Khoutbah n°948 : Fêtons le mawlid !

0

بِــــــــــــــــــسمِ اللهِ الرَّحمنِ الرَّحِيــــــــــــــــــــــم

Je commence par le nom de Allah, Celui Qui accorde Sa miséricorde à toutes les créatures dans le bas monde mais aux seuls croyants dans l’au-delà, Celui Qui accorde beaucoup de miséricordes aux croyants

الحَمدُ للهِ رَبِّ العَالَمِين

La louange est à Allah le Seigneur des mondes,

والصَّلاةُ والسَّلامُ عَلى سَيِّدِنَا مُحَمَّدٍ رَسُولِ اللهِ

Que l’honneur et l’élévation en degrés soient accordés à notre maître Mouhammad le Messager de Allah, ainsi que la préservation de sa communauté de ce que le Prophète craint pour elle.

Khoutbah n°948

Le vendredi 24 novembre 2017, correspondant au 5 Rabi^ou l-'Awwal 1439 de l’Hégire

 Pourquoi nous célébrons la Naissance du Prophète ?

 

Al-hamdou lil-Lahi[1] was-salatou was-salamou ^ala sayyidina Mouhammadir-raçouli l-Lah ; ya ‘ayyouha l-Ladhina ‘amanou t-taqou l-Lah.

 

La louange est à Allah. Je loue Allah ta^ala et je L'implore de me guider sur le chemin de droiture. Je recherche Son pardon et je me repens à Lui. Je recherche la préservation de Allah contre le mal de mon âme et de mes mauvais actes. Celui que Allah guide, nul ne peut l’égarer, et celui qu'Il égare, nul ne peut le guider. Je témoigne qu'il n'est de dieu que Allah, le seul à ne pas avoir d'associé ni de semblable, Qui n’a pas de localisation ni de direction ni d’endroit, Qui n’a pas d’aspect, ni d’image, ni de forme, Lui Qui n’a pas de corps, ni de physique, ni de couleur, Qui est exempt d’équivalent, de correspondant et de limite, gloire à Lui Qui est exempt d’imperfection, rien n’est tel que Lui et Il est Celui Qui entend, Celui Qui voit. Et je témoigne que notre maître et notre bien-aimé, notre éminence et notre guide, la cause de notre joie, Mouhammad, est Son esclave et Son messager, Son élu et Son rapproché, que Allah lui accorde davantage d’honneur et d'élévation en degrés, ainsi qu’à sa famille et à ses compagnons bons et purs.

Esclaves de Allah, je vous recommande ainsi qu’à moi-même de faire preuve de piété à l’égard de Allah, Al-^Aliyy, Al-^Adhim, Lui Qui dit dans Son Livre honoré :

﴿ يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا اتَّقُوا اللهَ وَقُولُوا قَوْلًا سَدِيدًا يُصْلِحْ لَكُمْ أَعْمَالَكُمْ وَيَغْفِرْ لَكُمْ ذُنُوبَكُمْ وَمَن يُطِعِ اللهَ وَرَسُولَهُ فَقَدْ فَازَ فَوْزًا عَظِيمًا ﴾

[sourat Al-‘Ahzab / 70 et 71] (ya ‘ayyouha l-ladhina ‘amanou t-taqou l-Laha waqoulou qawlan sadida ; youslih lakoum ‘a^malakoum wayaghfir lakoum dhounoubakoum waman youti^i l-Laha waraçoulahou faqad faza fawzan ^adhima)

« Ô vous qui avez la foi, faites preuve de piété à l’égard de Allah et dites des paroles correctes. Il vous corrigera vos actes et vous pardonnera vos péchés. Si quelqu’un obéit à Allah et à Son Messager, il obtiendra certes une grande réussite. »

Mes frères de foi, quelle parole correcte aurons-nous le bonheur de dire aujourd’hui au sujet du Mawlid du Bien-aimé, notre maître Mouhammad ?

