Khoutbah n°932 : Le repentir

0

666_320

بِــــــــــــــــــسمِ اللهِ الرَّحمنِ الرَّحِيــــــــــــــــــــــم

Je commence par le nom de Allah, Celui Qui accorde Sa miséricorde à toutes les créatures dans le bas monde mais aux seuls croyants dans l’au-delà, Celui Qui accorde beaucoup de miséricordes aux croyants

الحَمدُ للهِ رَبِّ العَالَمِين

La louange est à Allah le Seigneur des mondes,

والصَّلاةُ والسَّلامُ عَلى سَيِّدِنَا مُحَمَّدٍ رَسُولِ اللهِ

Que l’honneur et l’élévation en degrés soient accordés à notre maître Mouhammad le Messager de Allah, ainsi que la préservation de sa communauté de ce que le Prophète craint pour elle.

Khoutbah n°932

Le vendredi 4 août 2017 correspondant au 12 dhou l-qa^dah 1438 de l’Hégire

L’Incitation à se Repentir, à ne pas se Croire Protégé du Châtiment de Allah et à ne pas Désespérer de la Miséricorde de Allah

 

Al-hamdou lil-Lahi[1] wassalatou wassalamou ^ala sayyidina Mouhammadir-raçouli l-Lah ; ya ‘ayyouha l-Ladhina ‘amanou t-taqou l-Lah.

 

La louange est à Allah, nous Le louons et nous L’implorons de nous guider sur le chemin de droiture, nous recherchons Sa bonne guidée et nous Le remercions. Nous recherchons Son pardon et nous nous repentons à Lui. Nous recherchons la préservation de Allah contre le mal de nos âmes et de nos mauvais actes, celui que Allah guide, nul ne peut l’égarer et celui qu’Il égare, nul ne peut le guider.

Je témoigne qu’il n’est de dieu que Allah, qu’Il est le dieu unique et qu’Il n’a pas d’associé, ni de ressemblant ni de semblable, ni d’équivalent ni d’égal, qu’Il n’a ni limite, ni corps ni membre, qu’Il est Celui Qui pardonne les péchés et accepte le repentir, Celui Dont le châtiment est intense et Qui le retarde à qui Il veut, il n’est de dieu que Lui et c’est à Lui que l’on rendra compte.

Et je témoigne que notre Maître, notre bien-aimé, notre éminence et notre guide, la cause de notre joie, notre Maître Mouhammad est Son esclave et Son messager, celui qu’Il a élu et Son bien-aimé, celui que Allah a envoyé en tant que miséricorde pour les gens, en tant que guide annonciateur de bonnes nouvelles et avertisseur d’un châtiment. Ô Allah honore et élève en degré notre Maître Mouhammad le meilleur des gens, ainsi que sa noble famille et l’élite des compagnons.

Esclaves de Allah, je vous recommande, ainsi qu’à moi-même, de faire preuve de piété à l’égard de Allah Al-^Aliyyou l-^Adhim.

Mes frères de foi, sachez que le péché laisse des traces sur le cœur de la personne car comme les auteurs des Souna[2] l’ont rapporté du Messager de Allah :

(( إِنَّ الْمُؤْمِنَ إِذا أَذْنَبَ كانَتْ نُكتَةٌ سَوْداءُ في قَلْبِهِ فَإِذا تابَ ونَزَعَ وَاسْتَعْتَبَ صُقِلَ قَلْبُهُ وإِنْ زادَ زادَتْ حَتَّى يُغْلَقَ قَلْبُهُ فَذَلِكَ الرّانُ الَّذِي قالَ اللهُ تَعالى ﴿ كَلاَّ بَلْ رَانَ عَلَى قُلُوبِهِم مَّا كَانُواْ يَكْسِبُونَ ١٤ ﴾ ))

(‘inna l-mou’mina ‘idha ‘adhnaba kanat nouktatoun sawda‘ou fi qalbih fa’idha taba wanaza^a was-ta^taba souqila qalbouh wa’in zada zadat hatta youghlaqa qalbouh fadhalika r-ranou l-ladhi qala l-Lahou ta^ala : « kalla bal rana ^ala qouloubihim ma kanou yaksiboun »)

« Certes, quand un croyant commet un péché, il se forme un point noir sur son cœur. Lorsqu’il fait le repentir, qu’il abandonne ce péché et le regrette, son cœur se purifie. Mais si au contraire il récidive, ce point s’étend davantage jusqu’à ce que son cœur soit refermé, c’est là l’enveloppe que Allah a mentionnée par Sa parole [sourat Al-Moutaffifin / 14] qui signifie : « Leurs cœurs ont été enveloppés d’une couche en raison de ce qu’ils faisaient. »

