Khoutbah n°910 : Les Achaarites et les Matouridites

0

image 660

بِــــــــــــــــــسمِ اللهِ الرَّحمنِ الرَّحِيــــــــــــــــــــــم

Je commence par le nom de Allah, Celui Qui accorde Sa miséricorde à toutes les créatures dans le bas monde mais aux seuls croyants dans l’au-delà, Celui Qui accorde beaucoup de miséricordes aux croyants

الحَمدُ للهِ رَبِّ العَالَمِين

La louange est à Allah le Seigneur des mondes,

والصَّلاةُ والسَّلامُ عَلى سَيِّدِنَا مُحَمَّدٍ رَسُولِ اللهِ

Que l’honneur et l’élévation en degrés soient accordés à notre maître Mouhammad le Messager de Allah, ainsi que la préservation de sa communauté de ce que le Prophète craint pour elle.

Khoutbah n°910

Le vendredi 3 mars 2017 correspondant au 4 joumada l-‘akhirah 1438 de l’Hégire

Les Achaarites et les Matouridites

 

La louange est à Allah, nous Le louons, nous recherchons Son aide, nous recherchons Sa bonne guidée, nous Le remercions, nous recherchons Son pardon et nous nous repentons à Lui. Nous demandons que Allah nous préserve du mal de nos âmes et du mal de nos mauvaises œuvres. Celui que Allah guide, nul ne peut l’égarer ; et celui que Allah égare, nul ne peut le guider.

Je témoigne qu’il n’est de dieu que Allah, qu’Il est le dieu unique et qu’Il n’a pas d’associé, et je témoigne que Mouhammad est Son esclave et Son messager, Son élu et Son bien-aimé. Il est celui qui nous a guidés vers la voie du bien et de la bonne guidée, annonciateur de bonne nouvelle et avertisseur d’un châtiment. Que Allah honore et élève davantage notre maître Mouhammad ainsi que sa famille et ses compagnons bons et purs. Il a bien transmis le message et s’est acquitté de ce qui lui a été confié, il a porté le conseil à la communauté. Que Dieu le rétribue pour nous du meilleur de ce dont Il a rétribué l’un de Ses prophètes.

Ô Allah honore et élève davantage notre maître Mouhammad l’Honnête, ainsi que sa famille et ses compagnons bons et purs, et préserve sa communauté de ce qu’il craint pour elle.

Esclaves de Allah, je vous recommande ainsi qu’à moi-même de faire preuve de piété à l’égard de Allah Al-^Aliyy, Al-^Adhim. Craignez-Le. Je vous recommande de persévérer sur la voie du Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wasallam et de vous attacher à la voie des croyants qui est la voie de la majorité. Allah ta^ala dit dans le Qour’an Honoré :

﴿ وَمَن يُشَاقِقِ الرَّسُولَ مِن بَعْدِ مَا تَبَيَّنَ لَهُ الهُدَى وَيَتَّبِعْ غَيْرَ سَبِيلِ الـمُؤْمِنِينَ نُوَلِّهِ مَا تَوَلَّى وَنُصْلِهِ جَهَنَّمَ وَسَاءَتْ مَصِيرًا ﴾

[sourat An-Niça’ / 115] (waman youchaqiqi r-raçoula min ba^di ma tabayyana lahou l-houda wayattabi^ ghayra sabili l-mou’minina nouwallihi ma tawalla wanouslihi jahannama waça’at masira)

« Si quelqu’un prend comme ennemi le Messager après avoir connu la bonne guidée et suit une autre voie que celle des croyants, Nous lui ferons subir les conséquences de ce qu’il a choisi ; et Nous le ferons parvenir en enfer. Et quelle mauvaise demeure ! »

At-Tirmidhiyy et d’autres rapportent que le Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wasallam a dit :

(( عَلَيْكُمْ بِالجَماعَةِ وإِيَّاكُمْ والفُرْقَةَ فَإِنَّ الشَّيْطَانَ مَعَ الوَاحِدِ وهُوَ مِنَ الاِثْنَيْنِ أَبْعَدُ فَمَنْ أَرادَ بُحْبُوحَةَ الجَنَّةِ فَلْيَلْزَمِ الجَماعَةَ ))

« Il vous incombe de vous attacher à la grande majorité (al-jama^ah) et gardez-vous bien de la dispersion ; en effet le chaytan se rapproche des gens isolés alors qu’il se tient plus loin lorsqu’ils sont deux. Celui qui veut profiter des plaisirs au sein du Paradis, qu’il s’attache à la grande majorité (al-jama^ah). »

Et le Prophète salla l-Lahou ^alayhi wasallam a dit :

