Message de Jésus

0

Prophète Jésus, Issa

Le Prophète Jésus (^Iça), fils de Marie (Maryam), a été envoyé aux gens afin de les appeler à la religion de l’Islam, la religion de tous les Prophètes. Le message de ^Iça, qui était par ailleurs le même que tous les autres Prophètes, était d’appeler les gens à croire en Dieu l’Unique, et à ne rien Lui associer.

Tous les Prophètes ont ordonné de croire en Dieu et au Prophète de l’époque

Le peuple du Prophète Moïse (Mouça) ne s’est pas maintenu dans l’Islam comme s’est maintenue la communauté de Mouhammad. La communauté de Mouhammad salla l-Lahou ^alayhi wasallam est restée sur l’Islam pendant plus de 1400 ans et l’est encore de nos jours. Une grande partie du peuple de Mouça avait déjà renoncé à l’Islam après quelques siècles. Et lorsqu’est arrivé Al-Macih, le Prophète ^Iça, ils l’ont accusé de mensonge et ont ainsi quitté l’Islam.

Il est un devoir de croire au Prophète qui succède à celui qui l’a précédé. Il n’était pas permis de lui dire : « Nous suivions le Prophète précédent, nous ne te reconnaissons pas. »  Il leur était donc obligatoire, lorsque le Messie est apparu et a effectué des miracles, de le suivre.

Les Prophètes ne se contredisent pas les uns les autres. Chacun d’eux ordonnait de croire en les autres Prophètes. Et il incombe aux gens de suivre la loi (chari^ah) du Prophète Messager de leur époque.

L’enseignement de ^Iça a été suivi et appliqué par sa communauté

Ceux qui ont suivi le Prophète Jésus (^Iça), les apôtres et leurs successeurs, étaient musulmans. Ils croyaient en Dieu (Allah) l’Unique et croyaient en ^Iça en tant que Messager et esclave de Allah. Ils priaient et jeûnaient pour l’agrément de Allah ta^ala. Ils priaient en se prosternant et en s’inclinant, ils faisaient des ablutions. Ceux-là constituaient sa communauté. Et, ils ont vécu, après que ^Iça ait été élevé au ciel, en suivant sa guidée, ses enseignements et sa voie durant 2 siècles environ.

Dieu dit :

فلمّا أحسّ عيسى منهم الكفر قال من أنصاري إلى الله قال الحواريّون نحن أنصار الله ءامنّا بالله واشهد بأنّا مسلمون

(falamma ‘ahassa ^Iça minhoumou l-koufra qala man ‘ansari ‘ila l-Lah qala l-hawariyyouna nahnou ansarou l-Lah ‘amanna bi l-Lah wach-had bi’anna mouslimoun)

« Lorsque ^Iça ressentit de l’incrédulité de leur part, il dit : qui sont mes partisans dans la voie de Allah ? Les apôtres répondirent : nous sommes les partisans dans la voie de Allah, nous croyons en Allah ; sois témoin que nous sommes musulmans. » [‘Ali ^Imran/ 52]

Au 3ème siècle, le message de ^Iça a été falsifié

En effet, la déviation s’est propagée parmi eux, et le nombre des croyants s’est peu à peu réduit. Parmi les croyances mensongères qui se sont propagées et qui existent encore de nos jours, ils ont prétendu que le Prophète Jésus (^Iça) serait le fils de Dieu et d’autres sont allés plus loin dans leur mensonge en disant qu’il serait dieu. Or Dieu, Celui Qui mérite d’être adoré n’a ni père ni mère ni femme ni fils. Il n’a pas été enfanté et Il n’enfante pas.

De plus, le Prophète Jésus n’a jamais prétendu être le fils de Dieu. En effet, Dieu dit :

وَإِذْ قَالَ اللهُ يَا عِيسَى ابْنَ مَرْيَمَ أَأَنتَ قُلتَ لِلنَّاسِ اتَّخِذُونِي وَأُمِّيَ إِلَهَيْنِ مِن دُونِ اللهِ قَالَ سُبْحَانَكَ مَا يَكُونُ لِي أَنْ أَقُولَ مَا لَيْسَ لِي بِحَقٍّ إِن كُنتُ قُلْتُهُ فَقَدْ عَلِمْتَهُ تَعْلَمُ مَا فِي نَفْسِي وَلاَ أَعْلَمُ مَا فِي نَفْسِكَ إِنَّكَ أَنتَ عَلاَّمُ الْغُيُوبِ

(wa‘idh qala l-Lahou ya ^Iça bna Maryama ‘aanta qoulta li n-naci t-takhidhouni wa‘oummi ‘ilahayni min douni l-Lah qala soubhanaka ma yakounou li ‘an ‘aqoula ma layça bihaqq ‘in kountou qoultouhou faqad ^alimtahou ta^lamou ma fi nafsi wa la ‘a^lamou ma fi nafsika ‘innaka ‘anta ^allamou l-ghouyoub)