Ô Messager de Allah, toi qui es l’Honorable entre tous honoré, le Prophète entre tous glorifié, le Bien-aimé entre tous ennobli ! Toi qui possèdes le grand mérite sur ta communauté ! Toi qui as préféré invoquer en faveur de ta communauté pour l’invocation que t’a accordée ton Seigneur ! En effet tu as dit :

(( لِكُلِّ نَبِيٍّ دَعْوَةٌ مُسْتَجابَةٌ فَتَعَجَّلَ كُلُّ نَبِيٍّ دَعْوَتَهُ ))

(likoulli nabiyyin da^watoun moustajabatoun fata^ajjala koullou nabiyyin da^watah)

« Chaque prophète bénéficie d’une invocation particulière qui est exaucée, et chacun d’eux s’est dépêché de la faire. »

Mais toi tu l’as réservée en tant qu’intercession en faveur de ta communauté, car tu as dit :

(( وإِنّي اخْتَبَأْتُ دَعوتي شفاعةً لهم يومَ القيامة ))

[rapporté par Mouslim] (wa’inni khtaba’tou da^wati chafa^atan lahoum yawma l-qiyamah) 

« et moi je l’ai réservée pour ma communauté en tant qu’intercession en leur faveur au Jour du jugement. »

Et ceci est une miséricorde de ta part envers eux, tu es comme ton Seigneur t’a décrit dans Son Livre :

﴿ بِالْمُؤْمِنِينَ رَؤُوفٌ رَّحِيمٌ ﴾

[sourat At-Tawbah / 128] (bil-mou’minina ra’oufoun rahimoun)

« Plein de compassion et de miséricorde envers les croyants. »

Tu es celui à qui il sera dit au Jour du jugement :

(( يا محمَّدُ سَلْ تُعْطَ وَاشْفَعْ تُشَفَّعْ ))

(ya Mouhammad sal tou^ta wachfa^ touchaffa^) 

« Ô Mouhammad, demande et il te sera accordé ; intercède et ton intercession sera acceptée. »

Tu es celui qui dira :

(( أَيْ رَبِّي أُمَّتِي أُمَّتِي ))

« Ô Mon Seigneur ! Ma communauté ! Ma communauté ! »

Tu es celui qui a guidé vers le bien, que Dieu te rétribue pour ton œuvre en faveur de cette communauté de la meilleure des rétributions.

Ô toi Prophète de Allah, toi le Guide, l’Enseignant, durant le mois de ta naissance, nous nous rappelons ton éminence et ton mérite, ton excellent comportement et tes efforts, la description de ta beauté et ta générosité envers nous, ô Prophète de Allah.

Ô Prophète de Allah, quand ceux qui font ton éloge te louent et quand ceux qui font des évocations évoquent ton nom, le chagrin nous emporte, comme si tout notre être s’écriait : « Si seulement je pouvais avoir l’honneur de te rencontrer, de bénéficier ne serait-ce que d’un seul regard de ta part dans le rêve ! », tout comme notre maître Bilal Al-Habachiyy en a eu la grâce, lui qui avait déjà eu l’honneur d’être en ta présence et de te voir à l’état d’éveil. Et pourtant, quand il t’a vu dans le rêve et qu’il a contemplé ton illustre visage, il s’est éveillé de son sommeil cette nuit-là, les sentiments d’amour et de nostalgie ont enflammé en lui une fièvre passionnelle qui l’a poussé à venir à toi, il s’est alors empressé, progressant nuit et jour pour parvenir à Médine la Magnifique et se tenir là, sur le pas de ta porte, les larmes s’écoulant de ses yeux ; mais ses larmes pouvaient-elles apaiser la brûlure de son cœur ? Non, non, loin de là, Bilal Al-Habachiyy est celui qui a dit avant de mourir :

(( غَدًا نَلْقَى الأَحِبَّةَ محمَّدًا وصَحْبَه ))

(ghadan nalqa l-‘ahibbata Mouhammadan wasahbah)

« Demain nous retrouverons les bien-aimés, Mouhammad et ses compagnons ! »

Oui, demain aura lieu la rencontre avec Mouhammad au Jour de la rétribution ! 

C’est pour tout cela, et pour beaucoup, beaucoup d’autres raisons que nous t’aimons, ô Messager de Allah, ô Bien-aimé de Allah ! Aujourd’hui, c’est pour cela que nous enseignons à nos enfants aujourd’hui comment ils fêteront le jour de ta naissance.