(( وَإِنَّ هَذِهِ الـمِلَّةَ سَتَفْتَرِقُ عَلى ثَلاثٍ وسَبْعِينَ فِرْقَةٍ ثِنْتانِ وسَبْعُونَ في النارِ وواحِدَةٌ في الجَنَّةِ وهِيَ الجَماعَةُ ))

[rapporté par Abou Dawoud] (wa’inna hadhihi l-‘oummata sataftariqou ^ala thalathin wasab^ouna firqatin thintani wasab^ouna fi n-nari wawahidatoun fi l-jannati wahiya l-jama^ah)

« Cette communauté se divisera en soixante-treize groupes, soixante-douze iront en enfer et un seul ira au Paradis ; il s’agit de la grande majorité (al-jama^ah). »

Or (al-jama^ah), la majorité, c’est le groupe majoritaire (as-sawadou l-‘a^dham), c’est-à-dire la majeure partie de la communauté, comme cela est rapporté dans la version :

(( كُلُّهُمْ في النارِ إِلاَّ السَّوادُ الأَعْظَمُ ))

[rapportée par Al-Bayhaqiyy et par d’autres] (koullouhoum fi n-nari ‘il-la s-sawadou l-‘a^dham)

« Ils seront tous en enfer sauf le groupe majoritaire (as-sawadou l-‘a^dham). »

Chers bien-aimés, notre bien-aimé l’Élu nous a appris que cette communauté sera en proie à la divergence et qu’elle se partagera en groupes qui iront tous en enfer sauf un seul. Il nous a également indiqué comment reconnaître ce groupe. Et ceci grâce à un signe distinctif, à savoir qu’il s’agit de la grande majorité (al-jama^ah), du groupe majoritaire (as-sawadou l-‘a^dham), c’est-à-dire de la majeure partie de la communauté (joumhourou l-‘oummah) ; et la louange est à Allah pour cela.

Depuis son époque ^alayhi ssalatou was-salam jusqu’à la nôtre, la majeure partie de la communauté du Prophète Mouhammad ﷺ est sur la bonne voie du point de vue des fondements de la croyance.

Même si ses membres ont des divergences sur certains jugements pratiques, ils sont tous sur la croyance que Dieu n’a pas d’associé, sur la croyance que Dieu n’a aucune ressemblance avec les créatures, sur la croyance que Dieu n’est pas un corps, qu’Il est exempt de la direction, de la limite et de l’endroit.

Ils ont tous pour croyance que Allah est le Créateur de toute chose, que ce soit les substances ou les actes. De même, ils ont tous pour croyance que les actes des esclaves sont créés par Dieu et non pas par les esclaves et qu’ils ne font que les acquérir.

Tous ont la croyance qu’il n’est rien qui entre en existence sans que ce soit par la volonté de Allah, conformément à Sa science et par Sa toute-puissance. Ils ont tous la croyance qu’il n’est pas possible qu’il se produise quelque chose dont Allah n’aurait pas voulu l’existence, et que le bien tout comme le mal sont tous deux par la volonté et par la prédestination de Allah.

Aussi, ils ont tous pour croyance que Allah a envoyé les prophètes porteurs de bonnes annonces et avertissements contre le châtiment ; le premier d’entre eux étant ‘Adam et le dernier d’entre eux notre maître Mouhammad, l’Imam, le Messager et le Maître de tous les fils de ‘Adam dans leur totalité.

Ils ont tous pour croyance que les prophètes ont été élus par Allah et qu’Il les a tous spécifiés par le fait d’être protégés et préservés de la mécréance, des grands péchés tout comme des petits péchés qui montreraient une bassesse, de toutes les choses indécentes et des maladies repoussantes.

Tous les musulmans ont la croyance en l’existence du Paradis et de l’enfer et ils ont tous pour croyance qu’ils existent tous deux actuellement et qu’ils n’auront pas de fin.

Ils reconnaissent tous la résurrection au Jour dernier, le rassemblement, le jugement des actes, le châtiment et tout ce qui nous est parvenu dans la religion.

Ne se sont écartés de la majorité qu’un attroupement d’individus appartenant aux gens de l’enfer, en nombre insignifiant par rapport au groupe majoritaire.

Parmi ces groupes égarés, nous trouvons les anthropomorphistes (moujassimah) qui attribuent à Allah les caractéristiques des corps. Ils attribuent à Allah le physique, l’endroit, les organes, le mouvement, le déplacement, le changement, les changements d’humeur, la montée, la descente et d’autres caractéristiques propres aux créatures. Ce faisant, ils sont sortis du cadre de la croyance en l’unicité de Allah (tawhid) et ils ne sont donc pas musulmans.

