Tagged: discours du vendredi en arabe

0

Cette célébration a eu lieu pour la première fois au début du septième siècle de l’hégire. Elle a été instaurée par cet homme pieux, savant et combattant, nommé Al-Moudhaffar, qui était le roi de Erbil ; il avait réuni à cet effet de nombreux savants de son époque qui avaient considéré son acte comme étant un grand bien. Ils en ont fait l’éloge et ne l’ont absolument pas blâmé pour son acte. Il en a été de même de tous les savants qui sont venus après eux, mes bien-aimés, aucun d’entre eux n’a réprouvé la pratique de cette célébration.

Plus
0

Le Messager de Allasalla l-Lahou ^alayhi wasallam avait pris ^Aliyy (Ali) par la main près de Ghadir Khoum et lui avait dit ce qui signifie : « Ô Allah soutiens celui qui le soutient et châtie celui qui le prend pour ennemi, donne la victoire à celui qui le fait vaincre et fais échouer celui qui veut le faire échouer. »

Plus
0

^A’ichah (Aicha), la mère des croyants, que Allah l’agrée, a dit : « Ô Messager de Allah, lorsque Abou Bakr puis ^Oumar ont demandé l’autorisation d’entrer pour te voir, tu le leur as autorisé et tu as gardé la même position ; et lorsque ^Outhman (Outhman ibn Affan) a demandé l’autorisation, tu t’es rassis et tu as arrangé tes vêtements. »  Alors le Prophète lui a dit ce qui signifie : « Comment voudrais-tu que je traite un homme envers qui les anges éprouvent du respect. »

Plus
0

Nous allons parler aujourd’hui de ^Oumar Ibnou l-Khattab, que Allah l’agrée, le deuxième calife bien guidé, le meilleur de cette communauté après son prophète et Abou Bakr, que Allah l’agrée. Son califat dura dix ans et six mois environ.

Plus
0

^Aliyy disait : « Le Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wasallam a demandé à Abou Bakr de s’avancer pour diriger les gens dans la prière. J’étais présent, et pas absent, en bonne santé, je n’étais pas malade ; s’il avait voulu me demander à moi de diriger les gens, il me l’aurait demandé. Ainsi, nous avons accepté, pour diriger nos affaires du bas monde, celui que Allah et Son Messager ont agréé pour nous diriger dans notre religion. »

Plus
0

Notre Imam Ahmad Ar-Rifa^iyy Al-Kabir, que Allah l’agrée, qui dit : « Combattez le chaytan par votre bienveillance mutuelle. » Il nous a guidés, que Dieu l’agrée, vers la façon de combattre le chaytan par notre bienveillance mutuelle. Il a dit : « En vous donnant le conseil les uns aux autres, en adoptant un bon comportement les uns avec les autres, en ayant une bonne attitude les uns avec les autres, avec les belles paroles des uns pour les autres. »

Plus
0

Quelques jours nous séparent de la commémoration de Achoura (^Achoura’), le 10ème jour du mois de Al-Mouharram. C’est la commémoration du jour où Allah a sauvé du déluge notre maître Nouh ^alayhi s-salam et ceux qui étaient avec lui. Il les a fait descendre sains et saufs de l’Arche. C’est également la commémoration du jour où Allah a sauvé notre maître Mouça ^alayhi s-salam ainsi que les musulmans qui l’avaient suivi de Pharaon l’injuste, le mécréant et grand désobéissant.

Plus
0

Nous parlons aujourd’hui d’une occasion importante, d’une partie de la biographie du Prophète Élu, que Allah l’honore et l’élève davantage en degré, nous parlons de l’Émigration prophétique bénie, et les leçons que l’on peut tirer de son histoire ^alayhi ssalatou was-salam sont nombreuses.

Plus
0

La science de la religion, c’est la vie de l’Islam. Il est donc un devoir de s’occuper à l’apprendre et à l’enseigner aux autres. Par ailleurs, son apprentissage se fait en prenant cette connaissance des gens de confiance et de connaissance et non pas par la simple lecture dans les livres. En effet, combien et combien de gens n’ayant pas pris la science de la bouche des savants, se sont égarés et ont égaré à leur tour d’autres personnes car ils pensaient à tort que les livres mènent à l’acquisition des connaissances sans avoir besoin d’un chaykh.

Plus
1 2 3 10