Lorsque les péchés se succèdent sur les cœurs et qu’ils finissent par les refermer, il vient alors de la part de Allah un sceau qui frappe son empreinte. Ainsi la foi ne trouvera plus de voie pour parvenir aux cœurs et la mécréance ne trouvera plus de voie pour en sortir, tout comme l’a dit Mouhammad Ibnou Jarir AtTabariyy, que Allah ta^ala lui fasse miséricorde. Il ne convient donc pas que l’un d’entre nous néglige le repentir même s’il recommençait le péché une fois après l’autre. En effet, il y a dans le repentir des péchés un polissage pour le cœur avant qu’il ne soit complètement enveloppé par cette couche et qu’il ne soit donc scellé. Surtout que personne ne dise : Comment vais-je faire le repentir alors que je me suis déjà repenti auparavant et que j’ai à nouveau commis le péché après le regret ?

At-Tirmidhiyy a rapporté du Messager de Allah :

(( كُلُّ بَنِي ءادَمَ خَطَّاؤُونَ وخَيْرُ الخَطَّائِينَ التَّوَّابُونَ ))

(koullou baniAdama khattaouna wakhayrou l-khattaina t-tawwaboun)

« La plupart des fils de ‘Adam sont des pécheurs et les meilleurs des pécheurs sont ceux qui se repentent. »

Ce hadith signifie que la plupart des fils de ‘Adam tombent dans les péchés et les meilleurs d’entre eux sont ceux qui se repentent après avoir commis leurs péchés, chaque fois qu’ils désobéissent, ils font le repentir.

Mes frères de foi, le repentir est une obligation que l’on doit accomplir immédiatement après n’importe quelle désobéissance, que le péché soit grand ou petit… Ne néglige aucune désobéissance de sorte à la laisser sans repentir car certes tu désobéirais en cela au Seigneur. Alors, mon frère musulman ne pense pas qu’il s’agit d’un petit péché, mais pense plutôt à Celui à Qui tu désobéis… Empresse-toi de te repentir de tes péchés, des grands comme des petits péchés. Empresse-toi de te repentir des péchés en les délaissant, tout en regrettant de ne pas avoir observé ton obligation à l’égard de Allah, Lui Qui t’a créé, Qui t’a fait grâce par de nombreux bienfaits que tu ne peux énumérer et que par la suite tu utilises dans le péché… Seigneur, Toi Qui es exempt d’imperfection ! Combien Tu nous donnes de répit !

Mes frères de foi, faites le repentir à Allah et prenez la ferme décision dans vos cœurs de ne plus jamais revenir à Sa désobéissance avant qu’il ne soit trop tard, car la mort vient soudainement.

Allah ta^ala dit dans le Qour’an honoré :

﴿ يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا تُوبُوا إِلَى اللهِ تَوْبَةً نَّصُوحًا عَسَى رَبُّكُمْ أَن يُكَفِّرَ عَنكُمْ سَيِّئَاتِكُمْ وَيُدْخِلَكُمْ جَنَّاتٍ تَجْرِي مِن تَحْتِهَا الْأَنْهَارُ ٨ ﴾

[sourat At-Tahrim / 8] (ya ayyouha l-ladhina ‘amanou toubou ‘ila l-Lahi tawbatan nasouhan ^aça Rabboukoum ‘an youkaffira ^ankoum sayyi’atikoum wayoudkhilakoum jannatin tajri min tahtiha l-‘anhar)

« Ô vous qui êtes croyants, faites le repentir à Allah d’une manière définitive. [Si vous le faites,] votre Seigneur vous expie vos péchés et vous fait entrer dans des jardins du Paradis dans lesquels coulent des fleuves. »

Mon frère musulman, si ton péché consistait à avoir délaissé une obligation, alors rattrape-la car l’acceptation de ton repentir en dépend. Si ton péché concernait le droit d’un esclave de Allah, alors l’acceptation de ton repentir dépendra du fait que tu auras rétabli cet ayant droit dans son droit et que tu te seras débarrassé des injustices que tu auras fait subir aux esclaves, car le Prophète r a dit :

(( مَنْ كانَ عِنْدَهُ مَظْلِمَةٌ لِأَخِيهِ فَلْيَتَحَلَّلْهُ مِنْها فَإِنَّهُ لَيْسَ ثَمَّ -أَيْ في الآخِرَةِ- دِينارٌ ولا دِرْهَمٌ ))

[rapporté par Al-Boukhariyy] (man kana ^indahou madhlimatoun li’akhihi falyatahallalhou minha fa’innahou layça thamma –‘ay fi l-‘akhirah– dinaroun wala dirham)