Il y a également les mourji’ah et les qadariyyah, ceux à propos desquels le Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wasallam a dit :

(( صِنْفانِ مِنْ أُمَّتِي لَيْسَ لَهُما في الإِسْلامِ نَصِيبٌ الـمُرْجِئَةُ والقَدَرِيَّةُ ))

[rapporté par At-Tirmidhiyy] (sinfani min ‘oummati layça lahouma fi l-‘islami nasib al-mourji’atou wal-qadariyyah)

« Il y aura deux catégories de gens dans ma communauté qui n’auront aucune part dans l’Islam : les mourji’ah et les qadariyyah. »

Les mourji’ah constituent un groupe apparu dans le passé qui a disparu de nos jours. Ils disaient des paroles contraires à la religion ; selon eux, aucun péché ne serait préjudiciable tant qu’on a la foi, c’est-à-dire que selon leur prétention, quels que soient les péchés que ferait un croyant, il n’aurait pas à en répondre dans l’au-delà. Ils ont ainsi contredit la religion et sont sortis de ce fait de la communauté musulmane.

Pour ce qui est des qadariyyah, Abou Dawoud a rapporté dans ses Sounan de celui qui est véridique (Assadiq) et en la véracité duquel nous croyons (Al-masdouq) salla l-Lahou ^alayhi wasallam qu’il a dit :

(( لِكُلِّ أُمَّةٍ مَجُوسٌ ومَجُوسُ هَذِهِ الأُمَّةِ الَّذِينَ يَقُولُونَ لا قَدَرَ مَنْ ماتَ مِنْهُمْ فَلا تَشْهَدُوا جَنازَتَهُ ومَنْ مَرِضَ مِنْهُمْ فَلا تَعُودُوهُمْ وهُمْ شِيعَةُ الدَّجَّالِ ـ أَيْ مُناصِرُوهُ ـ وحَقَّ عَلَى اللهِ أَنْ يُلْحِقَهُمْ بِالدَّجّالِ ))

(likoulli ‘oummatin majouçoun wamajouçou hadhi l-‘oummati l-ladhina yaqoulouna la qadar ; man mata minhoum fala tach-hadou janazatah ; waman marida minhoum fala ta^oudouhoum wahoum chi^atou d-Dajjal –‘ay mounasirouh– wahaqqa ^ala l-Lahi ‘an youlhiqahoum bid-Dajjal)

« À chaque communauté ses mazdéens et les mazdéens de cette communauté seront ceux qui disent qu’il n’y a pas de prédestination. Ceux d’entre eux qui meurent, n’assistez pas à leur convoi funéraire. Ceux d’entre eux qui tombent malades, ne leur rendez pas visite. Ce sont les partisans du Dajjal et Allah a prédestiné qu’ils le rejoindront. »

Les qadariyah sont ceux qui ne croient pas en la prédestination, c’est-à-dire qu’ils nient le fait que Allah a prédestiné toutes choses. Les savants ont dit que quiconque prétendrait qu’une simple chose se serait produite sans que ce soit par la volonté de Dieu sortirait de l’Islam.

Parmi les groupes qui se sont écartés de la grande majorité des musulmans, il y a les khawarij qui ont déclaré que l’auteur d’un grand péché serait mécréant. Certains d’entre eux sont même allés jusqu’à dire que les gouverneurs qui jugent avec d’autres lois que la Loi de l’Islam seraient mécréants même s’ils ne se le rendent pas licite. Ils les déclarent mécréants à partir du moment où ils n’appliquent pas la Loi de l’Islam ne serait-ce que sur un simple sujet. Ils vont même jusqu’à déclarer mécréants leurs administrés, qu’ils soient d’accord avec leur gouverneur ou pas. Finalement, ils n’exemptent de la mécréance que ceux qui se révoltent contre leur gouverneur et qui le combattent. Sur cette base-là, ils se sont rendu licite de massacrer les musulmans et de s’approprier leurs biens. C’est ainsi qu’à cause d’eux, des vagues de troubles, de destructions et de ravages ont déferlées, à plusieurs reprises, au fil des siècles.

Mes chers frères de foi, au troisième siècle de l’Hégire, alors que beaucoup de groupes déviés sont apparus, Allah tabaraka wata^ala a fait émerger à la fin de cette époque, deux Imams : l’un d’entre eux était arabe et l’autre non arabe. Celui qui était arabe, c’est Abou l-Haçan Al-’Ach^ariyy et il vivait en Irak. Et celui qui n’était pas arabe, c’est Abou Mansour Al-Matouridiyy et il était en Perse. Ils ont répliqué tous deux, ainsi que leurs élèves après eux, à ces groupes égarés et ils ont rappelé la croyance correcte en l’appuyant avec les preuves et les arguments de la religion, jusqu’à ce que les gens de l’égarement reculent et soient mis en échec.

