Abou Hanifah SAVANTS MUSULMANS

L’Imam ‘Abou Hanifah, le plus ancien des Quatre Fondateurs d’Écoles

L’Imam moujtahid Abou Hanifah est le fondateur de l’école de jurisprudence (madh-hab) hanafite. Il était moujtahid absolu (moutlaq) apte à déduire les lois à partir du Qour’an et de la Sounnah.

Imam_Abou_hanifa_ABPIF

 

L’Imam moujtahid Abou Hanifah est le fondateur de l’école de jurisprudence (madh-hab) hanafite. Il était moujtahid absolu (moutlaq) apte à déduire les lois à partir du Qour’an et de la Sounnah. Il a énormément insisté sur la propagation de la croyance en l’existence de Dieu sans endroit et sans comment auprès des gens. Il a dit entre autres : « Dieu existe de toute éternité alors qu’aucun endroit n’est de toute éternité, avant la création les créatures ; Il existe de toute éternité alors qu’il n’est de toute éternité ni endroit ni créatures ni aucune chose, et Il est le créateur de toute chose. »

Son nom et son ascendance

Il s’agit de Abou Hanifah An-Nou^man fils de Thabit. Le grand savant historien Ibnou Khil-likan a dit : « Abou Hanifah An-Nou^man est le fils de Thabit fils de Zouta fils de Mah, il est le spécialiste de jurisprudence originaire de la ville de Koufah –en Irak–. » Il a été dit dans sa lignée également qu’il est An-Nou^man fils de Thabit fils de An-Nou^man fils de Al-Mourzouban. Il est né en l’an 80 de l’Hégire et il est mort en l’an 150 de l’Hégire. Il faisait commerce de soie grège.

Le fondateur de l’un des quatre madh-hab réputés

L’Imam moujtahid Abou Hanifah a appris la science de la religion très jeune. Ensuite, il s’est occupé d’enseigner et de donner des avis de jurisprudence. Ayant atteint le degré de moujtahid, il est devenu qualifié pour extraire des lois à partir du Qour’an et du hadith.

Abou Hanifah que Allah l’agrée, est l’un des savants du Salaf les plus réputés, et il est le fondateur de l’école de jurisprudence (madh-hab) hanafite. Cette école est aujourd’hui majoritairement suivie en Turquie et en Asie centrale –Pakistan, Afghanistan, Ouzbékistan, …–. Toutefois, les Ottomans ayant veillé à diffuser cette école, on la retrouve également en Syrie, au Liban, en Egypte, en Palestine, en Jordanie et même en Tunisie.

Il a rapporté le hadith de six compagnons et d’environ deux cents successeurs

Il a pu rencontrer six hommes parmi les compagnons et a rapporté d’eux les hadiths. Ce sont :

  1. Anas Ibnou Malik,
  2. ^Abdou l-Lah Ibnou Anas,
  3. Wathilah Ibnou l-‘Asqa^,
  4. ^Abdou l-Lah Ibnou Abi ‘Awfa,
  5. ^Abdou l-Lah Ibnou Jouz’ AzZabidiyy
  6. et Ma^qal Ibnou Yasar.

Il a appris la science de la jurisprudence auprès de Hammad Ibnou Abi Soulayman. Il a également entendu de ^Ata’ Ibnou Abi Rabah, Abou Is-haq As-Sabi^iyy, Mouharib Ibnou Dathar et Al-Haytham Ibnou Habib AsSawwaf ainsi que Mouhammad Ibnou l-Mounkadir et Nafi^. Il a aussi rapporté de Abou Ja^far Mouhammad Ibnou ^Aliyy Ibnou l-Houçayn Ibnou ^Aliyy Ibnou Abi Talib, de Abou l-Haçan Zayd Ibnou l-Houçayn que Allah les agrée et de Abou Bakr AzZouhriyy.

Quant à ses chaykh parmi les tabi^iyy –les successeurs des compagnons– qui lui ont transmis le hadith, ils sont de l’ordre de deux cents.

Ses élèves

Abou Hanifah a eu de nombreux élèves parmi lesquels ^Oubaydou l-Lah Ibnou l-Moubarak et Waki^, les plus réputés d’entre eux étant Abou Youçouf Al-Qadi et Mouhammad Ibnou l-Haçan Ach-Chaybaniyy ainsi que beaucoup d’autres encore.