Accueil FOI Mouhammad, dernier Messager Décès du Messager

Décès du Messager

Prophète Mouhammad Mohamed

Le décès de notre maître Mouhammad a été un jour de grande tristesse pour les compagnons du Prophète mais aussi pour tous les musulmans. Beaucoup de larmes ont été versées pour le Messager de Dieu (Allah) ce jour là.

Le décès du Messager Mouhammad et la venue de l’ange Gabriel (Jibril) peu avant son décès

Al-Ansariyy a rapporté dans son livre « le résumé de l’histoire de Damas » d’après ^A’ichah. Le Prophète salla l-Lahou ^alayhi wasallam était dans la maison de ^A’ichah, que Allah l’agrée. La maladie l’éprouvait fortement. Jibril vint à lui et lui dit :

السلام عليك يا رسول الله ، إنّ ربك يقرئك السلام يسألك عمّا هو أعلم به منك كيف تجدك ؟

(as-salamou ^alayka ya Raçoula l-Lah ; ‘inna Rabbaka youqri’ouka s-salam ; yas’alouka ^amma houwa ‘a^lamou bihi mink ; kayfa tajidouka)

« Le salam à toi ô Messager de Allah ; certes ton Seigneur te demande au sujet de ce qu’Il sait plus que toi : Comment te sens-tu ? »

Il lui répondit :

أجدني وجعاً يا أمين الله

(‘ajidouni waji^an ya ‘Amina l-Lah)

« Je me sens souffrant

Il vint le voir le lendemain et lui dit :

يا محمد إنّ ربك يقرئك السلام ويقول كيف تجدك ؟

(Ya Mouhammad, ‘inna Rabbaka youqri’ouka s-salama wayaqoulou kayfa tajidouka)

« Ô Mouhammad, certes ton Seigneur te demande comment te sens-tu ? »

Il lui répondit :

أجدني وجعاً يا أمين الله

(‘ajidouni waji^an ya ‘Amina l-Lah)

« Je me sens souffrant.»

Il vint le voir le 3ème jour et cette fois-ci il était accompagné. Il lui dit :

يا محمد إنّ ربك يقرئك السلام ويقول كيف تجدك ؟

(Ya Mouhammad, ‘inna Rabbaka youqri’ouka s-salama wayaqoulou kayfa tajidouka)

« Ô Mouhammad, certes ton Seigneur te demande comment te sens-tu ? »

Il lui répondit :

أجدني وجعاً يا أمين الله ومن هذا الذي معك ؟

(‘ajidouni waji^an ya ‘Amina l-Lah waman hadha l-ladhi ma^ak ?)

« Je me sens souffrant et qui est donc celui qui est avec toi ? »

Il lui répondit :

هذا ملك الموت عزرائيل

(hadha malakou l-mawti ^Azrail)

« C’est l’ange de la mort, ^Azrail.»

Le récit de ^A‘ichah

D’après l’Imam Ahmad et an-Naça’iyy, ^A’ichah, que Allah l’agrée, a dit :

رأيتُ رسول الله صلّى الله عليه وسلم وهو يموت وعنده قدح فيه ماءٌ فيُدخل يده في القدح ثم يمسح وجهه بالماء ويقول : « اللّهم أعنّي على سكرات الموت »

(ra’aytou Raçoula l-Lahi salla l-Lahou ^alayhi wasallam wahouwa yamoutou wa^indahou qadahoun fihi ma’oun fayoudkhilou yadahou fi l-qadahi thoumma yamsahou wajhahou bi l-ma’i wayaqoulou : Allahoumma ‘a^inni ^ala sakarati l-mawt)

« J’ai vu le Messager de Allah en train de mourir. Il avait près de lui un récipient rempli d’eau dans lequel il plongeait sa main, il la passait sur son visage en disant : Ô Allah, aide-moi à supporter les douleurs de la mort. »

La confirmation du décès du Prophète Mouhammad

^A’ichah continue son récit : ^Oumar est venu demander l’autorisation d’entrer. Il était accompagné de Al-Moughirah Ibnou Chou^bah. Je leur ai donné la permission à tous deux. J’ai tiré le rideau. ^Oumar m’a dit : ^A’ichah, qu’a donc le Messager de Allah ? Je lui ai dit : Il a perdu connaissance depuis un moment. Il écarta la couverture de son visage et dit :  » Ô mon tourment. C’est cela le vrai tourment.  » Il le recouvrit. Al-Moughirah n’avait soufflé mot. Lorsqu’il arriva au niveau de la porte, Al-Moughirah dit : le Messager de Allah est mort. Mais ^Oumar s’exclama : ce n’est pas vrai, le Messager de Allah n’est pas mort.

Abou Bakr est alors arrivé et a demandé : Qu’a donc le Messager de Allah, ô ^A’ichah ? J’ai répondu : Il a perdu connaissance depuis un moment. AsSiddiq a relevé le drap du visage du Messager de Allah, son compagnon et son bien-aimé puis l’a embrassé de ses lèvres entre ses yeux tout en posant ses mains sur ses tempes en disant : ô toi mon Prophète, toi mon ami, toi mon compagnon. Allah a dit vrai ainsi que Son Messager :

إِنَّكَ مَيِّتٌ وَإِنَّهُم مَّيِّتُونَ

(‘innaka mayyitoun wa‘innahoum mayyitoun)

« Tu vas certes mourir et eux aussi mourront.» [AzZoumar / 30]

Le guide éminent est mort. Mouhammad, fils de ^Abdou l-Lah, salla l-Lahou ^alayhi wasallam est mort. Il est mort celui au sujet de qui son Seigneur a dit :

وَمَا أَرْسَلْنَاكَ إِلاَّ رَحْمَةً لِلْعَالَمِينَ

(wama ‘arsalnaka ‘illa rahmatan li l-^alamin)

« Et Nous ne t’avons envoyé que miséricorde pour les mondes. » [Al-‘Anbiya’ / 107]

 

A retenir :

Le Prophète est décédé dans la maison de ^A‘ichah.

Elle était présente au moment de son décès.

Ce fut le jour le plus triste pour les compagnons et pour tous les musulmans.