Khoutbah n°917 : L’ Ascension, miracle éminent

0

Photo-2017-04-20-23-12-11_5712

 

بِــــــــــــــــــسمِ اللهِ الرَّحمنِ الرَّحِيــــــــــــــــــــــم

Je commence par le nom de Allah, Celui Qui accorde Sa miséricorde à toutes les créatures dans le bas monde mais aux seuls croyants dans l’au-delà, Celui Qui accorde beaucoup de miséricordes aux croyants

الحَمدُ للهِ رَبِّ العَالَمِين

La louange est à Allah le Seigneur des mondes,

والصَّلاةُ والسَّلامُ عَلى سَيِّدِنَا مُحَمَّدٍ رَسُولِ اللهِ

Que l’honneur et l’élévation en degrés soient accordés à notre maître Mouhammad le Messager de Allah, ainsi que la préservation de sa communauté de ce que le Prophète craint pour elle.

Khoutbah n°917

Le vendredi 21 avril 2017 correspondant au 24 rajab 1438 de l’Hégire

L’ Ascension : le miracle éminent

 

La louange est à Allah, Qui a soutenu notre maître Mouhammad par des miracles éclatants et des preuves claires. Nous Le remercions soubhanahou wata^ala d’avoir fait de nous des membres de la communauté de ce Prophète honorable, à qui Il a accordé un mérite supérieur à celui de tous les êtres peuplant les mondes.

Je témoigne qu’il n’est de dieu que Allah, qu’Il est le dieu unique et qu’Il n’a pas d’associé, Celui Qui ne se divise pas et n’est pas composé, Celui Qui n’a besoin de rien, Qui n’engendre pas et Qui n’est pas engendré, et Qui n’a nul équivalent.

Et je témoigne que notre maître Mouhammad est Son esclave et Son Messager. Ô Allah, honore et élève davantage en degré notre maître Mouhammad, ainsi que sa famille pure, ses bons compagnons et ceux qui les ont suivis correctement jusqu’au Jour du Jugement.

Je vous recommande, ainsi qu’à moi-même, de faire preuve de piété à l’égard de Allah, Al-^Aliyy Al-^Adhim, Lui Qui dit dans sourat Al-‘Isra’ :

﴿ سُبْحَانَ الَّذِي أَسْرَى بِعَبْدِهِ لَيْلًا مِّنَ الْمَسْجِدِ الْحَرَامِ إِلَى الْمَسْجِدِ الأَقْصَا الَّذِي بَارَكْنَا حَوْلَهُ لِنُرِيَهُ مِنْ آيَاتِنَا إِنَّهُ هُوَ السَّمِيعُ البَصِيرُ ١ ﴾

(soubhana l-Ladhi ‘asra bi^abdihi laylan mina l-masjidi l-Harami ‘ila l-masjidi l-‘Aqsa l-ladhi barakna hawlahou linouriyahou min ‘ayatina ‘innahou houwa s-Sami^ou l-Basir)

« Il est exempt d’imperfection Celui Qui a fait voyager de nuit Son esclave depuis la mosquée Al-Haram jusqu’à la mosquée Al-‘Aqsa dont Nous avons béni les alentours afin de lui montrer certains de Nos signes, certes Il est Celui Qui entend, Celui Qui voit. »

Chers frères de foi, nous avons parlé dans le discours du vendredi précédent d’un des miracles de notre Prophète Mouhammad salla l-Lahou ^alayhi wasallam qui est son Voyage nocturne ^alayhi ssalatou was-salam depuis la mosquée Al-Haram jusqu’à la mosquée Al-‘Aqsa honorée. Nous avons cité quelques évènements qui se sont produits durant son Voyage nocturne jusqu’à son arrivée à la mosquée Al-‘Aqsa où il a fait la prière en tant qu’Imam en dirigeant tous les prophètes.

