À la une Autres savants

Abou Madyan : le Chaykh des Chaykhs

Abou Madyan Chou^ayb fils de Houçayn, originaire d’Andalousie, l’ascète, le Chaykh des gens du Maghreb, il était connu par شيخ المشايخ (le Chaykh des Chaykhs) car il a éduqué mille Chaykhs qui sont tous devenus des saints !

Boumédiene APBIF

Le Chaykh des Chaykhs : شيخ المشايخ 

Abou Madyan Chou^ayb fils de Houçayn, originaire d’Andalousie, l’ascète, le Chaykh des gens du Maghreb, il était connu par شيخ المشايخ (le Chaykh des Chaykhs) car il a éduqué mille Chaykhs qui sont tous devenus des saints !

Il était un grand savant et un grand maître soufi.

Il était l’élève :

  • du Chaykh Abou Ya^za (connu dans le maghreb sous le nom Mawlay Bou^azzah) décédé en 572 H,
  • et du Chaykh ^Aliyy fils de Hrazam connu par Ibn Hrazam décédé en 559H.

Le Chaykh Abou Madyan a rencontré le Chaykh عبد القادر الجيلاني ^Abdou l-Qadir Al-Jilaniyy que Dieu l’agrée à la Mecque honorée.

Le Chaykh Abou Madyan était un savant illustre, il répondait immédiatement aux questions dans l’école de l’Imam Malik.

Le Chaykh Abou Madyan était le Chaykh de عبد الرحمن المدني الزيات  ^Abdou r-Rahman Al-Madaniyy Az-Zayyat,

qui était le Chaykh de عبد السلام بن مشيش ^Abdou s-Salam bin Mchich,

qui était le Chaykh de أبو الحسن الشاذلي Abou l-Haçan Ach-Chadhiliyy. Que Dieu nous accorde de leurs bénédictions.

Paroles du Chaykh Abou Madyan

Parmi les paroles du Chaykh Abou Madyan dans la croyance :

الحمد لله الذي تنـزه عن الحد والأين والكيف والزمان والمكان

“Louanges à Dieu qui est exempt de la limite, de l’espace, du comment, du temps et de l’endroit.”

Et il a dit aussi :

اللهم إنّا نُوَحِّدُك ولا نَحُدُّك ونؤمن بك ولا نكَيِّفُك ونعبدك ولا نُشَبِّهُك ونعتقد أن من شبهك بخلقك لم يعرف الخالق من المخلوق اﻫ

“Seigneur, nous croyons en Ton unicité et nous ne T’attribuons pas une limite. Nous croyons en Ton existence et nous ne T’attribuons pas un comment. Nous T’adorons et nous ne T’attribuons pas de semblables. Et nous croyons que celui qui T’attribue un semblable parmi Tes créatures ne connaît pas le Créateur et ne le distingue pas des créatures.”

Ce sont des paroles que vous avez entendues tout le long du mois béni sur Radio Sunnite et que vous pourrez écouter dans les cours dispensés dans les centres de l’APBIF toute l’année.

Notre maître Abou Madyan est décédé à Tlemcen (Algérie) en 594 H. Son Maqam est visité par les musulmans par recherche de bénédictions.

Auteur du célébrissime chant soufi مَا لذّةُ العَيشِ إلاّ صُحبَةُ الفُقَرا

Le Chaykh Abou Madyan est l’auteur du célébrissime chant soufi dont le début est :

مَا لذّةُ العَيشِ إلاّ صُحبَةُ الفُقَرا

que vous avez sûrement entendu chanter par les groupes de l’APBIF.

La signification en arabe de ce titre est :

ما لذة عيش السالك في طريق مولاه إلا صحبة الفقراء، والفقراء جمع فقير، والفقير هو المتجرد عن العلائق المعرض عن العوائق.

dont la traduction est:
“Le plaisir de la vie pour celui qui emprunte le chemin de l’agrément de son seigneur (c’est-à-dire le chemin de la sainteté), ne se trouve que dans la compagnie des faqirs.
Et le faqir est celui qui se dégage des attaches et qui se détourne des entraves.”

Nous vous offrons ce chant en montage vidéo avec en fond des images de la Mosquée de Sayyidi Abou Madyan (Boumédiène) à Tlemcen.

Chant Soufi مَا لذّةُ العَيشِ إلاّ صُحبَةُ الفُقَرا