« Que celui qui a lésé son frère cherche à lui faire réparation, car il n’y aura plus alors [c’est-à-dire dans l’au-delà] ni dinar ni dirham. »

Celui qui a été injuste envers son frère en portant atteinte à son honneur, en l’insultant ou en consommant ses biens sans droit, alors qu’il fasse réparation dès aujourd’hui, car certes le Jour du jugement sera très difficile… Ce sera le jour où l’homme fuira son frère, sa mère, son père, sa compagne, ses fils et ses enfants. Quant à celui qui s’approprie le droit d’autrui et meurt avant de s’en être acquitté sans excuse valable, ou qui est injuste envers autrui et meurt avant de s’en être repenti sans excuse, alors ceux qui auront subi ses injustices prendront de ses bonnes actions au Jour du jugement. Et si ses bonnes actions ne suffisent pas, des mauvaises actions seront retirées à ceux qu’il avait lésés et elles lui seront imputées ; ensuite, il sera jeté en enfer…

Alors, faites tous le repentir à Allah, ô vous les croyants, avant de mourir. Ô mon frère, fais le repentir avant ta mort car la mort dévoilera tes secrets, le Jour du jugement donnera de tes nouvelles et le châtiment te dévoilera.

Mes frères de foi, préparez-vous pour le Jour du jugement … pour le Jour de la grande épreuve… pour le Jour des difficultés… pour le Jour du souffle dans le Cor… pour le Jour du tremblement… pour le Jour de la calamité… pour le Jour où les montagnes seront désintégrées et où les mers seront en flammes… Rappelle-toi ce jour-là,

﴿ يَوْمَ لَا تَمْلِكُ نَفْسٌ لِّنَفْسٍ شَيْئًا وَالْأَمْرُ يَوْمَئِذٍ لِلَّهِ ١٩ ﴾

[sourat Al-Infitar / 19] (yawma la tamlikou nafsoun linafsin chay’an wal-‘amrou yawma’idhin lil-Lah)

« Un Jour durant lequel nul ne sera profitable à quelqu’un d’autre ; ce Jour-là, personne ne pourra contester le jugement de Allah. »

Cependant, ne désespérez pas de la miséricorde de Allah, esclaves de Allah… Ne désespère pas de la miséricorde de Allah, mon frère croyant, quel que soit le nombre de tes péchés. Allah tabaraka wata^ala dit :

﴿ قُلْ يَا عِبَادِيَ الَّذِينَ أَسْرَفُوا عَلَى أَنفُسِهِمْ لَا تَقْنَطُوا مِن رَّحْمَةِ اللَّهِ إِنَّ اللَّهَ يَغْفِرُ الذُّنُوبَ جَمِيعًا إِنَّهُ هُوَ الْغَفُورُ الرَّحِيمُ ٥٣ ﴾

[sourat AzZoumar] (qoul ya ^ibadiya l-ladhina ‘asrafou ^ala ‘anfouçihim la taqnatou min rahmati l-Lahi ‘inna l-Laha yaghfirou dh-dhounouba jami^a ‘innahou houwa l-Ghafourou r-Rahim)

« Ô vous Mes esclaves qui avez été injustes envers vous-mêmes, ne désespérez pas de la miséricorde de Allah, certes, Allah pardonne tous les péchés. Il est certes Celui Qui pardonne, Celui Qui accorde beaucoup de miséricordes aux croyants. »

Mon frère croyant, ne dis pas : « Moi, Allah ne va pas me pardonner, Il va me châtier sans aucun doute car j’ai tellement commis de péchés… » C’est interdit de penser cela de Allah. En effet, que sais-tu de ce que ton Seigneur va faire de toi ? Comment peux-tu être catégorique à dire qu’Il va te châtier ?… Allah fait parvenir un châtiment terrible mais Il est également Celui Qui pardonne, Qui est miséricordieux. Prends bien garde de persister à commettre des péchés en comptant sur la miséricorde de Allah, sans te repentir et en te disant que Allah est Celui Qui pardonne, Qu’Il est miséricordieux et qu’Il ne te châtiera pas : cela est interdit. Et prend bien garde aussi de désespérer de la miséricorde de Allah, si tu n’as pas fait le repentir et de dire que Allah va certainement te châtier et qu’Il ne te pardonnera pas. Cela aussi est interdit. Mon frère croyant, tu dois te maintenir entre la crainte et l’espoir. C’est en ce sens que tu dois craindre le châtiment de Allah et espérer Son pardon tout comme Sa récompense. C’est ainsi qu’il convient que tu sois… Maintiens-toi entre la crainte et l’espoir.