Nous poursuivons aujourd’hui, si Dieu le veut, la parole à propos de la deuxième partie de ce miracle éminent, et il s’agit de son Ascension salla l-Lahou ^alayhi wasallam jusqu’aux sept cieux. Le Prophète Mouhammad fut élevé dans les cieux sur un escalier, jusqu’au premier ciel. Mouslim a rapporté dans son Sahih que le Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wasallam a dit :

(( فَاسْتَفْتَحَ جِبْرِيلُ فَقِيلَ مَنْ أَنْتَ قالَ جِبْرِيلُ قِيلَ ومَنْ مَعَكَ قالَ مُحَمَّدٌ قِيلَ وقَدْ بُعِثَ إِلَيْهِ، قالَ قَدْ بُعِثَ إِلَيْه، ففتح لنا فإذا أنا بآدم فرحّب بي ودعا لي بخير ثمّ عُرِجَ بنا إلى السماء الثانية فاستفتح جبريل فقيل من أنت قال جبريل قيل ومن معك قال محمّد قيل وقد بعث إليه قال وقد بعث إليه ففتح لنا فإذا أنا بابنَي الخالة عيسى ابن مريم ويحيى بن زكريّاء فرحّبا ودعَوا لي بالخير ))

C’est-à-dire que Jibril a demandé qu’on leur ouvre la porte du premier ciel. En effet, les cieux sont des corps palpables et chaque ciel à une porte. Il a été dit : « Qui es-tu ? » Il a répondu : « Jibril » Il a été dit : « Qui est avec toi ? » Il a dit : « Mouhammad. » Il lui a été dit : « Est-ce que le moment de son ascension au ciel est arrivé ? » Il a répondu : « Oui, le moment est arrivé. » Il leur fut ouvert. C’est ainsi qu’il vit ‘Adam, qui lui a fait bon accueil et lui a fait des invocations de bien. Puis ils furent élevés encore jusqu’au deuxième ciel, Jibril demanda qu’on leur ouvre. Il a été dit : « Qui est là ? » Il a répondu : « Jibril » Il a été dit : « Qui est avec toi ? » Il a dit : « Mouhammad. » Il lui a été dit : « Est-ce que le moment de son ascension est arrivé ? » Il a répondu : « Oui ». La porte leur fut ouverte et c’est là que notre Prophète vit les deux cousins maternels ^Iça fils de Maryam et Yahya fils de Zakariyya’. Ils lui firent bon accueil et lui firent des invocations de bien.

C’est ainsi que notre Prophète Mouhammad se déplaça d’un ciel à l’autre et rencontra un certain nombre de prophètes qui lui firent un bon accueil et invoquèrent en bien pour lui. Il rencontra, ainsi, au troisième ciel Youçouf, le Prophète de Dieu, ^alayhi s-salam, qu’il a décrit comme ayant reçu la moitié de la beauté. Il a rencontré le Prophète ‘Idris ^alayhi s-salam au quatrième ciel. Puis le Prophète Haroun ^alayhi s-salam dans le cinquième, puis le Prophète Mouça ^alayhi s-salam dans le sixième. Au septième ciel, le Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wasallam rencontra notre maître ‘Ibrahim ^alayhi s-salam qui était adossé à la Maison peuplée, Al-Baytou l-Ma^mour. C’est un endroit qui reçoit chaque jour soixante-dix-mille anges qui la visitent pour ne plus jamais y revenir. Il y a en cela une preuve du très grand nombre d’anges, puisque tous les anges qui se rendent à cet endroit, n’y reviendront plus jamais. Ainsi, il rentre à Al-Baytou l-Ma^mour chaque jour soixante-dix mille anges.

Ensuite le Prophète salla l-Lahou ^alayhi wasallam fut emmené près du Jujubier de l’extrême, Sidratou l-Mountaha. Le Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wasallam l’a décrit comme ayant un feuillage comparable à des oreilles d’éléphant et des fruits comparables à des jarres de grande taille. Lorsqu’il s’est recouvert de ce que Allah a voulu – il s’agissait de papillons en or –, aucune des créatures de Dieu n’aurait pu le décrire tellement il était beau.

