Tayammoum : ablution sèche

0

Purification, ablutions islam

Le tayammoum ou ablution sèche est une ablution que l’on fait sans eau. Il remplace le woudou’ (petite ablution) ou le ghousl (grande ablution). Mais il n’est permis de l’accomplir que si l’on ne trouve pas d’eau ou si l’eau est nuisible à celui qui souhaite faire ses ablutions. Il faudra alors respecter certaines conditions de validité.

Dans quelles circonstances le tayammoum est-il permis ?

Celui qui est dépourvu d’eau ou celui pour qui l’eau est nuisible peut faire le tayammoum.

L’absence d’eau

A notre époque, dans notre pays, il est en fait bien rare de ne pouvoir disposer d’eau même en l’achetant. Le tayammoum de celui qui n’a pas cherché d’eau n’est pas valable en raison de la parole de Dieu (Allah) :

فَلَمْ تَجِدوا ماءً فَتَيَمَّموا

(falam tajidou ma’an fatayammamou)

« Et si vous ne trouvez pas d’eau, faites le tayammoum. » [Al-Ma’idah / 7]

Les savants ont détaillé les éléments à prendre en considération et les recherches à effectuer pour déterminer selon les cas : manque d’eau physique, réel (la personne se trouve dans une région inconnue et n’a pas trouvé d’eau dans le périmètre dans lequel elle devait chercher) ou de fait (elle a de l’eau mais ne peut l’utiliser).

Lorsque l’eau lui est nuisible

Quant à la nuisance qui rend permis le tayammoum, c’est par exemple dans le cas où il craint que l’utilisation de l’eau nuise à son corps, ou à l’un de ses membres ou prolonge sa maladie.

Ainsi, le simple fait d’être en voyage ou hospitalisé ne rend pas les ablutions sèches valables.

Quand procéder à l’ablution sèche ?

Le tayammoum n’est valable qu’après l’entrée du temps de la prière. Si quelqu’un fait le tayammoum avant l’entrée du dhouhr pour accomplir la prière de adhdhouhr, son tayammoum n’est pas valable.

Il est également une condition que le tayammoum ait lieu après avoir éliminé toute najaçah non tolérable se trouvant sur son corps. S’il fait le tayammoum avant cela, celui-ci n’est pas valable. S’il ne peut pas enlever la najaçah parce qu’il est dépourvu d’eau, il élimine la najaçah au maximum puis fait le tayammoum et accomplit la prière.

Avec quoi fait-on le tayammoum ?

Selon Ach-Chafi^iyy, le tayammoum se fait avec de la terre non mélangée à autre chose, purificatrice et poussiéreuse. Selon d’autres imams, on peut utiliser une pierre naturelle comme un galet. Mais il n’est en aucun cas valable d’essuyer la poussière d’un tapis ou autre.

Les membres concernés par le tayammoum sont le visage, les mains et les avant-bras, coudes compris.

Attention

On voit de nos jours de nombreuses pratiques étrangères à la religion et non valables. A l’hôpital, en voyage, les gens prennent des facilités sans vérifier si leurs actes sont valables. Or celui qui néglige sa purification néglige sa prière, premier acte sur lequel sera interrogée la personne dans l’au-delà après la croyance.

Pour en connaître plus de détails, n’hésitez pas à vous rendre dans un centre de l’APBIF.

A retenir :

L’ablution sèche (tayammoum) ne peut s’effectuer que dans certains cas.

On doit apprendre comment l’effectuer avant de la pratiquer.

Poster une Réponse

Horaires des prières
PARIS
Fajr01:59
Chourouq05:46
Dhouhr13:59
Asr18:17
Maghrib22:06
Icha23:41