Alors pourquoi commémorons-nous ce jour béni pour notre communauté ?

Nous savons que tu es le maître de ceux qui remercient ton Seigneur. Tu es celui qui Le remercie d’une façon parfaite et qui enseigne, par ton remerciement, comment il convient que chaque croyant remercie son Seigneur. Tu jeûnais le jour dans lequel tu étais né et lorsqu’on t’avait interrogé au sujet du jeûne du lundi, tu avais dit :

(( ذاكَ يَوْمٌ وُلِدْتُ فِيهِ وأُنْزِلَ عَلَيَّ فِيهِ ))

[rapporté par Ahmad et par Al-Bayhaqiyy] (dhaka yawmoun woulidtou fihi wa‘ounzila ^alayya fih)

« C’est un jour dans lequel je suis né et dans lequel la révélation a commencé à descendre sur moi. »

Et tu es le maître de ceux qui font preuve de modestie. Ta modestie est évoquée en ce jour de commémoration de ta naissance. Tu es celui qui ne manquait pas de tenir compagnie aux nécessiteux, de manger avec eux et d’aller chez eux leur rendre visite. Mon maître, toi qui as le comportement éminent, toi le bien-aimé des croyants, tu as dit :

(( لا يُؤْمِنُ أَحَدُكُمْ حَتّى أَكُونَ أَحَبَّ إِلَيْهِ مِنْ والِدِهِ وَوَلَدِهِ وَالنَّاسِ أَجْمَعِين ))

[rapporté par Al-Boukhariyy] (la you’minou ‘ahadoukoum hatta ‘akouna ‘ahabba ‘ilayhi min walidihi wawaladihi wan-naçi ‘ajma^in)

« Aucun d’entre vous n’atteindra un degré de foi complète tant qu’il ne m’aimera pas plus encore que son père, son enfant et l’ensemble des gens. »

Nous voyons dans l’organisation du Mawlid, une cause pour diffuser cet amour chez les gens de tous âges, pour qu’ils s’attachent à ta personne, à ta beauté, à tes qualités, à ton apparence, à ta parole, à tes actes, toi qui possèdes de toutes les créatures le rang le plus élevé. Nous comptons cette commémoration comme l’une des meilleures façons de manifester cet amour envers celui qui est venu pour sauver les gens de l’obscurantisme et de l’adoration d’autre que Allah, pour finalement n’adorer que Allah ta^ala Lui Seul.

Il y a également dans l’organisation du Mawlid, un rappel d’autres sujets encore, comme de perpétuer ton nom, ton ascendance, ton origine arabe ainsi que le nom de tes enfants. Sinon, pourquoi aurais-tu dit :

(( أَنَا مُحَمَّدٌ وأَنَا أَحْمَدُ وأَنا الْماحِي الَّذِي يَمْحُو اللهُ بِيَ الكُفْرَ وأَنا الحاشِرُ الَّذِي يُحْشَرُ النّاسُ عَلى قَدَمِي وأَنا العاقِبُ الَّذِي لَيْسَ بَعْدَهُ أَحَد ))

[rapporté par Al-Boukhariyy et Mouslim] (‘ana Mouhammadoun wa‘ana ‘Ahmadou wa‘ana l-Mahi l-ladhi yamhou l-Lahou bihi l-koufra wa‘ana l-Hachirou l-ladhi youhcharou n-naçou ^ala qadami wa‘ana l-^Aqibou l-ladhi layça ba^dahou ‘ahad)

« Je suis Mouhammad et je suis Ahmad et je suis Al-Mahi, celui par qui Allah efface la mécréance. Et je suis Al-Hachir, celui à la suite duquel les gens seront rassemblés. Et je suis Al-^Aqib, celui après qui il n’y aura plus d’autre prophète. »

Le Prophète de la miséricorde, c’est toi… le Prophète du repentir, c’est toi… et tu es Abou l-Qaçim… Abou z-Zahra’, ô Messager de Allah.