Puis Allah a révélé à Son Messager ce qu’Il lui a révélé. Le Prophète salla l-Lahou ^alayhi wasallam a dit :

(( فأوحى اللهُ إليّ ما أوحى ففرض عليّ خمسين صلاةً في كلّ يومٍ وليلةٍ فنزلتُ إلى موسى فقال ما فرض اللهُ على أمّتِك قلتُ خمسين صلاةً قال ارجِعْ إلى ربّك فاسأَلْه التخفيفَ فإنّ أمّتَك لا يُطيقون ذلك فإنّي قد بلَوْتُ بني اسرائيلَ وخَبِرْتُهُم ))

« Il m’a donné l’ordre d’accomplir cinquante prières par jour et nuit, je suis redescendu auprès de Mouça qui m’a dit : qu’est-ce que ton Seigneur t’a ordonné de faire pour ta communauté, je lui ai dit cinquante prières, il m’a dit : retourne à l’endroit auquel tu as entendu la parole de ton Seigneur et demande-lui l’allègement car ta communauté ne pourra pas le supporter, j’ai éprouvé les fils de ‘Israil et je les ai expérimentés. » c’est-à-dire j’en ai fait l’expérience avec les fils de ‘Israil alors qu’ils avaient moins de prières à faire que cela.

Le Prophète salla l-Lahou ^alayhi wasallam retourna donc là où il était allé précédemment et demanda à Allah l’allègement. Et il retourna ainsi plusieurs fois demander à Allah l’allègement pour sa communauté et Allah lui allégea à chaque fois de cinq prières, jusqu’à lui révéler l’obligation des cinq prières quotidiennes, chaque prière ayant la récompense de dix et cela fait en tout cinquante prières.

Allah lui a également révélé que si quelqu’un envisage de faire une bonne action, c’est-à-dire que si la balance penche dans son cœur pour accomplir une bonne action, qu’il ne s’est pas encore décidé à la faire et ne l’a donc pas encore accomplie, il lui sera quand même inscrit une bonne action. Et s’il l’accomplit, il lui sera inscrit dix bonnes actions. Tandis que si quelqu’un envisage de faire une mauvaise action mais ne l’a pas encore commise, elle ne sera pas inscrite contre lui ; tandis que s’il la commet, il lui sera inscrit une seule mauvaise action. La louange est à Allah pour Sa grâce.

Sachez, esclaves de Dieu, que la finalité de l’Ascension fut d’honorer le Messager salla l-Lahou ^alayhi wasallam en lui faisant découvrir les choses étonnantes du monde céleste et de glorifier son rang et son degré. Et ce n’est pas du tout comme le prétendent certaines personnes dépourvues de connaissances, qui disent que la finalité de l’Ascension aurait été de faire parvenir le Prophète jusqu’à un endroit où se serait trouvé Allah ^azza wajall. Le Prophète salla l-Lahou ^alayhi wasallam n’a pas rencontré Allah tout comme une créature rencontrerait une autre créature, car Allah est exempt d’être localisé dans un endroit ou dans une direction, parce que Allah n’est pas un corps et le fait de se trouver dans un endroit fait partie des caractéristiques des corps. Allah tabaraka wata^ala n’a pas de ressemblance avec l’une de Ses créatures, tout comme Il le dit, Lui Dont la parole l’emporte sur celle de toute créature, dans sourat Ach-Choura :

﴿ لَيْسَ كَمِثْلِهِ شَيْءٌ وَهُوَ السَّمِيعُ الْبَصِيرُ ﴾

(layça kamithlihi chay’oun wahouwa s-Sami^ou l-Basir)

« Absolument rien n’est pareil à Lui et Il est Celui Qui entend, Celui Qui voit »

Il n’est donc pas permis de prêter attention aux interprétations qui figurent dans certains livres et qui sont des mensonges, que Allah se serait rapproché de Mouhammad au point d’être à la distance d’une coudée ou moins que cela de lui. Ceci est une mécréance. Il n’est pas valable de dire que les versets 8 et 9 de sourat An-Najm signifient que le Prophète se serait rapproché de Allah par la distance.