Écoute avec moi, mon frère musulman, ce hadith rapporté par Ibnou Majah dans ses Sounan, qu’il rapporte de Abou Mouça Al-‘Ach^ariyy, que Allah l’agrée. Il a dit : le Messager de Allah a dit :

(( إِنَّ اللهَ يُمْلِي لِلظّالِمِ حَتَّى إِذا أَخَذَهُ لَمْ يُفْلِتْهُ ))

(‘inna l-Laha youmli lidhdhalimi hatta ‘idha ‘akhadhahou lam youflit-h)

« Certes Allah ne châtie pas immédiatement l’injuste, mais quand Il le châtie, l’injuste ne pourra pas y échapper. »

Alors, que la personne ne se laisse pas méprendre par ses péchés et son injustice en voyant que le châtiment tarde à venir ; parce que quand Allah châtie l’injuste, l’injuste est perdu. Écoute avec moi mon frère, ce hadith qoudsiyy rapporté par At-Tirmidhiyy avec une chaîne remontant jusqu’à ‘Anas, dans lequel le Messager de Allah dit :

(( قالَ اللهُ تَعالى يَا ابْنَ ءادَمَ إِنَّكَ ما دَعَوْتَنِي ورَجَوْتَنِي غَفَرْتُ لَكَ عَلَى ما كانَ مِنْكَ وَلاَ أُبَالِي يَا ابْنَ ءادَمَ لَوْ بَلَغَتْ ذُنُوبُكَ عَنانَ السَّماءِ ثُمَّ اسْتَغْفَرْتَنِي غَفَرْتُ لَكَ يا ابْنَ ءادَمَ إِنَّكَ لَوْ أَتَيْتَنِي بِقُرابِ الأَرْضِ خَطايا ثُمَّ لَقِيتَنِي لا تُشْرِكُ بي شَيْئًا لأَتَيْتُكَ بِقُرابِها مَغْفِرَةً ))

(qala l-Lahou ta^ala :ya bna ‘Adama ‘innaka ma da^awtani warajawtani ghafartou laka ^ala ma kana minka wala ‘oubali ya bna ‘Adama law balaghat dhounoubouka ^anana s-sama‘i thoumma s-taghfartani ghafartou lak ya bna ‘Adama ‘innaka law ‘ataytani biqourabi l-‘ardi khatayan thoumma laqitani la touchrikou bi chay’an la’ataytouka biqourabiha maghfirah)

« Allah ta^ala dit :  » ce qui signifie : « Ô toi, fils de ‘Adam, tant que tu M’invoques et que tu espères Mon pardon, Je te pardonne quels que soient tes actes ; et Je n’en tiens pas compte.

Ô toi, fils de ‘Adam, même si tes péchés atteignaient les hauteurs du ciel et que tu me demandais de te pardonner, alors Je te pardonnerais.

Ô toi, fils de ‘Adam, même si tu venais au Jour du jugement avec une terre de péchés et sans toutefois M’attribuer d’associé, alors Je te donnerais autant de pardon. »

Allah, Allah, ô esclaves de Allah… Allah, Allah, ô esclaves de Allah… Faites le repentir à Allah… Revenez à l’obéissance à Allah… Accourez vers l’obéissance à Allah.

Ô Allah, fais-nous miséricorde, Toi Qui accorde beaucoup de miséricordes aux croyants, accorde-nous le repentir et ne dévoile pas nos défauts. Pardonne-nous, ô Allah, accorde-nous Ton pardon, ô Allah.

Ayant tenu mes propos, je demande que Allah me pardonne ainsi qu’à vous-mêmes.

 

Second Discours[3] :

Al-hamdou lil-Lahi wassalatou was-salamou ^ala sayyidina Mouhammadir-raçouli l-Lah ; ya ‘ayyouha l-Ladhina ‘amanou t-taqou l-Lah.

 

Allahoumma ghfir lil-mou’minina wal-mou’minat.

[1] Il s’agit des piliers selon Ach-Chafi^iyy pour ceux qui seraient amenés à donner le discours entièrement en français. Les piliers devraient être dits en arabe.

[2] Il s’agit de Abou Dawoud, An-Naça’iyy, Ibnou Majah et At-Tirmidhiyy.

[3] Il s’agit des piliers selon Ach-Chafi^iyy pour ceux qui seraient amenés à donner le discours entièrement en français. Les piliers devraient être dits en arabe.

Poster une Réponse

Horaires des prières
PARIS
Fajr04:49
Chourouq06:47
Dhouhr14:00
Asr17:54
Maghrib21:06
Icha22:16