À l’occasion du Mawlid, nous apprenons, nous enseignons et nous rappelons que tu es le Meilleur des gens, ô mon maître, ô Messager de Allah ! Sinon, pourquoi aurais-tu dit :

(( إِنَّ اللهَ اصْطَفَى كِنانَةَ مِنْ وَلَدِ اسْماعِيلَ واصْطَفَى قُرَيْشًا مِنْ كِنانَةَ واصْطَفَى مِنْ قُرَيْشٍ بَنِي هاشِمٍ واصْطَفانِي مِنْ بَنِي هاشِمٍ ))

[rapporté par Mouslim] (‘inna l-Laha stafa Kinanata min waladi Isma^ila wastafa Qouraychan min Kinanah, wastafa min Qouraychin bani Hachim, wastafani min bani Hachim)

« Certes, Allah a élu Kinanah parmi les descendants de ‘Isma^il et Il a élu Qouraych parmi les descendants de Kinanah. Il a élu les descendants de Hachim parmi Qouraych et Il m’a élu parmi les descendants de Hachim. »

N’est-ce pas afin que nous sachions ton degré, ta noblesse et qu’augmente ainsi l’amour que nous te portons et la glorification que nous te devons, afin que nous soyons ceux qui suivent le mieux tes ordres et ta voie ?

À l’occasion du Mawlid, nous apprenons et nous enseignons ce qui est parvenu au sujet de ta naissance et de ta description, surtout la description grâce à laquelle, si l’on te voit en rêve tel que tu es décrit, on a la bonne nouvelle de franchir le pont (le Sirat) pour entrer au Paradis, par la volonté de Allah ta^ala. Tu es celui qui a dit :

(( مَنْ رَءانِي في الْمَنامِ فَسَيَرَانِي في اليَقَظَة ))

[rapporté par Al-Boukhariyy et Mouslim] (man ra’ani fi l-manami façayarani fi l-yaqadhah)

« Qui me voit dans le rêve, me verra à l’état d’éveil. »

À l’occasion du Mawlid, nous faisons le récit de ta biographie honorée et nous y rappelons que tu as été élevé orphelin. Ainsi, le fait d’être orphelin n’empêchera jamais personne d’améliorer son caractère en prenant exemple sur ton comportement, le fait d’être privé de parents n’empêchera jamais quelqu’un de se discipliner en prenant exemple sur tes bonnes manières, de sorte que son âme et son cœur s’embellissent de politesse.

En faisant le récit de ta biographie, nous apprenons de ta pratique du commerce, comment les bénédictions se sont manifestées grâce à ta véracité. De sorte que pourront suivre ton exemple tous ceux qui veulent emprunter le chemin de droiture, tous ceux qui veulent œuvrer dans le licite, tous ceux qui ont l’ambition d’obtenir des bénédictions, quitte à se contenter de revenus plus modestes.

En faisant le récit de ta biographie, ceux qui appellent à la voie agréée par Allah apprennent les différentes étapes de l’appel à la religion que Allah agrée. Ils apprennent que tu as commencé seul à appeler à l’Islam jusqu’à ce qu’il se propage dans toutes les régions de la péninsule arabique ; et comment après toi, ^alayka s-salatou was-salam, tes compagnons illustres ont maintenu haut la bannière jusqu’à faire parvenir cette religion aux orients et aux occidents de la terre. Ainsi Allah dit :

﴿ إِنَّا فَتَحْنَا لَكَ فَتْحًا مُّبِينًا ﴾

[sourat Al-Fath / 1] (‘inna fatahna laka fathan moubina)

« Nous t’avons accordé une conquête éclatante. »

Dans le récit de ta biographie, il y a un enseignement pour ta communauté pour qu’elle s’attache à tes bons caractères, puisque c’est toi qui as dit :

(( إِنَّما بُعِثْتُ لِأُتَمِّمَ مَكارِمَ الأَخْلاق ))

[rapporté par Al-Bazzar et par Al-Bayhaqiyy] (‘innama bou^ithtou li’outammima makarima l-‘akhlaq)

« Je n’ai été envoyé que pour parachever les comportements d’excellence. »

En faisant le récit de ta biographie, nous avons connaissance que ce bas monde dans lequel nous vivons ne sera éternel pour personne, et qu’il ne convient pas de s’entretuer pour le conquérir. Tu es celui qui dormais directement sur des nattes et qui liais une pierre contre ton ventre tellement tu avais faim, et tu es celui qui a dit :

