Récit : La coiffeuse de la fille de Pharaon

0

Photo-2017-04-05-22-23-53_5466

Parce qu’elle avait pris pour religion l’Islam, religion de vérité, la coiffeuse de la fille de Pharaon fut très éprouvée et subit l’injustice de Pharaon. Malgré les menaces, cette femme resta ferme sur sa foi et ne renia pas sa religion. Elle est un exemple pour nous tous.

Une musulmane vertueuse

Voici le récit étonnant de la coiffeuse de la fille de Pharaon.

Lors du miracle du Voyage nocturne, le Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wasallam avait senti sur son chemin une très belle odeur qui émanait d’une tombe. Il interrogea Jibril à propos de cette tombe. Jibril lui a rapporté le récit d’une femme qui coiffait les cheveux de la fille de Pharaon. Le peigne était tombé de sa main, et elle avait dit : « Bismi l-Lah » (au nom de Allah) pour le ramasser.

C’est alors que la fille de Pharaon lui avait dit : « Tu aurais donc un Seigneur, un dieu autre que mon père ? » La coiffeuse lui avait répondu : « Mon Seigneur et le Seigneur de ton père, cest Allah. »

Sa position courageuse

La fille de Pharaon est donc allée dénoncer cette femme auprès de son père, Pharaon. Ce dernier avait demandé à cette coiffeuse d’abandonner sa religion. Il menaça de la tuer elle et ses enfants, mais la femme refusa de délaisser la vérité. Elle avait refusé d’abandonner l’Islam et, armée d’une foi ferme, d’une grande certitude et d’un cœur fort qui ne tressaillait pas face aux menaces et à l’injustice de Pharaon, elle avait tenu tête au tyran injuste.

Allahou ‘akbar ! Allahou ‘akbar ! Quelle position héroïque qu’est la sienne ! Quel attachement à la vérité ! Quelle force d’accomplir le bien et quelle préservation de la part de Dieu !

Sa grande patience face aux épreuves et à l’injustice

L’ennemi de Dieu, Pharaon, fut pris d’une grande colère. Il fit chauffer de l’eau et de l’huile jusqu’à ébullition et y fit jeter les enfants de la coiffeuse, l’un après l’autre devant elle. Elle avait dans ses bras un petit enfant qui était encore nourrisson. Allah l’a fait parler, il a dit :

« Ô mère, patiente. Le châtiment de l’au-delà est bien plus terrible que le châtiment du bas monde, ne recule pas, tu es sur la vérité. »

Allah a fait parler cet enfant pour raffermir le cœur de sa mère. Ô Allah, fais que nous restions fermes sur la religion que Tu agrées. Cette femme croyante avait alors dit à Pharaon :

« J’ai une demande à te faire : Rassembles les os et enterres-les dans un même endroit. »

Il lui avait dit : « Je te laccorde. »

Puis il les jeta, elle et son nourrisson, dans l’eau et l’huile bouillantes.

Dieu l’a récompensée

Elle et ses enfants sont morts martyrs. Ainsi de cette tombe provenait cette belle odeur que le Prophète avait sentie.

Il convient à chacun de nous, à l’occasion de cet événement éminent, de prendre exemple sur cette femme musulmane honorable et persévérante sur la vérité, qui n’a pas cédé face aux menaces ni bradé sa religion.

 

A retenir :

Lors du miracle du Voyage nocturne, Jibril raconta au Prophète l’histoire de la coiffeuse de la fille de Pharaon.

Pharaon lui demanda de quitter l’Islam, ce qu’elle refusa catégoriquement.

Allah a fait parler le nourrisson de cette femme afin de raffermir son cœur.

Elle et ses enfants sont morts martyrs, après que Pharaon les ai jetés dans l’eau et l’huile bouillantes.

Le Prophète a senti une bonne odeur émanant de sa tombe.

Poster une Réponse

Horaires des prières
PARIS
Fajr04:44
Chourouq06:44
Dhouhr14:01
Asr17:56
Maghrib21:10
Icha22:20