Les musulmans sunnites (Ahlou s-Sounnah) se rapportent à ces deux Imams, au point qu’on s’est mis à dire de Ahlou s-Sounnah, les musulmans sunnites, qu’ils sont achaarites (‘acha^irah) et matouridites (matouridiyyah). La réalité observable en témoigne, c’est un état de fait. Si quelqu’un cherchait à authentifier cet état de fait en étudiant le cas des savants de la communauté spécialisés dans les différentes sciences musulmanes, depuis l’époque de ces deux Imams jusqu’à la nôtre, il se rendrait compte que tous ces savants sont soit achaarites, soit matouridites. Et la louange est à Allah pour cela !

Mes bien-aimés, Al-Hakim a rapporté dans Al-Moustadrak ainsi qu’ailleurs, que lorsqu’a été révélée la ‘ayah 54 de sourat Al-Ma‘idah,

﴿ يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا مَنْ يَرْتَدَّ مِنْكُمْ عَنْ دِينِهِ فَسَوْفَ يَأْتِي اللَّهُ بِقَوْمٍ يُحِبُّهُمْ وَيُحِبُّونَهُ أَذِلَّةٍ عَلَى الْمُؤْمِنِينَ أَعِزَّةٍ عَلَى الْكَافِرِينَ يُجَاهِدُونَ فِي سَبِيلِ اللَّهِ وَلَا يَخَافُونَ لَوْمَةَ لَائِمٍ ذَلِكَ فَضْلُ اللَّهِ يُؤْتِيهِ مَنْ يَشَاءُ وَاللَّهُ وَاسِعٌ عَلِيمٌ ﴾

« Ô vous les croyants, quiconque d’entre vous qui renierait sa religion, qu’il sache que Allah fera advenir un groupe de gens qu’Il agrée et qui L’aiment, humbles envers les croyants et forts face aux mécréants, qui lutteront dans la voie que Allah agrée sans craindre le blâme de qui voudrait les critiquer. Ceci est une grâce de la part de Allah qu’Il accorde à qui Il veut. Allah est Celui Qui pourvoit à l’ensemble de Ses créatures et Qui englobe toute chose par Sa science »,

parole dans laquelle Allah ta^ala fait l’éloge d’un groupe de musulmans, le Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wasallam a dit :

(( هُمْ قَوْمُكَ يَا أَبَا مُوسَى ))

(houm qawmouka ya Aba Mouça)

« Il s’agit des tiens, ô Abou Mouça ! » et il a désigné de sa main Abou Mouça Al-‘Ach^ariyy[1].

L’Imam Al-Qouchayriyy a dit : « Ceux qui suivent Abou l-Haçan Al-‘Ach^ariyy font partie des siens. »

D’autre part, l’Imam Ahmad ainsi que Al-Hakim ont rapporté avec une chaîne de transmission sûre (sahih) que le Véridique en la véracité duquel nous croyons (Assadiqou l-masdouq), le Bien-aimé du Seigneur des mondes, a dit :

(( لَتُفْتَحَنَّ القُسْطَنْطِينِيَّةُ ولَنِعْمَ الأَمِيرُ أَمِيرُها ولَنِعْمَ الجَيْشُ ذَلِكَ الجَيْشُ ))

(latouftahanna l-Qistantiniyyah walani^ma l-‘amirou ‘amirouha walani^ma l-jaychou dhalika l-jaych)

« Constantinople sera bien conquise. Alors quel bon émir sera l’émir qui la conquerra ! Et quelle bonne armée que cette armée-là ! »

Or Constantinople a été conquise huit cent ans plus tard et c’est le Sultan Mouhammad Al-Fatih, que Allah lui fasse miséricorde, qui l’a conquise. Il était matouridite par la croyance tout comme cela est bien connu. Alors, par Allah, je vous en conjure : le Prophète aurait-il fait l’éloge de quelqu’un qui devait contredire sa voie dans la croyance ? Le Prophète aurait-il fait l’éloge de quelqu’un qui devait contredire ce qu’il a amené de la part de Dieu ? Assurément non, par Allah !

Ces deux nouvelles rapportées indiquent que les achaarites et les matouridites sont sur la vérité et sur la voie correcte.

Et le fait que les centaines de millions de musulmans des différents pays de la terre soient sur la voie de ces deux Imams glorieux suffit largement à en témoigner.

Nous demandons à Allah ta^ala de faire que nous persévérions sur la croyance de ces deux Imams et que nous mourions sur cette bonne croyance, nous le Lui demandons par le degré des prophètes et des messagers.

Ayant tenu mes propos, je demande à Allah qu’il me pardonne ainsi qu’à vous-mêmes.

 

[1] En effet, Abou l-Haçan Al-‘Ach^ariyy est de la descendance de Abou Mouça Al-‘Ach^ariyy.

Poster une Réponse

Horaires des prières
PARIS
Fajr02:00
Chourouq05:47
Dhouhr14:00
Asr18:17
Maghrib22:06
Icha23:41