(( اِزْهَدْ في الدُّنْيا يُحِبَّكَ اللهُ وَازْهَدْ فِيما في أَيْدِي النّاسِ يُحِبَّكَ النّاسُ ))

(‘izhad fi d-dounya youhibbaka l-Lahou wazhad fima fi ‘aydi n-naçi youhibbaka n-nas)

« Détache-toi des passions de ce bas monde, Allah t’agréera et détache-toi de ce que les gens possèdent, les gens t’aimeront. »

En faisant le récit de ta vie, il y a un enseignement pour la communauté, à savoir comment doit se faire l’attachement à la religion et comment doit se réaliser la marche sur ta voie. En effet, tu es celui qui a dit :

(( الْمُتَمَسِّكُ بِسُنَّتِي –أَيْ شَرِيعَتِي مِنَ العَقِيدَةِ والأَحْكامِ– عِنْدَ فَسادِ أُمَّتِي لَهُ أَجْرُ شَهِيدٍ ))

[rapporté par At-Tabaraniyy] (al-moutamassikou bi-sounnati ^inda façadi ‘oummati lahou ‘ajrou chahid)

« Celui qui s’attachera à ma voie –c’est-à-dire ma chari^ah, ma Loi révélée, avec ce qu’elle comporte de croyances et de jugements pratiques– lorsque le mal se propagera au sein de ma communauté, aura la récompense d’un martyr. »

Nous célébrons la commémoration de la naissance du Messager de Allah  pour toutes ces raisons-là et pour beaucoup, beaucoup, d’autres avantages encore, en cette occasion traversée de bouffées de parfums évanescentes. Sans compter tout le bien et la bienfaisance qui se produisent ce jour-là, les dons de nourriture aux pauvres et aux miséreux, le fait que les gens écoutent les chants d’éloges du Prophète, leurs cœurs emplis d’amour pour Mouhammad.

Ainsi, des mélodies pures et touchantes s’échappent des chants de ceux qui sont épris d’amour pour le Prophète Mouhammad, l’esprit emporté par l’admiration qu’ils lui portent, ils invoquent Allah pour qu’Il l’augmente en honneur et en degrés et qu’Il l’apaise quant au sort de sa communauté, œuvrant ainsi conformément à l’ordre de Allah :

﴿ صَلُّوا عَلَيْهِ وَسَلِّمُوا تَسْلِيمًا ﴾

[sourat Al-‘Ahzab / 56] (sallou ^alayhi was-sallimou Taslima)

« Faites des invocations d’élévation en degrés en sa faveur et demandez la préservation de sa communauté de ce qu’il craint pour elle. »

Mes frères de foi, si le Mawlid ne comportait que le fait d’humilier le chaytan et de réjouir les musulmans, les gens qui ont la foi, cela suffirait largement. Alors que dire maintenant que nous avons entrevu une goutte, une simple goutte tirée d’un océan de bienfaits ?

Ayant tenu mes propos, je demande que Allah me pardonne ainsi qu’à vous-mêmes.

 

Second Discours[2] :

Al-hamdou lil-Lahi was-salatou was-salamou ^ala sayyidina Mouhammadir-raçouli l-Lah ; ya ‘ayyouha l-Ladhina ‘amanou t-taqou l-Lah.

 

Allahoumma ghfir lil-mou’minina wal-mou’minat.

 

[1] Il s’agit des piliers selon Ach-Chafi^iyy pour ceux qui seraient amenés à donner le discours entièrement en français. Les piliers devraient être dits en arabe.

[2] Il s’agit des piliers selon Ach-Chafi^iyy pour ceux qui seraient amenés à donner le discours entièrement en français. Les piliers devraient être dits en arabe.

 

 

 

Al-hamdou lil-Lahi [1] was-salatou was-salamou ^ala sayyidina Mouhammadir-raçouli l-Lah ; ya ‘ayyouha l-Ladhina ‘amanou t-taqou l-Lah.

Poster une Réponse

Horaires des prières
PARIS
Fajr06:44
Chourouq08:32
Dhouhr12:50
Asr14:43
Maghrib17:01
Icha18:11