Ne pas mentir fait partie du bon comportement.

0

les interdits (haram) en islam

On constate avec regret que, de nos jours, nombre de gens mentent. En effet, le mensonge s’est banalisé et fait partie de leur quotidien. Ils ne se rendent pas compte des conséquences de leurs paroles ni du tort qu’ils causent aux autres.Ne pas mentir fait partie du bon comportement.

Définition du mensonge en Islam

Le mensonge fait partie des péchés de la langue. C’est le fait de dire une chose contraire à la réalité, délibérément, c’est-à-dire en sachant que l’information donnée est fausse.

Le mensonge est interdit même pour plaisanter

Le mensonge est interdit, que ce soit en étant sérieux ou en plaisantant. Ainsi, mentir même pour rire est interdit conformément à la parole du Messager de Dieu (Allah)  :

 لاَ يَصْلُحُ الكَذِبُ فِي جِدٍّ وَلاَ فِي هَزْلٍ  

 (la yaslouhou l-kadhibou fi jiddin wala fi hazl)

« Le mensonge n’est permis ni en étant sérieux ni en plaisantant.»

Rapporté par Al-Bayhaqiyy.

Le Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wasallam a également dit au sujet du mensonge :

 إيَّاكَ وَالكَذِبَ فَإنَّ الكَذِبَ يَهْدِي إلَى الفُجُورِ وَإنَّ الفُجُورَ يَهْدِي إلَى النَّارِ ولا يزال العبد يكذب ويتحرى الكذب حتى يكتب عند الله كذّاباً    

(‘iyyaka wal-kadhib, fa’inna l-kadhiba yahdi ‘ila l-foujouri wa‘inna l-foujoura yahdi ‘ila n-nar. wala yazalou l-^abdou yakdhibou wayataharra l-kadhiba hatta youktaba ^inda l-Lahi kadh-dhaba)

« Prends garde au mensonge. En effet, le mensonge mène à faire les grands péchés, et les grands péchés mènent en enfer. L’homme ne cesse de mentir et de chercher à mentir jusqu’à ce qu’il soit inscrit selon le jugement de Allah comme menteur. » Rapporté par Ibnou Majah.

Le mensonge est donc un acte grave. Il est donc un devoir pour le musulman de se garder de ce péché pour ne pas se mettre en péril. S’il parle à quelqu’un, qu’il soit véridique en ce qu’il dit, car la véracité fait partie des attributs des vertueux.

Ainsi, ce que certaines personnes appellent “mensonge blanc” ou “poisson d’avril” est interdit dans la Loi de l’Islam, la religion de vérité.

Le serment mensonger

Parmi les mensonges qui entraînent une nuisance pour les gens, certains sont des grands péchés. Nous pouvons citer comme exemple le serment mensonger qui compte donc parmi les grands péchés. C’est par exemple lorsque quelqu’un jure par Dieu (Allah) quelque chose qui n’est pas conforme à la réalité en disant : « Je jure par Allah que telle personne a fait telle chose » alors qu’elle ne l’a pas faite. Un tel mensonge peut entraîner des conséquences graves pour la personne concernée. Fait également partie du mensonge le fait d’énoncer le contraire de ce qui a été dit précédemment comme : « Je jure par Allah que telle chose ne s’est pas produite » alors qu’elle s’est produite. Ces mensonges montrent un manque de glorification envers Allah. On ne jure par Allah ou un de Ses attributs que pour une vérité.

Le faux témoignage

Le faux témoignage compte parmi les plus grands des grands péchés, comme lorsque quelqu’un témoigne auprès du juge que untel a volé alors que c’est un mensonge. Al-Bayhaqiyy rapporte que le Prophète a dit :

عَدَلَتْ شَهَادَةُ الزُّورِ الإِشْرَاكَ بِاللهِ  

(^adalat chahadatou z-zouri l-‘ichraka bil-Lah )

« Le faux témoignage est comparable au fait d’adorer autre que Allah. »

C’est-à-dire qu’il lui ressemble du point de vue de la gravité du péché qui en résulte. Cependant, cela ne signifie pas que celui qui le commet sort de l’Islam, mais plutôt qu’il a commis un très grand péché.

Mentir au sujet de Dieu et de Son Prophète peut mener à l’enfer éternel

Attribuer mensongèrement des paroles à Allah et à Son Messager fait également partie des grands péchés. Allah dit :

 وَيَوْمَ الْقِيَامَةِ تَرَى الَّذِينَ كَذَبُواْ عَلَى اللَّهِ وُجُوهُهُم مُّسْوَدَّةٌ  

(wayawma l-qiyamati tara l-ladhina kadhabou ^ala l-Lahi woujouhouhoum mouswaddah) [AzZoumar / 60]

« Le jour du jugement, tu verras ceux qui ont menti au sujet de Allah, le visage noirci. »

Attribuer mensongèrement des paroles à Allah, c’est par exemple dire : « Allah a créé dans tel endroit une montagne d’or », alors qu’il n’y a aucune montagne à cet endroit. Ceci est faux, contraire à la réalité.

Quant au fait d’attribuer mensongèrement des paroles au Messager c’est par exemple prétendre que le Messager de Allah  a dit une parole qu’il n’a pas dite. C’est inventer une phrase et dire : « le Prophète a dit telle chose » alors qu’il ne l’a pas dite. Le Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wasallam a dit à ce sujet :

 إِنَّ كَذِباً عَلَيَّ لَيْسَ كَكَذِبٍ عَلَى أَحَدٍ، فَمَنْ كَذَبَ عَلَيَّ مُتَعَمِّداً فَلْيَتَبَوَّأْ مَقْعَدَهُ مِنَ النَّارِ  

(‘inna kadhiban ^alayya layça kakadhibin ^ala ‘ahad, faman kadhaba ^alayya mouta^ammidan falyatabawwa’ maq^adahou mina n-nar)

« Certes m’attribuer des paroles mensongèrement n’est pas comme attribuer des paroles mensongères à n’importe qui d’autre ; ainsi celui qui m’attribue délibérément des paroles mensongères, qu’il se prépare à recevoir sa place en enfer. »

Rapporté par Mouslim.
En effet, plus grave encore que le péché de mentir et de manquer de glorification envers Allah et Son Messager, il se peut que la personne sorte de l’Islam suite à certaines attributions mensongères de paroles à Allah. C’est par exemple attribuer à Allah le fait de rendre licite ce qu’Il a interdit dans Sa Loi, ou de rendre interdit ce qu’Il a rendu licite dans Sa Loi, tout en sachant que la réalité du jugement est différente de ce qui est dit.

A retenir :

Mentir c’est dire quelque chose de contraire à la réalité en sachant que c’est faux.

Mentir en Islam est interdit que ce soit en étant sérieux ou en plaisantant.

Certains mensonges font partie des grands péchés.

Mentir sur Allah et/ou Son Messager peut faire sortir de l’Islam.

Poster une Réponse

Horaires des prières
PARIS
Fajr06:07
Chourouq07:45
Dhouhr13:10
Asr15:58
Maghrib18:30
Icha19:31