« Allah dira à ^Iça fils de Maryam [pour montrer à ceux des fils d’Israël qui les ont pris pour divinité qu’ils sont égarés], serait-ce toi qui a dit aux gens [évidemment non] prenez-moi ainsi que ma mère pour deux divinités en dehors de Allah ? Il dira : exempté sois-Tu ! Il ne m’appartient pas de dire ce que je n’ai pas le droit de dire ; si je l’avais dit, Tu l’aurais assurément su, Tu sais ce qui est en moi et je ne sais que ce que Tu as révélé de Toi, car certes Tu sais tout. » [al-Ma’idah / 116]

Constantin a propagé et amplifié le mensonge

Ensuite l’empereur Constantin (Qistantin) qui était à l’origine idolâtre est arrivé au pouvoir. Il s’est converti à cette religion déviée. Puis, il a égaré davantage les gens qui l’ont suivi. L’égarement s’est étendu par sa cause, au point de proclamer ouvertement, dans une grande partie de leur pays et de leurs lieux de culte, l’adoration d’autre que Allah.

L’extinction de la communauté de ^Iça

Quant aux disciples véridiques de ^Iça qui étaient restés sur l’Islam, leur nombre a beaucoup diminué. Ils se sont réfugiés dans les montagnes. Certains d’entre eux y construisaient une cabane ou bien habitaient une grotte. Ils se nourrissaient des feuilles d’arbres et de plantes. Tout ceci en fuyant les gens des villes qui avaient quitté l’Islam et commettaient le péché et l’injustice. Puis ceux-là mêmes se sont également éteints. Il n’en restait plus aucun avant que ne soit envoyé notre maître Mouhammad, ni dans les montagnes ni dans les villes.

En effet, 300 ans après l’élévation de ^Iça au ciel, le nombre de ceux qui avaient falsifié la religion du Prophète Jésus (Al-Macih) avait augmenté. Quand au nombre des autres, de ceux qui étaient sur l’Islam, il avait diminué de façon flagrante.

Les derniers musulmans croyants en ^Iça ont disparu et l’Islam est revenu avec l’envoi du dernier Prophète, notre bien-aimé Mouhammad. On apprend dans le Coran[1] (Qour’an) son histoire.

Le message de Jésus (^Iça)

La religion révélée par Dieu est unique et la croyance est unique. Il s’agit de la croyance en Allah et en le Messager qu’Il a envoyé, en les anges, en le jour dernier, en les livres célestes que Allah a révélé à certains de Ses Prophètes, ainsi qu’en la destinée qu’elle soit du bien ou du mal, c’est-à-dire que tout ce qui arrive dans ce monde, que ce soit du bien ou du mal, a lieu par la prédestination de Allah. Ainsi, le bien parmi les actes des personnes est aimé et agréé par Lui. Et le mal parmi les actes des personnes n’est ni aimé ni agréé par Lui. C’est la croyance aussi que Dieu est le Créateur de toute chose et qu’Il n’a aucune ressemblance avec Ses créatures. Il est donc du devoir de toute personne responsable (moukallaf) de croire en toutes ces choses.

C’est cette croyance qui a été transmise par notre Prophète Jésus (^Iça) à sa communauté. Il est innocent des propos des gens qui ont falsifié son message pur et honoré. L’envoi du Prophète ^Iça précède d’environ 6 siècles celui du Prophète Mouhammad salla l-Lahou ^alayhi wasallam, qui est le dernier des Prophètes envoyés.

A retenir :

L’enseignement de ^Iça a été suivi par les apôtres et leurs successeurs musulmans pendant 2 siècles environ.

Par la suite la déviation s’est propagée et le message de ^Iça a été falsifié donnant naissance à une nouvelle religion.

L’empereur Constantin a aggravé cet égarement par sa conversion à cette religion déviée.

Les musulmans se sont réfugiés et leur nombre a diminué, jusqu’à disparaître.

L’Islam est revenu avec l’envoi du dernier Prophète, notre bien-aimé Mouhammad.


[1] On voit fréquemment ce mot écrit ainsi : Coran. Mais pour être plus proche de la prononciation dans la langue arabe, la Section de la Recherche et des Etudes Islamiques de l’APBIF a opté pour cette translittération : Qour’an. La lecture de ce mot en utilisant le tableau de translittération donne sa prononciation exacte. Pour en savoir plus sur la translittération…

Poster une Réponse

Horaires des prières
PARIS
Fajr01:59
Chourouq05:46
Dhouhr13:59
Asr18:17
Maghrib22:06
Icha23:41