Conditions de validité de la purification

0

Purification, ablutions islam

La purification est indispensable pour pouvoir accomplir certaines adorations telles que la prière. Pour que la purification soit valable, il faut remplir les conditions de validité et effectuer les piliers qui sont deux choses bien distinctes. Quelles sont les conditions de validité de la purification ?

Conditions de validité et piliers

Il est un devoir d'accomplir les actes de purification (telles que la petite ablution –woudou’- et la grande ablution –ghousl-) de la manière que Allah a ordonnée, en effectuant leurs piliers et en remplissant leurs conditions de validité. Ce sont donc deux choses bien distinctes. Un pilier est une obligation qui fait partie d’un acte et sans lequel l’acte n’est pas valable (comme le lavage du visage durant le woudou’). Une condition de validité est une obligation qui ne fait pas partie de l’acte mais sans laquelle l’acte n’est pas valable non plus (comme le fait que l’eau utilisée pour le woudou’ soit pure et purificatrice).

Conditions à respecter afin que la purification soit valable

Ces conditions sont au nombre de cinq :

1-    L'Islam :

Afin que la purification soit valable, la personne doit être musulmane. En effet, la purification n'est pas valable de la part d'un non musulman.

2-    Le discernement (at-tamyiz) :

On considère que l'enfant atteint l’âge du discernement ou de la distinction lorsqu’il comprend la parole qu'on lui adresse et sait répondre mais aussi lorsqu’il devient indépendant pour manger, boire et sait se garder des substances impures (najaçah). De manière générale, la distinction a lieu vers 6 ou 7 ans lunaires, mais elle peut avoir lieu avant cela.

3-    L'absence de tout ce qui empêche l'eau de parvenir au membre à laver :

En effet, il est indispensable que l’eau puisse parvenir au membre à laver. Si il y a quelque chose qui empêche cela comme de la peinture, du cambouis ou du vernis à ongle la purification n’est pas valable.

4-    L'écoulement de l'eau :

Il faut que l'eau coule sur le membre à laver. De ce fait, si on mouille sa main avec de l'eau puis on la passe sur le visage ou sur les mains et les avant-bras pendant le woudou', celui-ci n'est pas valable. En revanche, mettre de l’eau dans le creux de sa main et la répartir à l’aide de la paume, cela est suffisant et conforme à la sounnah.

5-    Que l'eau soit pure et purifiante :

C’est-à-dire qu’elle n’ait pas été souillée par une substance impure (najaçah), qu’elle ne soit pas issue d’une autre purification comme un ghousl ou un woudou' et enfin, qu’elle ne provienne pas d’une eau déjà utilisée pour éliminer une najaçah. Lorsqu’on a vérifié ces conditions, il reste à accomplir les piliers du woudou’ (il y en a 6) ou du ghousl (il y en a 2).

A retenir :

La purification n’est valable que si ces 5 conditions sont respectées : L’Islam, L’âge du discernement (at-tamyiz), L’absence de tout ce qui empêche l’eau de parvenir au memebre à laver,

L’écoulement de l’eau, L’utilisation d’une eau pure et purificatrice.

Poster une Réponse

Horaires des prières
PARIS
Fajr04:52
Chourouq06:47
Dhouhr13:55
Asr17:48
Maghrib20:58
Icha22:08