﴿ ثُمَّ دَنَا فَتَدَلَّى فَكَانَ قَابَ قَوْسَيْنِ أَوْ أَدْنَى 

(thoumma dana fatadalla fakana qaba qawçayni ‘aw ‘adna)

En fait, il s’agit ici de Jibril ^alayhi s-salam, tout comme l’a dit ^A’ichah, que Allah l’agrée, lorsqu’elle avait été interrogée sur la parole de Allah dans sourat An-Najm :

﴿ وَلَقَدْ رَآهُ نَزْلَةً أُخْرَى عِنْدَ سِدْرَةِ الْمُنْتَهَى ﴾

(walaqad ra’ahou nazlatan ‘oukhra ^inda Sidrati l-Mountaha)

« Il l’a vu une seconde fois auprès du Jujubier de l’extrême. »

Elle avait dit : « Il s’agit là de Jibril. » Fin de citation

C’est-à-dire que Jibril s’est rapproché de Mouhammad à une distance de deux coudées ou moins, parce qu’il se languissait du Prophète salla l-Lahou ^alayhi wasallam. Il n’est pas permis de qualifier Allah ta^ala par les notions de proximité ou de distance. Ce sont en effet des attributions des corps qui occupent des endroits et sont localisés dans des directions. Allah est exempt de l’endroit et des directions par avis unanime des musulmans, tout comme l’a dit l’Imam Abou Mansour Al-Baghdadiyy1 : « Ils ont été unanimes à dire que Allah ta^ala n’est pas contenu dans un endroit. » Allah tabaraka wata^ala existe sans endroit de toute éternité, avant la création des endroits et des directions, sans endroit ni direction et Allah soubhanahou wata^ala est tel qu’Il est de toute éternité, sans changement, sans direction, sans endroit.

Que Allah nous préserve de l’égarement dans la croyance et qu’Il nous fasse persévérer sur la croyance des Prophètes.

Sachez, mes frères de foi, que la parole de Allah ta^ala n’est pas comme la parole des créatures. Nous, nos paroles sont composées de lettres, d’une voix et de sons dans une langue. La parole de Allah n’est pas composée de son, ni de lettre, ni de langue.

Les voix, les lettres, les langues sont créées par Allah ta^ala. Notre Seigneur a nié, dans Son Livre honoré, toute ressemblance avec l’une de Ses créatures, d’aucune manière que ce soit, puisqu’Il dit ^azza min qa’il :

﴿ لَيْسَ كَمِثْلِهِ شَيْءٌ ﴾

(layça kamithlihi chay’)

« Absolument rien n’est pareil à Lui »

C’est pour cela qu’il n’est pas permis de croire que le Messager salla l-Lahou ^alayhi wasallam serait parvenu à un endroit dans lequel il aurait ressenti la solitude et que Allah lui aurait parlé avec la voix de Abou Bakr. Ceci n’est que pure calomnie à l’encontre de la religion, il s’agit d’un égarement et d’une assimilation de Allah à Ses créatures, d’une ignorance au sujet du Créateur et d’une mécréance, que Dieu nous préserve de tout cela et gardez-vous bien des mauvaises croyances.

Après avoir tenu mes propos, je demande que Allah me pardonne, ainsi qu’à vous-mêmes.

 

1 voir Al-Farqou bayna l-Firaq

 

 

Poster une Réponse

Horaires des prières
PARIS
Fajr04:41
Chourouq06:40
Dhouhr13:55
Asr17:51
Maghrib21:04
Icha22:15