^Outhman et le puits de Roumah

0

Les musulmans à Médine n’avaient que peu d’eau douce et délicieuse. En effet, il y avait un seul puits dont l’eau se vendait très cher. Alors le Prophète incita les compagnons riches à l’acheter en leur disant que le paradis sera la récompense de celui qui en donnera à boire aux musulmans. Notre maître ^Outhman s’empressa de l’acheter et de le mettre à disposition des musulmans.

Un seul puits, dont l’eau douce coûte très cher

Dieu a autorisé Son Prophète honoré salla l-Lahou ^alayhi wasallam et ses compagnons honorables à émigrer de La Mecque honorée vers Médine l’Illuminée.

A l’arrivée des émigrants Mecquois à Médine, les habitants de Médine leur ont réservé un bon accueil. Quand ils ont voulu boire, ils trouvèrent le goût de l’eau de Médine différent, difficile à boire. L’eau ne ressemblait pas du tout à celle qu’ils buvaient à La Mecque honorée et cela les a chagriné.

أَذِنَ الله تعالى لنبيّه الكريم عليه أفضل الصلاة والتسليم وللصحابة الكرام بالهجرة من مكّة المكرّمة إلى المدينة المنوَّرة، فلمّا هاجروا وجاءوها استقبلهم أهلها بالترحاب، وكانوا إذا عطشوا وأرادوا الشرب وجدوا مذاق ماء المدينة غير مستساغٍ ولا يشبه ما كانوا يشربونه في مكة المكرّمة فاغتمّوا لذلك.

Les gens de Médine enduraient le manque d’eau douce et délicieuse. Il n’y avait qu’un seul puits qui s’appelait "le puits de Roumah", duquel les musulmans achetaient leur eau. Ils la payaient très cher.

Ce puits appartenait à un non musulman de banou israil attaché à l’argent, cupide. Il ne s’intéressait qu’au fait d’amonceler de l’or et de l’argent. Si quelqu’un venait lui demander à boire de l’eau de son puits, il refusait et n’acceptait qu’après qu’on la lui achète à un prix élevé.

وكان أهل المدينة يشكون من قلّة المياه العذبة اللذيذة، ولم يكن في المدينة إلا بئرًا تسمّى "بئر رُوْمة" يشتري منها المسلمون ماءهم ويدفعون ثمنه غاليًا، وكانت هذه البئر لرجل غير مسلم محبّ للمال جشع لا يهمّه إلا تكديس الذهب والفضة، وإن جاءه من يطلب ماءً من بئره ليشرب أبى إلا بعد دفع المال الكثير.

^Outhman le généreux, au service des musulmans 

Le Prophète, l’élu, salla l-Lahou ^alayhi wasallam, lui qui veillait beaucoup sur l’état des croyants, et était miséricordieux envers eux, a réuni certains de ses compagnons riches parmi lesquels notre maître ^Outhman Ibnou ^Affan, que Allah l’agrée.

Il les a informés que celui qui achètera le puits de Roumah pour en donner à boire aux musulmans aura le Paradis comme récompense.

جمع النبيّ المصطفى صلّى الله عليه وسلّم وهو الحريص على المؤمنين، الرؤوف الرحيم بهم، بعضَ صحابتهِ الأغنياء، ومن بينهم سيدُنا "عثمان بن عفّان" رضي الله عنه، وأخبرهم أنَّ من يشتري بئر "رُوْمَة" ويسقي المسلمين فله الجنَّة، ففكّر سيدنا عثمان عليه رضوان الله بهذا الأمر وقام مسرعًا إلى صاحب البئر ليعقد معه صفقة رابحة للاثنين.

Notre maître ^Outhman, que Allah l’agrée, a réfléchi et s’est empressé de le faire. Il est allé rapidement voir le propriétaire du puits, pour négocier avec lui une transaction bénéfique , qui soit dans l’intérêt des deux. Notre maître ^Outhman, que Allah l’agrée, a ainsi exprimé son désir d’acheter le puits de Roumah à son propriétaire avare. Lorsque ce dernier a vu que notre maître ^Outhman voulait absolument l’acheter, il a augmenté fortement le prix du puits.

