Piliers du pèlerinage (Hajj)

0

Hajj, Hadj, pélerinage

Le hajj (pèlerinage) comporte 6 piliers et 5 devoirs. Quels sont-ils et que faire si l’on en omet un ?

Différence entre piliers et devoirs

Les piliers sont les actes sans lesquels le pèlerinage n’est pas valable. Donc, celui qui délaisse un des piliers, n’a pas accompli son pèlerinage. Rien ne peut compenser ce pilier, il faut absolument l’accomplir.

Le devoir est un acte sans lequel le pèlerinage reste valable mais dont le délaissement doit être compensé par l’égorgement d’une bête; il y a de plus une désobéissance à le délaisser délibérément.

Les piliers du pèlerinage

Les piliers du pèlerinage sont au nombre de six, ce sont les suivants :

1 – L’intention de l’entrée en rituel (al-‘ihram) :

C’est le premier pilier et celui que de nombreuses personnes manquent à accomplir. Il s’agit de formuler dans son cœur par exemple : (nawaytou l-hajja wa’ahramtou bihi lil-Lahi ta^ala) ce qui signifie : « J’entame les actes du pèlerinage et j’entre en rituel pour l’agrément de Dieu (Allah) ta^ala. »

Pour éviter de rester longtemps en état de ihram avec les interdits que cela comporte, on retarde cette intention spécifique d’entamer les actes du pèlerinage à la limite spaciale définie pas le Messager. En effet, il est obligatoire de se mettre en état de sacralisation avant de dépasser certains endroits (appelés miqat) comme ‘Abar ^Aliyy (les puits de ^Aliyy) pour ceux qui viennent de Médine. C’est quand on est entré en rituel qu’il devient interdit à l’homme, entre autres, de porter des vêtements qui enveloppent le corps grâce à une couture ou autre. La couture d’un ourlet n’est pas préjudiciable.

De nombreux pèlerins considèrent être en état de sacralisation (’ihram) du simple fait d’avoir commencé les démarches du voyage, on voit ainsi certains en serviettes dans l’avion. Pourtant s’ils ne formulent pas l’intention d’entamer les actes du pèlerinage avant de dépasser le miqat, leur pèlerinage n’est pas valable.

2 – La station à ^Arafah (même un instant) :

Elle a lieu entre le moment où le soleil décline du zénith le 9ème jour de Dhou l-Hijjah et l’apparition de l’aube (al-fajr) du 10ème jour, c’est-à-dire le jour de la Fête du sacrifice (^id al ‘adha).

^Arafah est un large territoire, il n’est pas une condition de se rendre sur les rochers de la montagne appelée Jabal ar-rahmah.

3 – Les tours rituels autour de la Ka^bah (attawaf) :

Il s’agit d’effectuer 7 parcours, c’est-à-dire que les pèlerins tournent autour de la Ka^bah 7 fois, en gardant la Ka^bah à sa gauche et en commençant au niveau de la pierre noire ; il est une condition d’être purifié. Ce pilier a des conditions de validité qu’il faut apprendre.

4 – Les sept trajets (as-sa^y) entre [le mont de]AsSafa et [celui de]Al-Marwah :

Etre purifié ici n’est pas une condition. Le pèlerin commence par AsSafa et finit par Al-Marwah. De nos jours, la vallée qui séparait ces monts étant comblée, il est  nécessaire cependant de veiller à ne pas sortir du parcours et à monter jusqu’au sommet.

5 – Le rasage du crâne ou la coupe des cheveux (al-halq ou at-taqsir) :

Le rasage signifie enlever tous les cheveux, tandis que la coupe consiste à couper au minimum trois cheveux. Quant à la femme, elle coupe ses cheveux mais ne les rase pas.

6 – Le respect de l’ordre entre la majeure partie des piliers :

Avant toute autre chose, la personne commence par l’intention d’entrer en rituel, ensuite, il stationne à ^Arafah. Puis, après la seconde moitié de la nuit du 10eme jour, il a le choix de se raser ou  couper ses cheveux, ou de faire les tours rituels autour de la Ka^bah. Quant au sa^yy , il n’est valable qu’après un tawaf (recommandé ou pilier) il peut donc l’accomplir directement après le tawaf de qoudoum (d’arrivée à mekkah), sinon il attendra d’avoir accompli le tawaf pilier.

Que faire si un pilier n’a pas été accompli ?

Celui qui omet par ignorance ou distraction le premier pilier, l’intention d’entrée en rituel, n’a pas accompli le hajj malgré la fatigue et les dépenses occasionnées par le voyage. Il devra revenir une autre année.

La nécessité du désengagement du rituel (tahalloul)

Si le premier pilier a été accompli, la personne est en état de sacralisation. La sortie de cette ritualisation ne pourra se faire qu’en accomplissant 2 piliers (attawaf et la coupe de cheveux) et un devoir (le lancer des cailloux dans le bassin de al-^aqabah). C’est ce qu’on appelle le désengagement du rituel (tahalloul).

Ainsi, la personne qui est entrée en rituel et qui n’en est pas sortie car elle n’a pas respecté une condition de validité ou un pilier du tawaf par exemple, reste tout de même en état de sacralisation avec les interdits que cela comporte jusqu’à ce qu’elle accomplisse un tawaf correct.

A retenir :

 

Le hajj comporte 6 piliers :

     L’intention d’entrée en rituel

     la station à ^Arafah,

     les tours rituels autour de la ka^bah (at-tawaf),

     les sept trajets entre As-Safa et Al-Marwah,

     le rasage du crâne ou la coupe des cheveux,

    et le respect de l’ordre entre la majeure partie des piliers.

Poster une Réponse

Horaires des prières
PARIS
Fajr05:57
Chourouq07:37
Dhouhr13:49
Asr17:09
Maghrib19:54
Icha20:55