi les actes qui font sortir de l’Islam il y a aussi le fait de jeter le livre du Coran[1] (Qour’an) ou des feuilles comportant de la science de la religion délibérément dans les ordures ou encore par exemple écrire des versets (‘ayah) du Qour’an avec de l’urine.

Contredire l’Islam par une parole

Une parole dite volontairement peut entraîner la personne qui la prononce en enfer pour l’éternité, d’après la ‘ayah :

يَحۡلِفُونَ بِٱللَّهِ مَا قَالُواْ وَلَقَدۡ قَالُواْ كَلِمَةَ ٱلۡكُفۡرِ وَكَفَرُواْ بَعۡدَ إِسۡلَٰمِهِمۡ

(yahlifouna bi l-Lahi ma qalou walaqad qalou kalimata l-koufri wakafarou ba^da islamihim) [At-tawbah / 74]

« Ils jurent par Dieu qu’ils ne l’ont pas dite alors qu’ils ont dit la parole de mécréance et ils ont montré la mécréance après la soumission. »

La mécréance par la parole est la plus répandue : par exemple insulter Allah ta^ala ou insulter un des Prophètes ou un des anges, insulter l’Islam, le Qour’an ou se moquer de la prière ou du jeûne.

Prenons garde car le Messager de Allasalla l-Lahou ^alayhi wasallam a dit :

أَكْثَر خَطايا ابن ءادم من لسانه

(‘aktharou khataya bni ‘Adama min liçanih)

« La plupart des péchés du fils de ‘Adam provient de sa langue. » rapporté par AtTabaraniyy

Règle générale

Toute croyance, tout acte ou toute parole qui signifie une moquerie à l’égard de Dieu, des Livres révélés par Dieu, des Prophètes envoyés par Dieu, des anges de Dieu, des rites ou des symboles de l’Islam, la religion agréée par Dieu (comme le pèlerinage ou les mosquées), de la promesse de Dieu (du Paradis) ou de Sa menace (du châtiment de l’enfer) est de la mécréance. 

Alors, qu’on y prenne garde de toutes nos forces dans n’importe quelle situation.

A retenir :

L’apostasie c’est la rupture de l’Islam.

Elle existe sous trois formes : croyances, actes et paroles.

L’apostasie par la parole est la plus répandue.

Par définition, toute apostasie est une mécréance.

Le musulman doit se préserver de la mécréance sous toutes ses formes.


[1] On voit fréquemment ce mot écrit ainsi : Coran. Mais pour être plus proche de la prononciation dans la langue arabe, la Section de la Recherche et des Etudes Islamiques de l’APBIF a opté pour cette translittération : Qour’an. La lecture de ce mot en utilisant le tableau de translittération donne sa prononciation exacte.