Mais cela n’a pas découragé notre maître ^Outhman qui est demeuré résolu à l’acheter et, après négociation, les deux parties sont arrivées à la solution suivante : notre maître ^Outhman a acheté seulement la moitié du puits.

أظهر سيدنا "عثمان" رغبته في شراء بئر "رُوْمَة" من صاحبها الطمّاع الذي صار يرفع في سعر البئر لما رأى إقبال سيدنا "عثمان"، ولم يسبّب هذا في تراجعه عن نية شرائها، وبين أخذ وردّ توصَّل الطَرَفان إلى حلٍّ يقضي بأن يشتري سيدنا "عثمان" نصف البئر فقط.

L’objectif de notre maître ^Outhman, que Allah l’agrée, était que les musulmans puissent prendre de l’eau sans verser de contrepartie, par recherche de la récompense de la part de Allah.

Il a essayé de trouver une solution pour la distribution de l’eau qui soit à l’avantage des musulmans : Est-ce que chaque fois que l’un puisera un seau, l’autre aussi en puisera un ? Comment procéder ?

Il a cherché jusqu’à ce que Allah lui a inspiré d’alterner les jours : un jour ce serait lui qui se servirait du puits et le jour suivant, ce serait le premier propriétaire.

لما اشترى سيّدنا "عثمان" رضي الله عنه نصف البئر كان قصدهُ أن يأخذ المسلمون منها ما يحتاجونه من ماء بدون مقابل وطلبًا للأجر والثواب من الله، وفكّر في طريقة التوزيع، هل تكون بأنّه كلما أخذ الآخر دلوًا يأخذ هو واحدًا أم ماذا؟ حتى ألهم الله عزَّ وجلَّ سيّدنا "عثمان" أن يكون له يوم وللآخر يوم.

Les musulmans puisaient tout ce dont ils avaient besoin comme eau douce le jour spécifique à notre maître ^Outhman. Le jour suivant, l’autre propriétaire attendait les clients mais personne ne venait car les musulmans avaient déjà pris ce qui leur suffisait.

Les jours sont passés et il y a eu beaucoup de bien dans les familles musulmanes par les bénédictions de ce que notre maître ^Outhman avait fait.

صار المسلمون يأخذون حاجتهم من الماء العذب في اليوم المخصّص لسيّدنا "عثمان" وما يحتاجونه لثاني يوم كذلك، وعندما يأتي اليوم التالي كان الآخر ينتظر الزبائن فلا يأتي أحد لأنّ المسلمين لديهم ما يكفيهم من الماء، ومرّت الأيام وقد عمّ الخير بيوت أهل الإسلام ببركة ما فعله سيّدنا "عثمان" رضي الله عنه.

Lorsque le premier propriétaire a vu que le puits n’était plus rentable financièrement, il est allé voir notre maître ^Outhman et lui a annoncé qu’il était prêt à lui vendre sa partie. Mais notre maître ^Outhman n’a accepté de payer qu’une somme inférieure à ce qu’il avait payé la première fois. Le vendeur a accepté et tout le puits est devenu la propriété de notre maître ^Outhman. Il a fait en sorte que l’approvisionnement en eau soit gratuit pour les musulmans, que Allah le rétribue pour ce grand bien qu’il a réalisé pour l’intérêt général des musulmans.

لما رأى الآخر أنَّ البئر لم تعد تأتي بالمردود الماليّ المنتظر قصد سيدَنا "عثمان" وأخبره بموافقته على بيعه حصته منها، ولكنَّ سيّدنا "عثمان" لم يوافق إلا أن يدفع أقلَّ مما دفع له أوّل مرَّة، فقبل اليهوديُّ وصارت البئر كلّها لسيدنا "عثمان" الذي جعلها لسقاية المسلمين مجّانًا لله تعالى، فجزاه الله عنّا خير الجزاء.

A retenir :

Les musulmans à Médine ne pouvaient acheter leur eau que d’un seul puits.

Le propriétaire la vendait à un prix très élevé.

Alors le Prophète incita les compagnons riches à l’acheter.

Notre maître ^Outhman s’empressa de l’acheter.

Poster une Réponse

Horaires des prières
PARIS
Fajr06:44
Chourouq08:32
Dhouhr12:50
Asr14:43
Maghrib17:01
Icha18:11