Accueil SAVANTS MUSULMANS Abou Bakr Abou Bakr le premier Calife

Abou Bakr le premier Calife

compagnon Abou bakr

Le compagnon Abou Bakr a été désigné calife le jour du décès du Prophète. Les plus grands parmi les compagnons lui ont prêté allégeance. Ainsi, Abou Bakr n’a pas pris le statut de calife injustement contrairement à ce que prétendent certains. Ce calife bien guidé était connu comme le meilleur des hommes après le Prophète Mouhammad. Il a notamment dit : « Sachez que la plus intelligente des intelligences est la piété et que la plus stupide des stupidités est la perversité. »

La désignation de Abou Bakr comme calife

Abou Bakr, que Allah l’agrée, a été désigné calife le jour du décès du Messager de Dieu salla l-Lahou ^alayhi wasallam, c’était le lundi 12 du mois de Rabi^ou l-‘awwal de la onzième année de l’Hégire. Il a reçu le pacte d’allégeance dans la maison de Bani Sa^idah. En effet, lui, ^Oumar et certains compagnons s’étaient réunis pour se concerter au sujet du califat. ^Oumar a dit à Abou Bakr : « Tends-moi ta main ». Il lui a tendu la main et ^Oumar la lui a serrée, indiquant par là un pacte d’allégeance. Par la suite, les Mouhajiroun (ceux qui ont accompli l’Emigration) puis les ‘Ansar (les Partisans, qui ont accueilli les Emigrants à Médine) ont fait de même. C’est ainsi qu’ils ont prêté allégeance à Abou Bakr et l’ont désigné calife.

Le pacte d’allégeance général

Le lendemain a eu lieu le pacte d’allégeance général, c’est-à-dire devant tous les gens. Contrairement à ce que certains prétendent, Abou Bakr, n’a pas pris injustement le califat. Il s’agissait d’un pacte fait par les plus grands compagnons comme ^Oumar ainsi que d’autres Mouhajiroun et des Partisans. Ce sont eux qui l’ont désigné calife, c’est-à-dire des personnes à même de le faire, ayant un haut degré. Par la suite, les autres l’ont suivi et ont fait, eux aussi, pacte d’allégeance au calife. Abou Bakr était connu comme étant le meilleur de cette communauté après le Prophète. Les savants ont dit qu’il était même le meilleur saint de toutes les communautés.

Le discours de Abou Bakr

Hicham Ibnou ^Ourwah a rapporté de son père qu’il a dit : « Lorsque Abou Bakr a été désigné calife, il a donné un discours, il a loué Allah par ce qui est digne de Lui et il a fait Son éloge par ce qui est digne de Lui puis il a dit :

« Ô, vous les gens j’ai été chargé de vous, de votre responsabilité mais je ne suis pas le meilleur d’entre vous mais Allah nous a fait descendre le Qour’an et le Prophète nous a instauré les lois et nous avons ainsi eu la connaissance. Sachez que la plus intelligente des intelligences est la piété et que la plus stupide des stupidités est la perversité. De même, le plus fort d’entre vous pour moi est celui qui a été considéré par les autres comme faible jusqu’à ce que je lui rétablisse son droit, et le plus faible d’entre vous pour moi, est celui qui est considéré comme fort jusqu’à ce que je prenne de lui le droit qu’il a usurpé. Ô vous les gens je suis quelqu’un qui suit et je ne suis pas un [mauvais]innovateur. Si j’agis en bien aidez-moi et si je n’agis pas en bien alors corrigez-moi. » »

lire la suite

 A retenir :

Abou Bakr est le premier calife.

Il n’a pas pris injustement le califat mais il a été désigné calife suite au décès du Prophète.